Accueil > Travaux > Chauffage > Radiateurs: la CSC appelle à plus de sécurité

Radiateurs: la CSC appelle à plus de sécurité

La Commission de la sécurité des consommateurs réagit face aux risques de brûlures provoqués par des radiateurs en particulier sur des enfants. Dans son avis adopté le 22 mars 2012, la Commission émet des recommandations pour mieux concilier chaleur et sécurité et ainsi réduire les risques de brûlures liées au contact avec des appareils de chauffage.

Radiateur Fassane neovrx ACOVA

Radiateur Fassane neovrx ACOVA

Entre 2004 et 2010, l’Institut de veille sanitaire a recensé 389 brûlures survenues à la suite d’un contact avec des radiateurs, radiateurs électriques, radiateurs à gaz ou à pétrole et poêles à bois. Les deux tiers des victimes étaient des enfants de moins de 5 ans. L’avis porte non seulement sur les radiateurs classiques mais aussi sur des appareils dont la fonction de chauffe est secondaire et/ou masquée, comme les sèche-serviettes chromés ou les miroirs chauffants, avec lesquels les risques sont accrus. La commission rappelle que s’il est impossible d’atteindre un risque zéro, il est toutefois possible de revoir les normes pour définir et respecter un seuil de température acceptable ne provoquant pas de brûlures supérieures au premier degré. Ce seuil est fixé par des scientifiques à 50 degrés.

Des failles dans la réglementation

[pub] Toujours selon la Commission de la sécurité des consommateurs, la réglementation et les normes en vigueur comporterait «d’importantes failles». En effet, les textes ne prennent pas en compte le risque de brûlures graves et n’imposent pas un marquage sur l’appareil à la fois visible, lisible et indélébile indiquant la température maximale des parois directement accessibles. La CSC recommande aux pouvoirs publics d’imposer un tel marquage, et insiste sur le fait que l’absence d’information et de mise en garde des utilisateurs induit un manque de prise de conscience des risques associés à ce type d’appareil. En attendant une révision des pouvoirs publics, la CSC rappelle aux distributeurs et aux installateurs qu’il leur revient d’informer les consommateurs des températures maximales susceptibles d’être atteintes par les parois directement accessibles des radiateurs lorsque la fonction de chauffe est masquée. Enfin côté consommateur, la CSC conseille de « privilégier l’achat d’appareils dont les surfaces accessibles ne présentent pas de risques de brûlures et, dans le cas contraire, de les équiper de grilles de protection. »

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus