Accueil > Travaux > Fenêtres et vitrages > Choisir la fenêtre adaptée à mon habitat

Choisir la fenêtre adaptée à mon habitat

En dehors du type d’ouverture et de la forme, l’achat d’une fenêtre doit s’axer sur le choix du vitrage qui va déterminer sa performance thermique en hiver comme en été. Une caractéristique majeure qui doit répondre aux exigences de votre climat et conditionne le crédit d’impôt. Mais comment choisir une fenêtre performante et adaptée à votre habitat ? Éléments de réponse.

Fenêtre Millet

Fenêtre ©Fenêtre Millet

Selon l’Ademe, 10 à 15 % des déperditions thermiques se font par les menuiseries (fenêtres, portes-fenêtres, fenêtres de toit et portes). Si le choix de fenêtres performantes continue de représenter un enjeu majeur dans l’isolation de la maison, les spécialistes de l’habitat et les fabricants de fenêtres en sont arrivés à une approche plus personnalisée pour permettre de choisir le produit adapté. La diversité du climat français explique en grande partie ces ajustements en termes de conseils pour choisir et poser une fenêtre. En effet, on n’attendra pas les mêmes capacités concernant le confort thermique en Lorraine ou dans les Alpes que dans les régions méditerranéennes.

Choix de la fenêtre : Le crédit d’impôt comme repère

Fenêtre ©MILLET

Fenêtre ©MILLET

Pour s’adapter à cette très grande diversité climatique française, les critères d’obtention du crédit d’impôt alloué à l’achat de fenêtres et menuiseries performantes ont été volontairement sévérisés et déclinés en deux options. Si jusqu’à fin 2012, pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt de 10 % sur les fenêtres, il suffisait de respecter un niveau d’exigence concernant la transmission thermique de la chaleur (noté Uw ), depuis début 2013, s’ajoute à ce critère un nouveau facteur rendant compte des apports solaires de la fenêtre qu’il s’agisse de double ou de triple vitrage, le « Sw ». En couplant ces facteurs Uw et Sw la législation du crédit d’impôt favorise des produits capables à la fois de capter les apports solaires extérieurs et de garder la chaleur à l’intérieur.[pub] Ainsi il existe trois combinaisons de performances pour les fenêtres et portes-fenêtres qui ouvrent droit au crédit d’impôt. A titre d’exemple, la première caractérise une fenêtre très isolante et moins performante dans la captation de chaleur extérieure (Uw ≤ 1,3 W/m².K et Sw ≥ 0,3). Elle est a privilégier pour les régions au climat rude. La deuxième et troisième option présentent des capacités d’apports solaires extérieurs supérieurs et une isolation légèrement inférieure (Uw ≤ 1,7 W/m².K et Sw ≥ 0,36 / Uw ≤ 1,8W/m².K et Sw ≥ 0,32. ). A réserver aux climats plus cléments en hiver. Ainsi les critères d’éligibilité du crédit d’impôt sont déjà d’excellents repères pour vous aider dans le choix de la fenêtre la plus adaptée à votre climat. Suivre ces critères est aussi l’assurance de choisir des fenêtres ultra performantes tout bénéficiant du crédit d’impôt.

Pour en savoir plus sur le crédit d’impôt consulter notre article :
Le crédit d’impôt pour les dépenses de matériaux d’isolation thermique

L’étiquette énergie, meilleure alliée du choix de la fenêtre

©Etiquette energie

©Etiquette energie

Mais il existe un autre fil rouge pour bien choisir vos fenêtres en fonction de votre région d’habitation et de votre climat. Il s’agit de « l’étiquette énergie ». Mise au point par L’Union des Fabricants de Menuiseries Extérieures (UFME) et la Chambre Syndicale des Fabricants de Verre Plat (CSFVP), cette étiquette s’applique aux fenêtres (verticales ou de toit) et aux portes d’entrée, quel que soit le matériau (Aluminium, Bois, PVC ou mixte). Le but : comparer des menuiseries et choisir la fenêtre ou la porte-fenêtre adaptée, en termes de performances énergétiques et de confort d’été, en fonction de la zone climatique de la région de son habitation. Pensée pour le marché de la rénovation de fenêtre, L’Etiquette Energie Menuiserie s’inscrit dans le contexte réglementaire européen d’un étiquetage des produits lié à la consommation d’énergie à l’horizon 2014. « Nous avons souhaité anticiper la mise en place de cet étiquetage en proposant une étiquette adaptée à la diversité des zones climatiques françaises et permettre ainsi au consommateur de disposer d’un outil simple et lisible pour limiter la consommation énergétique de son habitat » explique Jacques Bordat, Président de la Fédération des Chambres Syndicales de l’Industrie du Verre et Délégué Général de la CSFVP.

Des performances de vitrage variables selon les zones géographiques

Fenêtre ©KAWNEER

Fenêtre ©KAWNEER

Ainsi l’étiquette énergie utilise un référentiel divisant la France en 3 zones simplifiées (basées sur les zones climatiques de la Réglementation Thermique 2012). Pour chacune de ces zones, l’étiquette définit le comportement de la fenêtre en fonction du bilan énergétique annuel et du confort d’été, en le classant de A à G. Ce classement permet d’apprécier le comportement de la fenêtre en fonction de la zone climatique et met en valeur des écarts de performances selon le climat. Enfin, l’étiquette affiche les coefficients Sw et Uw nécessaires pour évaluer si le produit est éligible au crédit d’impôt fenêtre ainsi qu’un nouvel indice, celui de la « transmission lumineuse » ( noté Tlw et qui indique la capacité du vitrage à faire rentrer la lumière naturelle pour réaliser des économies d’éclairage.)  De bien précieuses indications pour le remplacement de fenêtre qui vous permettront de savoir en un coup d’œil si le produit que vous avez choisi est adapté à votre environnement. Des informations à croiser également avec l’avis d’un spécialiste de la pose de fenêtre à qui il est très vivement conseillé de confier vos travaux d’installation ou de rénovation de fenêtre. En effet, l’agence qualité construction (AQC) rappelle que dans les désordres liés au changement de fenêtres 18 à 36 % seulement sont dus à des vices de matériaux tandis que 50 à 60 % des autres cas concerne des défauts de pose.

Pour obtenir une estimation du coût des fenêtres consultez notre :  guide de prix fenêtre

Commentaires

1


  • pepsi Publié le

    Bonjour, je renove un logement ancien, aprés l’isolation intereure, les fenètres vont etre au programme: elle sont ancien et e format haut, que faut il privilégier le PVC, l’alu, ouverture à la françiaise, ou coulissante ou à guillotine ?ou 1/2 fixe et l’autre partie coulissante ?Il y adifférente version et chacune est spécifique. Les matériaux, les formes, différents ouvrant. Idem pour les volets, roulants, en 2 parties, a glissière un seul battant ?

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus