Accueil > Travaux > Électricité > Rénovation électrique : Comment procéder ?

Rénovation électrique : Comment procéder ?

Confort mais surtout sécurité : disposer d’une installation électrique conforme doit être une priorité, et la rénovation électrique est un processus à ne pas prendre à la légère. Rectification de la distribution électrique, estimation de la puissance, respect des normes, éclairage sur la question de la rénovation électrique pour une installation conforme.

Travaux électriques CMP

Travaux électriques CMP

En France, plus de 7 millions de logements ne respectent pas les normes de sécurité électrique. Pire, 2 millions d’installations électriques anciennes sont dangereuses.

Une rénovation électrique dans une maison est donc souvent indispensable pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Réaliser des travaux électriques dans un logement peut être aussi l’occasion d’améliorer son confort.

Pour réussir sa rénovation d’installation électrique, voici un article complet sous forme de questions – réponses.

  • Quelles questions se poser avant une rénovation électrique ?
  • Comment estimer la puissance de la nouvelle installation électrique ?
  • Pour quel type de raccordement opter ?
  • Quelles sont les normes et les contraintes à respecter ?

 

Type de prestation
Prix
Prix moyen d’un diagnostic électrique 90 – 100 € TTC.
Prix moyen au m² de la rénovation d’une installation électrique avec chauffage électrique 175 € TTC.
Prix moyen au m² de la rénovation d’une installation électrique sans chauffage électrique 135 € TTC.
Coût moyen de la mise aux normes d’un tableau électrique 410 € TTC.
Taux horaires moyen d’un électricien 60 € TTC.

 

Quelles questions se poser avant une rénovation électrique ?

Rénovation électrique Agencement sur mesure

Rénovation électrique ©Agencement sur mesure

Avant même de contacter un électricien, il est indispensable de connaître ses objectifs.

La rénovation électrique dans la maison ancienne peut avoir pour finalité de mettre aux normes l’installation existante. Un diagnostic électrique peut alors être établi, pour connaître l’ampleur des travaux de mise aux normes à effectuer. Ce diagnostic fait  partie des diagnostics immobiliers obligatoires, en cas de mise en vente ou en location d’un logement ayant une installation électrique de plus de 15 ans. Le prix moyen d’un diagnostic électrique s’élève à un peu moins de 100 € TTC.

Certains indices permettent de détecter qu’une installation électrique est défectueuse : votre tableau électrique est-il équipé d’un disjoncteur ? Vos prises sont-elles équipées d’une broche de terre ?

Une rénovation électrique de sa maison peut s’inscrire dans le cadre de travaux plus importants, comme le décloisonnement de certaines pièces. Il peut s’agir également de créer de nouveaux raccordements ou de profiter du confort de la domotique. Vous pouvez ainsi prévoir une extinction automatique de la lumière, lorsque vous quittez la pièce, la mise en marche du chauffage à distance, etc..

 

En bref :


Avant de demander un devis à des artisans électriciens, il est important de bien cerner ses attentes. Voulez-vous simplement mettre aux normes l’installation électrique de la maison ou voulez-vous réaliser des travaux de plus grande ampleur (nouveaux branchements, domotique etc) ?
 

 

 

Comment estimer la puissance de la nouvelle installation électrique ?

 

Remplacer son tableau électrique

Remplacer son tableau électrique

Estimer la puissance de sa nouvelle installation électrique se fait en tenant compte du nombre et de la puissance des appareils électriques.

Pour un chauffage électrique, la puissance moyenne nécessaire est de 100 W (watts) par m². Pour un éclairage, c’est 10 W. Un chauffe-eau électrique, une machine à laver, un four électrique ont besoin, chacun, d’une puissance d’environ 2000 W.

En cas de rénovation électrique d’une maison ancienne “tout électrique”, c’est-à-dire comportant des convecteurs, des appareils de cuisson et un ballon d’eau chaude fonctionnant à l’électricité, la puissance doit être comprise entre 15 et 35 kW (kilowatts). Un professionnel du secteur saura vous donner une estimation plus précise.

Si le raccordement est insuffisant, il sera sans doute nécessaire de revoir l’ensemble du réseau. Attention, une rénovation électrique totale est coûteuse : 135 € TTC en moyenne le m² pour une rénovation complète de l’installation sans chauffage électrique et 175 € le m² avec chauffage électrique. Pour une rénovation électrique d’appartement ou de maison à moindre coût, il est conseillé de demander au moins trois devis afin de comparer les rapports qualité-prix. Des sites de mise en relation sur internet vous permettent de contacter rapidement des artisans proches de chez vous. Il faut savoir que le taux horaire d’un électricien est en moyenne de 60 € TTC. Pour des rénovations d’envergure, il va facturer le plus souvent un forfait. Ainsi, la fourchette moyenne de tarif d’un électricien (main d’oeuvre seule) pour une rénovation électrique est comprise entre 500 € et 1 800 € TTC.

 

En bref :


Il est facile de prévoir la puissance d’une installation électrique en additionnant la puissance nécessaire de chaque appareil de la maison. Si elle n’est pas suffisante, une rénovation électrique totale peut s’avérer nécessaire.
 

 

 

Pour quel type de raccordement opter ?

Mise aux normes tableau électrique

Mise aux normes tableau électrique

Lors de la rénovation électrique de sa maison, il faut choisir entre raccordement apparent et raccordement encastré également appelé raccordement intégré.

Plus esthétique, mais aussi plus complexe à mettre en œuvre, le raccordement encastré permet de faire passer le circuit électrique à l’intérieur des murs de façon à les rendre invisibles.

Si seule une partie du réseau doit être remplacée, ou s’il s’agit d’équiper des pièces comme un garage ou une buanderie avec éventuellement une rénovation du tableau électrique, vous pourrez opter pour un raccordement apparent, en fixant les câbles à l’extérieur des plinthes.

La rénovation électrique avec rénovation encastré est la plus coûteuse. Au prix des travaux d’électricité, il faudra ajouter le coût des travaux de finition (tapisserie ou peinture, petite maçonnerie). Tenez en compte, lors de l’établissement de votre budget rénovation électrique de l’appartement ou de la maison.

 

 

 

En bref :


Les raccordements encastrés sont plus esthétiques mais également beaucoup plus chers que les raccordements apparents. Pour une rénovation limitée aux pièces annexes, il est préférable d’opter pour cette dernière solution.
 

 

 

Comment bien adapter une rénovation électrique à vos besoins ?

Plinthe SL © Hager France

Plinthe SL © Hager France

Pour réussir la rénovation électrique de sa maison ancienne, il faut réfléchir aux besoins de chaque pièce.

La distribution électrique doit être cohérente avec l’agencement de votre intérieur. Les prises de courant doivent être disposées intelligemment. Elles doivent être également en nombre suffisant pour vous permettre de brancher vos luminaires et appareils sans avoir à utiliser de rallonges. Ainsi, un bureau ou un salon aura toujours besoin de plus de raccordement qu’une chambre ou une salle de bains.

Pour éviter les branchements de fortune qui pourraient s’avérer dangereux, le nombre de prises par pièce est désormais réglementé par la norme NF C15-100 : 3 prises au minimum dans chaque chambre, 5 prises au minimum pour un salon de moins de 28 m², etc.

 

 

 

En bref :


Pour vous faciliter la vie, la rénovation électrique de l’appartement ou de la maison doit s’accompagner d’une réflexion sur le nombre de prises nécessaire et sur leur disposition. Attention, désormais, le nombre de prise minimum par pièce est réglementé.
 

 

 

Rénovation électrique : les contraintes et les normes

Installation électriqueCMP

Installation électrique ©Travaux.com

La rénovation électrique de la maison doit se faire dans le respect des contraintes et des normes et notamment la norme NF C15-100 visant à optimiser la sécurité des habitats.

La rénovation du tableau électrique également nommé tableau de répartition, joue un rôle clé dans la sécurité de l’habitation. Il doit comporter divers modules de protection : disjoncteurs, interrupteurs différentiels, disjoncteurs différentiels, parafoudre… De plus, des emplacements doivent rester libres (20 % dans une maison, 6 modules dans un appartement). Ces emplacements libres doivent permettre au tableau électrique d’évoluer avec l’installation, en cas de mise en place de prises supplémentaires, par exemple. Le coût moyen de la mise aux normes d’un tableau électrique s’élève à 410 € TTC.

Les prises de courant de type 10/16 A doivent être dotées d’une broche de terre et d’obturateurs d’alvéoles, etc. Dans une salle de bain, les prises électriques doivent se situer à une distance minimale de la douche ou de la baignoire afin d’éviter les risques d’électrocution.

Ces conseils ne donnent qu’un aperçu de tout ce qui est obligatoire pour respecter les normes de sécurité électrique. Etant donné la complexité des normes et pour des raisons évidentes de sécurité, il est primordial de faire appel à un électricien qualifié pour rénover une installation électrique dans une maison ancienne.

La mise aux normes de l’installation électrique est à la charge du propriétaire. Une exception, toutefois, concerne la rénovation des colonnes électriques dans un habitat collectif. En effet, la loi ELAN (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) promulguée le 23 novembre 2018 prévoit, que, sauf opposition des copropriétés, toutes les colonnes montantes appartiendront au réseau public de distribution d’électricité, dans un délai de 2 ans à compter de la promulgation de la loi.

 

En bref :


Faire appel à un électricien pour la rénovation électrique d’un appartement ou d’une maison est indispensable. En effet, les normes à respecter sont nombreuses et complexes. Si vous effectuez vous-même les travaux et en cas d’accident, votre responsabilité civile et votre responsabilité pénale peuvent être engagées.
 

Sur le même sujet lire aussi nos articles :

Prix d’un électricien

– Installation électrique : normes et réglementation.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus