Accueil > Travaux > Extension Maison > Agrandissement de maison : 7 erreurs à éviter

Agrandissement de maison : 7 erreurs à éviter

L’agrandissement de maison est une opération parfaite pour ajouter du style et des mètres carrés à son habitat. Mais ces travaux qui permettent de «  pousser les murs » sans avoir à changer de lieux de vie sont parfois sujets à des erreurs de parcours. En voici 7 des plus courantes à éviter.

Aménager une nouvelle chambre, créer un coin de travail, aménager une nouvelle cuisine ou un nouveau salon pour réorganiser la maison.

Les travaux d’agrandissement de maison permettent de réaliser la plupart de ces projets sans avoir à déménager. Mais attention, tout projet d’extension, qu’il s’agisse d’un simple ajout de pièce, de la pose d’une véranda ou de la réalisation d’une surélévation, doit se faire en respectant certaines règles.

En voici 7 des plus courantes qu’il faut éviter, résumées dans les interrogations suivantes :

  • Comment envisager un agrandissement rationnel ?
  • Comment respecter les démarches légales ?
  • Comment harmoniser l’existant avec l’extension ?
  • Comment estimer correctement le budget ?
  • Comment respecter les règles de voisinage ?
  • Comment choisir les bons matériaux ?
  • Comment étudier correctement le terrain ?

 

Solution d’agrandissement
Prix au m² TTC
Véranda Entre 300 et 2000 €
Extension de maison en bois Entre 1 100  et 1 500 €
Extension de maison en parpaing Entre 1200 et 2500 €
Extension de maison en acier Entre 1700 et 3100 €
Surélévation de maison Entre 1 800 et 2 200€ (sans aménagement)

 Entre 2 600 et 3 000 € (avec aménagement)

 


1. Mal choisir sa solution d’agrandissement de maison.

10 questions-realiser-travaux

Vous avez besoin d’espace supplémentaire, certes, mais quelles sont réellement vos attentes vis à vis de votre extension ? Une seule pièce ou plusieurs ?Accessible plain-pied ? Quelle est la priorité : la taille, la luminosité ?En fonction des ces questions vous pourrez définir s’il vous faudra plutôt vous lancer dans des travaux de surélévation de maison (souvent motivés par un manque d’emprise au sol), une extension simple ou, pourquoi pas, l’installation d’une véranda. Une fois toutes vos attentes et préférences listées, soumettez-les à un professionnel (maçon, architecte, verandaliste…) il saura vous conseiller la solution la plus adaptée.

 

En bref :

Le type d’extension de maison choisi doit résulter d’une réflexion sur les avantages et inconvénients de chaque possibilité. Un professionnel verra tout de suite le potentiel d’extension de votre maison et vous indiquera le meilleur choix.

 

 


 

2. Négliger les démarches légales pour l’agrandissement de maison

Rénovation de maison CMP

Rénovation de maison ©CMP

Petit rappel des démarches obligatoires pour agrandir sa maison : concernant les projets d’extension situés en zone urbaine régie par un plan local d’urbanisme (PLU), une déclaration préalable de travaux devra être déposée pour les extensions en L comme pour les agrandissements en bois, compris entre 5 et 40 m² de surface habitable. Pour les projets d’agrandissements en bois, en briques, en moellons supérieurs à 40 m² de surface habitable, vous devrez obligatoirement demander un permis de construire. Et si votre projet d’agrandissement porte la totalité de la surface habitable à plus de 170 m² SHON (150 m² de surface de plancher), à l’obligation du permis de construire s’ajoutera celle du recours à un architecte.

Une fois les travaux pour agrandir la maison terminés, n’oubliez pas non plus de remplir une déclaration d’achèvement de travaux (DAACT) et de demander une attestation de non contestation aux services de l’urbanisme dans un délai de trois mois après la remise des clés par les professionnels.

En bref :

Les conséquences à ne pas respecter la règlementation sont trop lourdes pour les ignorer. Rapprocher vous d’un professionnel pour connaître les démarches à entreprendre.

 

 

 


3. Mal harmoniser son agrandissement de maison avec l’existant

Faire appel à un géomètre

Faire appel à un géomètre

Erreur courante lors du lancement de travaux d’agrandissement de maison : penser à l’extension comme une partie indépendante et sans relation avec l’existant. Agrandir sa maison doit être pensé en liaison et en harmonie avec les pièces existantes. Dans certains cas, une réorganisation globale de l’espace pourra être envisagée. Des professionnels de l’aménagement peuvent vous aider et vous donner des conseils pour réaliser un agrandissement esthétique et fonctionnel de votre espace de vie.

Au niveau extérieur également, l’agrandissement de maison exige une bonne harmonisation avec la façade existante… ou une fracture élégante et visuellement agréable. Intégrer une extension en L contemporaine peut obliger à refaire le crépi de l’ensemble des façades ou à prévoir un bardage sur chaque mur extérieur. Une fois de plus, les architectes et spécialistes de l’agrandissement de maison sauront vous aiguiller dans le bon sens. Si la façade est en pierres de taille, pensez à un agrandissement bois pour garder le caractère du lieu et le rendre encore plus chaleureux. De grandes baies vitrées aideront à respecter les réglementations en vigueur. Le plan d’agrandissement de maison 3D permet d’imaginer les extérieurs de son habitation après travaux.

En bref :

Avoir un regard critique sur le plan esthétique et une vue d’ensemble permettra de valoriser l’ensemble de votre patrimoine. Le résultat de votre extension  doit donner l’impression qu’elle a été prévue dès le début de la construction.

 

 


4. Sous-estimer le budget de l’agrandissement de maison

Véranda Vérand’Art

Véranda ©Vérand’Art

Les travaux d’agrandissement de maison peuvent être coûteux, tout dépend du projet que vous avez en tête. Agrandir sa maison, augmenter sa surface habitable est toutefois possible pour toutes les bourses (dans la mesure d’un budget minimal). Plusieurs idées pour agrandir sa maison peuvent être soufflées par des artisans spécialisés. Pour agrandir sa maison avec un budget faible à moyen, mieux vaudra préférer une installation de véranda à la construction d’une grande extension “en dur”.

Les projets d’aménagement de combles se situent dans la moyenne de la fourchette de prix, à condition de ne pas être confronté à de trop grosses problématiques structurelles (charpente, accès, etc.). Enfin les projets d’extension les plus ambitieux, encadrés par un architecte, demandant de nombreuses heures de main d’œuvre et l’emploi de matériaux coûteux, se situent dans la fourchette haute des tarifs. Différents cas de figures sont possibles : les fondations de l’extension contre le mur peuvent être difficiles à réaliser par manque de place pour les engins de chantier ou la présence de roches dans le sol, la surélévation demande un renforcement de la structure existante, etc. Le  coût dépend bien entendu du niveau de gamme et de la surface à aménager et ce, pour chacune des solutions proposées pour agrandir sa maison.

En bref :

Sous-estimer le budget de votre agrandissement de maison vous amènera à devoir supprimer des prestations. Pour éviter d’avoir cette contrainte, il est nécessaire de finaliser avec le soin le budget dès le départ.

 

 

5. Négliger son voisinage

Pour éviter les ennuis légaux comme relationnels, il faut prendre en compte votre environnement immédiat. Ainsi sachez qu‘il existe des règles très strictes fixés dans le PLU concernant les distances entre les nouvelles constructions et celles environnantes. Vérifiez-les avant de commencer vos travaux. D’autre part, pour éviter les problèmes relationnels, il est toujours préférable de communiquer avec vos voisins sur votre projet d’agrandir votre maison afin de désamorcer toute situation conflictuelle qui pourrait émerger suite à la construction de votre agrandissement de maison.

Chaque agrandissement de maison est unique et les perturbations causées peuvent être de diverses natures. Rassurer vos voisins sur vos intentions est indispensable. Vous pouvez par exemple leur montrer vos plans de maison, leur expliquer comment vous comptez faire creuser les fondations de l’extension contre le mur latéral et quels seront les dérangements occasionnés. Que vous souhaitiez agrandir la maison avec une extension en L, un aménagement de combles ou une véranda, les nuisances sonores seront toujours présentes en journée. Si votre voisin donne son accord, vous aurez l’esprit bien plus tranquille.

En bref :

Pensez à prendre en compte l’entourage immédiat dès les prémisses du projet d’agrandissement t. Respecter les règles de voisinage est essentiel et obligatoire dans certains cas de figures fixés dans le PLU de la commune.

 

 

 


6. Mal choisir ses matériaux pour son agrandissement de maison

Extension de maison Sotradi.com

Extension de maison ©Sotradi.com

Ne pas prendre le temps de bien choisir ses matériaux pour construire, isoler et aménager son agrandissement de maison, son extension en L, son aménagement de sous-sol ou sa création de véranda, est une erreur qui pourra vous coûter cher plus tard. Votre extension doit être réalisée avec des matériaux sains, écologiques, qui apporteront une plus-value de confort et d’esthétique à votre habitat.

Par ailleurs, pour toute extension supérieure à 150 m² ou correspondant à plus de 30 % de la surface existante, il est obligatoire d’agrandir sa maison en respectant les critères de la RT 2012 et bientôt de la RT 2020. Cette réglementation thermique fixe certaines exigences environnementales au niveau de la consommation énergétique et de l’émission de gaz à effet de serre. Elle oblige parfois à revoir ses idées pour agrandir sa maison et à penser son extension différemment, en utilisant des matériaux respectueux de la planète et performants. Un effort sera fait au niveau de l’isolation et de la production énergétique. Ainsi, les matières naturelles et les énergies renouvelables seront privilégiées.

En bref :

Les matériaux n’apportent pas tous le même rendement énergétique, ni la même esthétique. Pour un matériau satisfaisant sur le long terme, il faut prendre  le temps de réfléchir aux caractéristiques de chacun. La règlementation thermique peut aussi obliger à privilégier certaines options plutôt que d’autres.

 

 


7. Peu ou mal étudier le terrain avant l’agrandissement de maison

Pour les travaux d’agrandissement qui concernent la création d’une nouvelle surface au sol, et donc la création de fondations, vous devrez réaliser une étude de sol. Sur ce point, les architectes sont formels :qui concernent la création d’une nouvelle surface au sol, et donc la création de fondations, vous devrez réaliser une étude de sol. Sur ce point, les architectes sont formels : la réalisation de cette étude qui permet d’identifier les conditions de stabilité, est un gage de pérennité pour votre ouvrage. Dans le cas de fondations de l’extension contre un mur porteur de la maison, une attention toute particulière doit être portée à l’étanchéité entre les deux ossatures. La solidité de l’assise et la qualité des fondations garantissent une bonne jonction entre l’existant et le nouvel aménagement. Ceci assure la longévité de la construction. Certains apports de matériaux tels que graviers et agrégats peuvent être nécessaires sur sol sablonneux ou peu stables.

Autre étude à réaliser pour agrandir votre maison : celle de l’orientation et de l’implantation de votre extension dans une approche “bioclimatique”. Choisir judicieusement l’orientation et penser votre extension en fonction de son environnement vous permettra de construire une maison plus agréable à vivre et d’optimiser ses apports en lumière et chaleur naturelle. Un confort assuré et des économies à la clé !

En bref :

L’étude du sol vous rassure sur la sécurité de votre projet d’agrandissement de maison.  Négliger cette phase peut mettre en danger l’ensemble de votre bien. Vous risquez de plus de passer à côté d’informations importantes pour réaliser une extension de maison agréable à vivre et adaptée à son environnement.

 

 

Commentaires

2


  • ponotchevny Publié le

    Une question : un entrepreneur veut accrocher l’extension au mur porteur existant de l’habitation. Un autre déssolidarise l’ensemble sans accrochage à l’existant. Votre avis SVP Merci

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus