Accueil > Travaux > Chauffage > Top 3 des chaudières les plus économiques

Top 3 des chaudières les plus économiques

Le poste du chauffage représente l’une des dépenses les plus importantes à l’échelle de la maison, installer une chaudière rentable et performante est donc primordial. Petit focus sur les solutions de chaudières les plus économiques, sur le plan de l’achat, du rendement et de l’usage.

Chaudière MODULENS G ©DE DIETRICH

Chaudière MODULENS G ©DE DIETRICH

Réaliser des économies de chauffage passe bien-sûr par une meilleure isolation, mais aussi par l’installation d’un système de chauffage performant et économique. La production d’eau chaude et le chauffage domestique sont à l’origine de dépenses importantes, l’Ademe fixe leurs parts dans la consommation énergétique totale d’un logement à 60% et jusqu’à 75%. Des chiffres très élevés qui ne peuvent que pousser à choisir avec soin sa chaudière, cœur de votre système de chauffage. Mais tout dépend de l’économie que vous souhaitez réaliser : désirez-vous une chaudière économique à l’achat, une chaudière rentable sur le long terme ou une chaudière qui consomme très peu ? Il existe des solutions pour chaque cas.

1. Solution économique à l’achat : chaudières ”standards” électriques, au fioul ou au gaz

Chaudière vitodens 300 ©VIESSMANN

Chaudière vitodens 300 ©VIESSMANN

Si l’économie que vous souhaitez réaliser est une économie à l’achat, vous devrez vous orienter vers des petits modèles de chaudières dites ”standards”, exclure les  énergies renouvelables au profit des énergies fossiles comme le gaz, l’électricité ou le fioul. Ainsi acheter une petite chaudière fioul, gaz ou électrique vous permettra d’obtenir une chaudière pour un budget compris entre 1000 et 1500 euros, hors pose et hors taxe, une des tranches les plus basses de tarif. Entre le gaz le fioul et l’électricité, l’énergie la moins chère à l’usage reste le gaz. Avec un prix à l’année évalué à 1508 euros contre 2005 euros et 2598 euros respectivement pour le fioul et le gaz, la chaudière gaz sera donc la moins chère à l’usage.

Attention, ces modèles présentent une économie d’achat importante mais il est important de savoir qu’ils n’ouvrent pas droit au crédit d’impôt et qu’ils se rentabiliseront moins bien dans le temps, leur performance étant inférieure à des modèles plus perfectionnés (comme les chaudières à condensation, à micro cogénération ou des modèles utilisant les énergie renouvelables tels que les chaudières bois ). D’autre part, l’empreinte écologique de ces modèles restera élevée. Une économie directe donc, mais sans démarche durable tant sur le plan financier qu’écologique.


2. Solution économique sur le plan du rendement : les chaudières à condensation

Chaudière à condensation gaz ©DE DIETRICH

Chaudière à condensation gaz ©DE DIETRICH

Pour les ménages qui désirent réaliser de réelles économies d’usage et de rendement et qui disposent d’un budget correct, le choix devra de préférence se porter sur les chaudières à condensation à gaz. En effet, grâce à leur technologie avancée, les chaudières à condensation récupèrent la chaleur de la vapeur d’eau issue de la combustion et s’en servent pour réchauffer l’eau de retour des radiateurs. Ainsi, les fabricants estiment  qu’une chaudière à condensation affiche un rendement de 10 à 15% supérieur aux autres modèles et permettent de réaliser de 20 à 30% d’économie d’usage. Le prix d’achat d’une chaudière à condensation est bien-sûr plus élevés, avec un budget moyen au alentour des 3000-3500 euros (hors pose, et hors taxe). Toutefois selon l’Agence de l’amélioration de l’habitat (ANAH) pour un logement aux combles non isolés le temps de retour sur investissement est estimé à 7 ans avec environ 500 euros d’économie annuelle. D’autre part, les chaudières à condensation gaz ouvrent droit à un crédit d’impôt de 10% dans le cadre de l’installation seule de la chaudière, et de 18% dans le cadre de la réalisation d’un bouquet de travaux.


3.La solution ultra économique à l’usage : les chaudières bois.

Chaudière à bois vitolignio 200S ©VIESSMANN

Chaudière à bois vitolignio 200S ©VIESSMANN

Mais une des solutions économique par excellence à l’usage reste la chaudière bois. En effet, le bois est l’énergie la moins chère avec un budget de 765 euros par an (soit 65€/stère), ce qui fait de la chaudière bois l’une des solution les plus rentables à l’usage. Du côté du prix d’achat, les chaudières bois se situent dans la tranche haute des tarifs avec une fourchette de prix très large selon la taille, le type de combustible (granulés, pellets ou bois déchiqueté) et le type de fonctionnement (automatique ou manuel).  Le prix moyen des chaudières bois se situe aux alentour de 6000 euros (hors pose, hors taxe), toutefois, les chaudières bois ouvrent droit à un crédit d’impôt parmi les plus élevés de sa catégorie, 15% pour l’installation, et jusqu’à 26% si vous remplacez une chaudière bois existante (des taux majorés à 23% et 34% ans le cadre de la réalisation d’un bouquet de travaux.)

Chaudière à condensation mural ©VIESSMANN

Chaudière à condensation mural ©VIESSMANN

Enfin  dans le cadre du remplacement de votre chaudière, n’oubliez pas que vous pouvez bénéficier de la prime à la casse chaudière. Cette prime à la casse financée par les fournisseurs et mise en œuvre avec le concours de l’État permet de bénéficier d’une aide pour le changement d’une chaudière de plus de 15 ans. La prime s’élève  à 120 € minimum pour l’achat d’une chaudière basse température, à 350 € minimum  pour l’achat d’une chaudière à condensation et à 400 € pour une chaudière à bois. Cette prime est aussi valable pour le remplacement d’un appareil indépendant de chauffage au bois (poêle à bois, insert, foyer fermé…) de plus de 15 ans par un nouveau plus performant et moins polluant et s’élève alors à 120 € au moins.

Bon à savoir : Avec le remplacement d’une chaudière de plus de 15 ans par une chaudière à condensation, l’Anah estime à 496 euros l’économie annuelle pour l’énergie gaz, et à 736 euros pour l’énergie fioul.

Estimez le prix d’une chaudière avec le : guide des prix chaudière

Commentaires

2


  • chaudiere Publié le

    Bonjour,

    article très intéressant qui prouve que quel soit le type de chaudière enr choisi, le pari de faire des économies est assuré à coup sûr.

  • dodoby Publié le

    je dois changer ma chaudière mixte, gaz/électricité, de plus de 2O ans qui fonctionnait principalement sur électricité IGP et dont le modèle ne se fabrique plus. Qui peut me
    conseiller pour garder les mêmes avantages ?

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus