Accueil > Travaux > Chauffage > Remplacer un chauffe-eau à moindre coût

Remplacer un chauffe-eau à moindre coût

Remplacer un chauffe-eau pour pas cher ? Aides publiques à la rénovation énergétique et conseils pratiques de professionnels permettent à un particulier de changer son chauffe-eau pour pas cher. Découvrez nos astuces pour économiser sur l’achat de votre nouveau chauffe-eau économe en énergie !

Remplacer un chauffe-eau

Chauffe-eau électrique Atlantic

Chauffe-eau électrique ©Atlantic

Votre chauffe-eau électrique consomme de plus en plus d’énergie ? Votre chauffe-eau au gaz n’arrive plus à produire suffisamment d’eau pour satisfaire les besoins de votre famille ? Vous avez envie de faire un geste pour la planète et de changer votre chauffe-eau vieillissant pour un chauffe-eau à haut rendement ?

Les plombiers conseillent de remplacer un chauffe-eau tous les 12 ans environ. En fonction des moyens du ménage, le tarif de remplacement d’un chauffe-eau peut être élevé : 800 € HT en moyenne (fournitures et pose) pour un chauffe-eau gaz de 8,7 KW, 1100 € HT pour un chauffe-eau électrique avec un ballon ne dépassant pas 200 litres et entre 6 700 € HT et 8 200 € pour un chauffe-eau solaire. Pas de panique des dispositifs et des astuces permettent de remplacer un chauffe-eau pour pas cher !!

Remplacer un chauffe-eau à moindre coût grâce à des choix judicieux

Vous ne voulez pas vous ruiner pour acheter un chauffe-eau ?  Vous aurez donc  tendance à vous tourner vers les appareils les moins chers du marché.

En grandes surfaces de bricolage, des chauffe-eaux premier prix sont proposés à moins de 100 €. Attention toutefois, ces chauffe-eau appartiennent pour la plupart à la famille des chauffe-eaux instantanés de petite capacité et peuvent pas répondre aux besoins en eau chaude sanitaire d’une famille.

Le meilleur conseil pour choisir un chauffe-eau pas cher mais performant consiste à vérifier sa classe énergétique (le classement A étant le plus performant) et à la détention d’un label. Ainsi, le label HPC pour les chauffe-eaux électriques vient garantir une isolation renforcée de la cuve permettant une baisse de la consommation d’électricité d’environ 8 %, par rapport à un chauffe-eau électrique classique. Pensez-y lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique !

Remplacer un chauffe-eau à moindre coût en utilisant les énergies renouvelables

chauffe-eau thermodynamique DE DIETRICH

Chauffe-eau thermodynamique ©DE DIETRICH

En réalité, pour faire de réelles économies sur vos factures, il est conseillé de se tourner vers une autre source d’énergie que l’électricité. En effet, le chauffe-eau électrique a un rendement inférieur à 30 % du fait des déperditions de chaleur dans le ballon de stockage.

Remplacer un chauffe-eau électrique par un chauffe-eau solaire (CES) ou par un chauffe-eau thermodynamique individuel (CETI) est donc la garantie de faire des économies sur le long terme. En effet, ces chauffe-eau écologiques utilisent une énergie renouvelable et ont des taux de rendement exceptionnels, parfois supérieurs à 100 %. Une énergie d’appoint doit, cependant, être prévue pour avoir une eau à température satisfaisante, tout au long de l’année.

Le chauffe-eau thermodynamique est un chauffe-eau équipé d’une pompe à chaleur puisant les calories présentes dans l’air (pompe à chaleur aérothermique air-air), dans l’eau (pompe à chaleur aérothermique air-eau) ou dans le sol (pompe à chaleur géothermique). Ces calories sont ensuite utilisées pour chauffer l’eau.

En optant pour des chauffe-eaux performants et durables, vous allez faire de véritables économies sur vos factures d’eau chaude. Ainsi, l’ADEME estimait en 2013 le coût d’installation d’un CETI à 3 500 € TTC et le coût annuel du budget “eau chaude” pour une famille de 4 personnes à 155 € TTC. Le budget annuel aurait été de 390 € TTC, si cette même famille avait opté pour un chauffe-eau électrique facturé et posé pour 1 000 € TTC.

  • Le surcoût lié à l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique est amorti en 8 ans environ.

Petite astuce pour économiser sur la main d’œuvre : demander plusieurs devis à des installateurs proches de votre domicile, afin de comparer les prix. Les professionnels du secteur facturent, en effet, des frais de pose très variables.

Remplacer un chauffe-eau à moindre coût grâce au CITE et à l’éco-prêt

Le remplacement de votre chauffe-eau électrique ou de votre chauffe-eau au gaz au profit d’un chauffe-eau performant vous tente mais vous hésitez à piocher dans vos économies ou à payer des intérêts en souscrivant un prêt classique. Et si, vous cumuliez crédit d’impôt et prêt à taux zéro ? Il va toutefois falloir vous dépêcher car, si l’éco-prêt est pérennisé, le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE)devrait disparaître en 2020 au profit d’une prime versée aux ménages modestes.

Pour bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 %, vous allez devoir choisir avec soin votre nouvel appareil de production d’eau chaude sanitaire. Seuls les chauffe-eaux fonctionnant avec une énergie renouvelable sont concernés par cette aide fiscale à la rénovation. Il s’agit donc du chauffe-eau solaire individuel, de l’appareil de production d’eau chaude sanitaire au bois, du chauffe-eau thermodynamique.

Pour ce dernier appareil, la limite de dépense est fixée à 3 000 € TTC, et les chauffe-eaux thermodynamiques fonctionnant avec une pompe à chaleur air-air sont exclus du CITE chauffe-eau, car l’actionnement de la pompe nécessite une trop grande consommation d’électricité.

Pour la fourniture et la pose de votre chauffe-eau à haut rendement, vous devrez faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Enfin, seuls les travaux réalisés dans une résidence principale (maison ou appartement) construite depuis plus de 2 ans sont concernés par le CITE chauffe-eau. Si les conditions sont remplies, le CITE vous offre la possibilité de changer votre chauffe-eau électrique ou autre pour pas cher. Ainsi, pour un chauffe-eau thermodynamique à 3 600 €, l’aide de 30 % est calculée sur la base de 3 000 € soit un crédit de 900 €. Votre impôt est inférieur à cette somme ou vous n’êtes pas imposable ? L’administration fiscale va établir un chèque de remboursement.

Enfin, n’oubliez pas que l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est cumulable avec le crédit d’impôt chauffe-eau. Le prêt sans intérêt est réservé aux habitations construites avant le 1er janvier 1990. Il finance un bouquet de travaux (remplacement du système de production d’eau chaude et isolation thermique par l’extérieur, par exemple) ou les travaux permettant une amélioration globale de la performance thermique d’un logement édifié après le 1er janvier 1948.

Remplacer un chauffe-eau à moindre coût grâce aux aides disponibles

Le crédit d’impôt chauffe-eau est le dispositif le plus connu. Pour changer de chauffe-eau sans se ruiner, il est utile de connaître les autres aides disponibles. Cependant, il n’existe pas de guichet unique pour déposer votre dossier de demande de subventions. Vous pouvez vous faire accompagner gratuitement par un conseiller rénovation énergétique, en prenant contact par le biais du site Faire.fr, un site à destination du grand public mis en place par l’État.

Les fournisseurs d’énergie ont l’obligation de subventionner les travaux de réhabilitation thermique des particuliers, dans le cadre du dispositif CEE (Certificat d’économie d’Énergie). Les chauffe-eaux les plus performants sont ainsi éligibles à ce dispositif : chauffe-eau solaires, chauffe-eau à bois, chauffe-eau thermodynamiques, y compris ceux fonctionnant avec une pompe à chaleur air-air. Les appareils de production d’eau chaude sanitaire doivent être posés par un artisan RGE. Le montant de la prime dépend du montant des travaux, des économies réalisées et de votre lieu d’habitation. Ce montant est majoré, si les revenus de votre foyer sont modestes. Bonne nouvelle, la prime énergie “chauffe-eau” est cumulable avec le CITE “chauffe-eau” et avec le prêt à taux zéro.

Certaines collectivités locales participent également à la lutte contre le réchauffement climatique en finançant partiellement les changements de vieux chauffe-eau. N’hésitez donc pas à interroger votre conseil général ou votre conseil régional. Enfin, si vos revenus sont modestes, vous pouvez demander une aide à l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat). L’aide chauffe-eau de l’ANAH est versée après étude de votre dossier, en tenant compte des priorités locales de cette agence et de son budget.

Remplacer un chauffe-eau à moindre coût grâce à une TVA réduite

Remplacer un chauffe-eau à moindre coûtVous avez fait le tour des aides disponibles pour remplacer un chauffe-eau sans se ruiner mais connaissez-vous la TVA applicable à ce type de travaux ?

Le taux normal de TVA de 20 % est toujours appliqué si vous achetez vous-même cet équipement ou pour les installations de chauffe-eau dans des logements neufs. Mais ne faites pas l’économie d’un chauffe-eau performant. Celui-ci est, en effet, la garantie de votre confort, de factures énergétiques peu élevées et contribue à atteindre la norme thermique en vigueur actuellement, la RT 2012.

La TVA écologique de 5,5 % est, quant à elle, réservée aux chauffe-eau à haut rendement posés par un professionnel RGE dans une résidence principale construite depuis plus de deux ans. Si vous n’êtes pas dans ce cas (chauffe-eau dans une résidence secondaire, chauffe-eau électrique…), un taux de TVA intermédiaire de 10 % est appliqué sur la main d’œuvre et sur les fournitures facturées par l’entreprise de BTP. L’économie réalisée grâce à la TVA réduite sur les chauffe-eaux est appréciable. En effet, sur un devis de 2 000 €, la différence par rapport à une TVA à 20 % est de 200 € en cas de TVA à 10 % et de 290 € en cas de TVA super-réduite à 5,5 %.

Les taux de TVA réduits sont cumulables avec toutes les aides disponibles et avec le prêt écologique sans intérêt. De plus, ils s’appliquent aux travaux induits comme la dépose de l’ancien chauffe-eau. Plus d’excuse donc pour ne pas remplacer votre chauffe-eau énergivore !

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus