Accueil > Travaux > Chauffage > Remplacer sa chaudière à moindre coût

Remplacer sa chaudière à moindre coût

Installer une nouvelle chaudière sans faire fondre son budget ? En cumulant aides de l’État et conseils avisés des professionnels, rien de plus simple que remplacer sa chaudière à petit prix ! Découvrez nos conseils pratiques pour équiper votre logement avec une chaudière nouvelle génération sans vous ruiner.

Remplacer sa chaudière

Chaudière gaz De Dietrich

Chaudière gaz ©De Dietrich

Votre vieille chaudière est un gouffre énergétique ? Les spécialistes des économies d’énergies recommandent de remplacer toute chaudière de plus de 15 ans*. Chaudières au fioul comme au gaz ont largement amélioré leurs performances depuis 20 ans grâce à de nouvelles technologies (basse température, condensation) qui garantissent un meilleur confort thermique et des rendements de haut niveau.

Reste que remplacer sa chaudière peut représenter un budget important pour certains ménages.

  • La fourchette de tarif pour le remplacement d’une chaudière murale est comprise entre 3 000 € et 4 000 €,
  • Opter pour un modèle neuf de chaudière à condensation gaz ou fioul, coûte en moyenne entre 4 000 € et 8 000 €.

Mais des astuces et des aides vous offrent la possibilité de remplacer une chaudière à petits prix.

Remplacer sa chaudière à moindre coût : les équipements conseillés

La première solution pour remplacer sa chaudière à moindre coût consiste naturellement à s’orienter vers les solutions les moins onéreuses du marché. Les chaudières électriques font partie de ces équipements les plus économiques avec des prix d’appel débutant à moins de 1 000 € (puissance 6-12 kW).

Les grandes enseignes d’équipements pour la maison pratiquent régulièrement des opérations de déstockage (comptez à partir de 1 300 € TTC pour des chaudières électriques, 2 000 € à 2 300 € pour des chaudières à condensation gaz ou fioul).

Toutefois, la véritable solution pour faire des économies sur le long terme, exige de remplacer sa chaudière fioul, gaz ou électrique par une chaudière de qualité peu énergivore. Les chaudières à condensation restent les modèles à privilégier. Ces équipements performants utilisent l’énergie présente dans les gaz de combustion. La consommation de combustibles s’en trouve ainsi diminuée de 15 à 20 %. Et votre facture énergétique d’autant !

À savoir : Pour un remplacement de chaudière à petit prix, comparez les devis des installateurs. Les tarifs de remplacement de chaudières varient fortement selon les prestataires.

Remplacer sa chaudière à moindre coût en cumulant éco-PTZ et crédit d’impôt

Chaudière TWINEO De dietrich

Chaudière TWINEO ©De dietrich

Vous souhaitez remplacer une chaudière pour pas cher ? Pensez à profiter du crédit d’impôt de transition écologique (CITE) en 2019. Dès 2020, cette aide-phare devrait être remplacée par une prime versée à la fin des travaux aux ménages les plus modestes.

En 2019, le CITE permet encore de remplacer une chaudière à petit prix quel que soit votre niveau de ressource. Cet avantage fiscal concerne les remplacements de chaudières effectuées dans une résidence principale construite depuis plus de deux ans. Sont concernées :

  • Les chaudières à haute performance énergétique (HPE) individuelle ou collective autre que fioul**.
  • Les chaudières à très haute performance énergétique THPE fioul individuelle ou collective, si acceptation d’un devis et de versement d’un acompte avant le 30 juin 2018***.
  • Les chaudières à micro-cogénération fonctionnant au gaz.

Le montant du CITE atteint 30 % du coût du matériel (15 % pour les chaudières THPE fioul sur devis accepté jusqu’au 30 juin 2018) dans la limite de 8 000 € pour une personne seule ou 16 000 € pour un couple avec une majoration de 400 € par personne à charge. L’intervention d’un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) est obligatoire. La déduction d’impôt se fait l’année fiscale suivant les travaux et donne lieu à un chèque de remboursement, pour les foyers non imposables ou si le crédit est supérieur au montant de l’impôt.

Le crédit d’impôt chaudière a été reconduit en 2019. Il est même étendu aux frais de main d’œuvre. Idéal pour remplacer sa chaudière à moindre coût !

  • L’économie sur une chaudière à condensation gaz facturée 5 000 € par le professionnel s’élève à 1 500 €.
  • Pour une chaudière bois achetée 8 000 €, la remise fiscale est de 2 400 €.

Le dispositif actuel est d’autant plus av avantageux que le CITE restera cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro, permettant d’obtenir un financement jusqu’à 30 000 euros remboursables en 15 ans maximum. L’éco-PTZ est également accessible sans conditions de ressources pour financer soit un bouquet de travaux, soit permettre une amélioration de la performance énergétique globale de votre logement par un pro RGE.

À savoir : Si les jours du « CITE chaudière » sont comptés, le gouvernement a fait part de son intention de pérenniser le prêt écologique sans intérêt, pour les rénovations énergétiques !

Remplacer sa chaudière à moindre coût : pensez aux primes !

Certaines primes énergies permettent de financer un remplacement de chaudière pas cher. Les Certificats d’économie d’énergie (CEE) peuvent amortir le coût d’une nouvelle chaudière. L’État oblige en effet les fournisseurs d’énergie à subventionner les rénovations énergétiques. Une prime est versée aux propriétaires ou aux locataires faisant appel à un professionnel qualifié RGE, pour effectuer certains travaux dans leur logement de plus de deux ans. 

  • L’éco-prime peut atteindre 503 € pour une chaudière à condensation.

D’autre part, avec le dispositif « Coup de pouce économies d’énergie » le remplacement de chaudière fioul par une chaudière biomasse performante permet de disposer d’une bonification de prime importante (sous condition de ressources).

  • l’éco-prime peut atteindre 2 000 € pour les ménages modestes et jusqu’à 3 000 € pour les ménages très modestes.

À savoir : pour remplacer votre chaudière à petit prix, pensez que les primes éco-énergies sont cumulables avec le crédit d’impôt, avec l’éco-prêt à taux zéro et avec une TVA réduite. Prenez le temps d’effectuer les démarches afin de cumuler ces dispositifs pour un remplacement de chaudière à petit prix.

Les ménages les plus modestes peuvent également faire une demande de financement auprès de l’Anah (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat). L’aide à l’installation d’une nouvelle chaudière peut atteindre 1 600 € pour les revenus modestes et 2 000 € pour les revenus très modestes. Les aides de l’Anah ne sont jamais automatiques et sont versées en fonction des priorités locales et du budget de l’agence. Le gouvernement dans la loi de finances 2019 prévoit, d’ailleurs, une augmentation de ce budget.

Remplacer sa chaudière à moindre coût : crédit d’impôt de 50 % pour le démontage des chaudières fioul

Chaudière gaz à condensation Vitodens_242-F

Chaudière gaz à condensation ©Vitodens_242-F

La volonté d’en finir avec le fioul est forte : à compter du 1er janvier 2019, un crédit d’impôt de 50 % sera accordé pour le remplacement d’une chaudière au fioul. Ce crédit d’impôt sera cumulable avec le crédit d’impôt de 30 % s’appliquant en 2019 sur l’ensemble de la facture TTC du professionnel RGE (en 2018, le CITE ne concernait que le coût du matériel).

Le prix de la main d’œuvre pour installer une nouvelle chaudière est estimé entre 500 et 1 500 €, selon la difficulté des travaux. Ainsi, pour remplacer une chaudière fioul par une chaudière à condensation facturée 7 200 €, le budget final peut être de 9 600 € après ajout des frais de dépose (1 000 €) et de repose (1 500 €). Le CITE chaudière 2019 sera alors de 500 € pour le retrait de la chaudière fioul (50 %) et 2 580 € pour le reste des travaux (30 % de 8 600 €). L’avantage fiscal en 2019 s’élève donc à 3 080 €. En 2018, cet avantage fiscal n’aurait été que de 2 160 € (30 % de 7 200 €). Dans notre exemple, le coût de pouce supplémentaire s’élève ainsi à 920 €.

Remplacer sa chaudière à moindre coût : ne passez pas à côté de la TVA réduite !

Dans le neuf, l’installation de la chaudière est toujours taxée au taux normal de TVA de 20 %. Cette installation ne bénéficie, d’ailleurs, d’aucune aide susceptible de faire baisser la facture finale. En revanche, une chaudière performante est indispensable pour atteindre les objectifs fixés par la réglementation thermique actuellement en vigueur, la RT 2012.

Dans l’ancien, une TVA favorable s’applique. Le taux intermédiaire de TVA de 10 % est le taux de TVA pour tous les remplacements de chaudières effectués par un professionnel, dans un local à usage d’habitation. Il peut s’agir de votre résidence principale ou de votre résidence secondaire. Vous pouvez en être le propriétaire occupant, le propriétaire bailleur, le conseil syndical dans le cas d’une chaudière collective, l’occupant à titre gratuit, etc.

Pour remplacer votre chaudière à moindre coût, pensez à opter pour une chaudière performante prise en charge par le crédit d’impôt. Cet équipement permettra de bénéficier par la même occasion du taux de TVA minimum de 5,5 % !

Seules les chaudières à haute performance énergétique sont concernées par ce dispositif permettant un remplacement de chaudière à petit prix.

  • Pour une installation de chaudière bois performante facturée 9 600 € HT, la TVA serait donc de 528 € au lieu de 960 € pour une TVA à 10 % ou 1 920 € pour une TVA à 20 %.

L’économie est donc appréciable, d’autant plus que les travaux directement induits par la mise en place de la chaudière bénéficient du taux de TVA à 5,5 % : dépose des anciens radiateurs, réfection du conduit d’évacuation des fumées, pose d’un nouveau ballon d’eau chaude, etc. Les travaux induits sont à réaliser dans un délai maximum de 3 mois, suivant la fin de la mise en place de la chaudière. Plus d’excuses pour garder votre vieux fourneau !

* Source : Ademe

** Critères d’éligibilités chaudière HPE : si puissance ≤ à 70 kW, efficacité énergétique saisonnière ≥ 90 % / Si puissance > 70 kW, l’efficacité utile mesurée à 100 % de la puissance thermique nominale ≥ à 87 % et efficacité utile mesurée à 30 % de la puissance thermique nominale ≥ 95,5 %

***Critères d’éligibilités chaudière THPE fioul : si puissance ≤ à 70 kW, efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage doit être ≥ à 91 % / si puissance > à 70 kW, efficacité utile mesurée à 100 % de la puissance thermique nominale ≥ à 88 % et efficacité utile mesurée à 30 % de la puissance thermique nominale ≥ à 96,5 %

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus