Accueil > Travaux > Construction > Étude de terrain et viabilisation : ce qu’il faut savoir !

Étude de terrain et viabilisation : ce qu’il faut savoir !

Étape préalable à la construction, l’étude de terrain permet d’orienter les méthodes de construction. A ne pas confondre avec les travaux de la viabilisation qui permettent de rendre habitable votre maison. Comment et par qui faire réaliser ces travaux ? Qui doit les payer? Quelques infos importantes pour bien réaliser ces deux étapes cruciales.

Viabilisation ©CMP

Viabilisation ©CMP

La construction d’une maison est parsemée d’étapes importantes qui peuvent susciter de nombreux questionnements pour les particuliers. Parmi les premières étapes, l’étude de terrain est un passage nécessaire à faire réaliser par les professionnels compétents, des géotechniciens spécialisés. Les travaux de viabilisation sont une étape nécessaire pour rendre le logement habitable et nécessitent de nombreuses démarches. Explications :

Étude de terrain : Pourquoi faire ?

Etude de terrain ©Aqu'ter

Etude de terrain ©Aqu’ter

L’étude de terrain ou étude géologique sert à prévenir tous les risques naturels (glissements de terrain, chute de bloc, inondations, remontée de nappe phréatique,etc.) pouvant déstabiliser la maison. A l’issue de cette étude, le professionnel la réalisant va définir la dimension des ouvrages (fondation, protection) nécessaire à la stabilité du bâtiment sur le long terme.

Étude de terrain, qui paie ?

Etude de terrain ©Aquter

Etude de terrain ©Aquter

Pour l’étude de terrain, le particulier a le choix. Il peut soit acheter une parcelle déjà analysée (dans ce cas le prix de l’étude de terrain est compris dans le prix de la parcelle), soit prendre l’étude de terrain à sa charge. « Les deux options ont des avantages et des inconvénients » analyse Guillaume Raspini,  géotechnicien pour le bureau d’études Aqu’terà Gap, spécialisé en géotechnique, hydrogéologie, assainissement non collectif.

[pub]« Lorsque l’on achète un terrain avec une étude déjà réalisée, celle-ci a été faite sur la base d’une hypothèse de construction car on ne sait pas vraiment où l’on va mettre la maison . L’étude de terrain peut être réalisée au niveau G1.2 (niveau d’étude plus avancé et qui donne une première approche du type de fondation et des dimensions) pour un endroit où la maison ne sera finalement pas implantée, et il faudra recommencer l’étude. » Toutefois, le fait d’acheter un terrain avec une étude déjà réalisée présente également des avantages. « Le gros point positif si l’étude a déjà été réalisée, c’est que l’on sait où l’on va : une première étude de type G.11 (niveau d’étude qui définit les grands ensembles géologiques d’une parcelle afin de zoner les différentes possibilités d’implantation) a déjà été réalisée, un niveau d’étude qui donne déjà beaucoup d’information en réalisant des mesures un peu partout sur le terrain. Le gros avantage aussi pour l’acheteur c’est de s’éviter les lourdeurs administratives liées à ces étapes nécessaires. »

Pour en savoir plus lire notre article : Acheter un terrain : ce qu’il faut savoir avant de signer

Étude de terrain : le conseil

Etude de terrain ©Aqu'ter

Etude de terrain ©Aqu’ter

Si l’on achète un terrain sans avoir soi-même fait réaliser l’étude de sol, il est nécessaire de faire figurer une “clause suspensive” pouvant permettre de suspendre la vente si l’étude de terrain réalisée par la suite révèle un surcoût de fondation très important lié à la qualité du terrain.

Viabilisation du terrain

Avec la crise du foncier, de plus en plus de terrains sont mis sur le marché sans disposer de raccordement au réseau de gaz, d’électricité et d’eau. Les travaux de viabilisation sont une étape nécessaire pour rendre le logement habitable et nécessitent de nombreuses démarches. Si vous ne passez pas directement par un promoteur ou un lotisseur vous devrez peut-être réaliser ces démarches.

Viabiliser un terrain : qui contacter ?

Raccordement ©ERDF

Raccordement ©ERDF

Pour le raccordement au réseau d’eau, vous devrez vous mettre en contact avec la mairie et la Société des Eaux et remplir un formulaire de raccordement. Pour les travaux d’assainissement, vous devrez également contacter votre mairie. A noter que si aucun réseau ne passe à proximité, vous serez certainement dans l’obligation d’installer une fosse septique. Pour le raccordement électrique, vous pouvez contacter directement ERDF et remplir une demande spécifiant la localisation et la puissance souhaitée. Après validation du devis (à réaliser sous dix jours), le raccordement s’effectue entre 4 et 6 semaines. Si votre domicile vous permet de pouvoir vous raccorder au gaz de ville, une demande de raccordement devra directement être adressée au fournisseur de votre choix.

Viabiliser un terrain : le conseil

Certificat d'urbanisme ©Ministère de l'écologie

Certificat d’urbanisme ©Ministère de l’écologie

Avant d’engager des travaux sur un terrain non viabilisé, il est impératif de vous procurer un certificat d’urbanisme pré-opérationnel. Ce document est essentiel car il vous apprendra si votre terrain dispose d’équipements publics à proximité, il vous sera ainsi d’une aide précieuse pour planifier les travaux de viabilisation. Obtenir ce certificat est une démarche gratuite qui doit s’adresser à la mairie de votre commune.

Pour en savoir plus lire notre article : Le certificat d’urbanisme

Commentaires

4


  • tintin Publié le

    Bonjour,
    J’ai acheté un terrain dans un lotissement. Lors de la construction, j’ai demandé un drainage. Malgré ce drainage, j’ai de l’eau dans le vide sanitaire.
    Le lotisseur a-t-il l’obligation de réaliser une étude des terrains qu’il vend et d’agir ou de prévenir les acquéreurs ?

  • rosemimi Publié le

    Bonjour
    J’ ai un terrain de 5000 mètres carré que j envisage de vendre il est près d autres maisons et donc sera facile a viabiliser que me conseillez vous de faire ?

  • nanou79 Publié le

    Bonsoir!
    Nous serions intéressés pour acheter 2 parcelles de terrain non viabilisés!
    C est un particulier qui vends son terrain en pls parcelles!
    Ma question était de savoir si en achetant 2 parcelles on ne pouvait en faire que viabiliser une et l autre non??
    A qui dois je me renseigner??
    Merci de vos réponses…

  • carassou Publié le

    Bonjour,
    J’ai 3 terrains constructibles a vendre. ils sont contigüs.
    Il y a une chose que je ne sais pas.
    Si je réalise un accès individuel a chacun des terrains : Suis je malgré tout considéré comme un promoteur ?
    Si je ne réalise qu’un seul accès qui dessert les 3 terrains a la fois, je sais que je serai considéré comme un promoteur . Dans ce cas, serais je obligé de viabiliser ces 3 terrains, ou bien puis je les vendre non viabilisés, en etant promoteur?

    Si vous avez la réponse, je vous remercie de votre aide

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus