Accueil > Travaux > Chauffage > Installer une pompe à chaleur à moindre coût

Installer une pompe à chaleur à moindre coût

Installer une pompe à chaleur (PAC) sans se ruiner ? En connaissant parfaitement les aides, les financements et quelques astuces simples, l’installation d’une pompe à chaleur à moindre coût est possible. Lisez nos conseils pour équiper votre maison avec une pompe à chaleur performante et pas chère !

Installer une pompe à chaleur

Pompe à chaleur air-air Viesmann

Pompe à chaleur air-air Viesmann

Vos factures de chauffage s’envolent ? Vous avez envie de faire un geste pour la planète en adoptant un chauffage plus respectueux de l’environnement ? Pensez  à la pompe à chaleur (PAC) ! Installer une PAC représente une solution respectueuse de l’environnement tout en économisant sur vos factures d’énergies.

  • Avec un prix moyen de 10 125 € TTC, le coût d’une pompe à chaleur demeure un investissement. Au prix du matériel s’ajoutent généralement les frais de pose compris en moyenne entre 1 200 € HT et 1 500 € HT.

Pour autant, ne renoncez pas à l’installation d’une pompe à chaleur pour des raisons financières ! En suivant quelques conseils et en demandant des aides, il est possible d’installer une pompe à chaleur à moindre coût.

Installer une pompe à chaleur à moindre coût : bien choisir son équipement

Pompe à chaleur Viessmann

Pompe à chaleur ©Viessmann

La première solution pour installer une pompe à chaleur à petit prix est de se tourner vers les équipements les moins chers. Les PAC air-air font partie de ces équipements économiques, avec des prix moyens compris entre 5 000 € et 8 000 €. Cette pompe à chaleur puise les calories dans l’air extérieur pour chauffer ou refroidir l’air intérieur. Attention, la pompe à chaleur Air-Air n’est pas la moins chère à l’usage du fait de sa consommation électrique relativement importante. Pour cette raison, elle ne permet, d’ailleurs, pas de bénéficier du crédit d’impôt “chauffage”.

Pour pouvoir économiser sur l’installation d’une pompe à chaleur, vous devrez miser sur les équipements pris en charge par les aides d’Etat, à savoir, les pompes à chaleur Air-eau  ou les pompes à chaleur géothermiques (PAC air/eau, eau/eau, sol/eau, sol/sol) Ces pompes à chaleur sont les plus performantes de leurs catégories et doivent respecter des critères stricts*

  • Le coût d’une PAC géothermique est d’environ de 6 000 à 11 500 €. L’installation de capteurs verticaux (2 500 € – 4 000 €) est plus onéreuse que l’installation de capteurs horizontaux (1 800 € – 3000 €). Les capteurs verticaux également appelés sondes géothermiques sont adaptées aux petits terrains.
  • Il existe également des PAC air-eau et des PAC eau-eau aussi nommées PAC hydrauliques. Le coût d’une pompe à chaleur air-eau est compris entre 6 300€ et 12 800€ HT. Le prix d’une pompe à chaleur  eau/eau est en moyenne compris entre 6 000€ et 11 500€HT.

Pour dépenser le moins possible pour votre pompe à chaleur, il est préférable d’oublier les pompes à chaleur réversibles, des pompes à chaleur faisant office de climatiseurs en été. Par ailleurs, pour un rendement optimal, un professionnel va devoir dimensionner correctement votre PAC.

Attention : si vous habitez dans une région où les hivers sont rudes, vous devrez prévoir un chauffage d’appoint du type poêle à bois.

Installer une pompe à chaleur à moindre coût : bénéficier d’une TVA réduite !

Pompe à chaleur géothermique Viessmann

Pompe à chaleur géothermique ©Viessmann

Pour installer une pompe à chaleur à petit prix, il est indispensable de bien connaître les différents taux de TVA applicables : 20 %, 10 %, 5,5 % voire parfois 0 % dans le cas d’un auto-entrepreneur. Dans ce dernier cas, soyez attentif à la facture finale : un chauffagiste auto-entrepreneur n’est pas forcément moins cher qu’un autre artisan. En effet, ce professionnel ne peut déduire aucune charge. Il va donc répercuter l’intégralité de ses frais à ses clients. Petite astuce : demander au moins trois devis afin de comparer les tarifs.

Si vous souhaitez installer une pompe à chaleur dans un logement neuf (moins de 2 ans), le taux normal de TVA actuellement fixé à 20 % va s’appliquer. Cependant, installer une PAC reste intéressant dans le neuf, car ce mode de chauffage contribue à atteindre les objectifs de la réglementation thermique en vigueur (la RT 2012).

Vous rénovez votre chauffage dans votre habitation achevée depuis plus de 2 ans ? Bonne nouvelle, vous allez sans doute bénéficier d’une TVA réduite. La TVA écologique à 5,5 % s’applique, ainsi, sur les pompes à chaleur les plus performantes installées par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), hors PAC Air-air. 

À titre d’exemple, sur un devis à 8 200 € HT pour une PAC air-Eau, l’économie est de 1 189 €. Les travaux induits, comme le terrassement et le forage pour les PAC géothermiques bénéficient de ce taux de TVA réduit.

Les pompes à chaleur air-air sont exclues du bénéfice de la TVA à 5,5 %. Ce matériel est, en effet, toujours taxé à 20 %. Les frais d’installation par une entreprise du BTP se voient appliquer le taux intermédiaire de TVA de 10 %. Ainsi, une pompe à chaleur achetée 6 000 € HT reviendra à 7 200 € TTC (6 000 € + 20 %). Si le professionnel facture son intervention 1 200 € HT, le montant TTC sera de 1 320 € (1 200 € + 10 %). La facture finale est donc 8 520 € TTC. Elle aurait été de 8 640 € TTC, sans le coup de pouce fiscal.

Installer une pompe à chaleur à moindre coût : ne passez pas à côté du crédit d’impôt !

Pompe à chaleur aérothermique Chaffoteaux

Pompe à chaleur aérothermique Chaffoteaux

Vous pensez signer un devis pour l’installation d’une pompe à chaleur en 2019. Vous allez, sous certaines conditions, profiter du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE). Attention, la fin de cette aide est programmée pour 2020. Le CITE PAC devrait être, en effet, remplacé par une prime versée immédiatement à la fin des travaux. Cette prime sera réservée aux ménages les plus modestes alors que le CITE chauffage est actuellement ouvert à tous. D’ailleurs, si vous n’êtes pas ou peu imposable, l’administration fiscale va vous faire parvenir un chèque de remboursement.

Le crédit d’impôt “pompes à chaleur” incite les propriétaires occupants, les locataires ou les habitants à titre gratuit d’une résidence principale construite depuis plus de deux ans à adopter un mode de chauffage plus respectueux de l’environnement. La pompe à chaleur doit être fournie et installée par un artisan RGE.

Les pompes à chaleur air-air sont exclues du crédit d’impôt transition énergétique. Les autres PAC sont éligibles, si elles permettent d’atteindre une efficacité saisonnière de 126 % dans le cas où elles fonctionnent à basse température ou de 111 % si elles fonctionnent à haute température. La fonction principale de ces PAC doit alors être le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire et non la climatisation.

Coté économie, le montant de ce crédit d’impôt est de 30 % (sur le coût des fournitures en 2018 et sur les fournitures et la pose en 2019), dans la limite de 3 000 €. Sur une facture “pompe à chaleur” de 8 500 €, par exemple, la remise fiscale sera de 2 250 €. Un abattement non négligeable !

Installer une pompe à chaleur à moindre coût : en remplacement d’une chaudière au fioul

Pompe a chaleur Viessmann

Pompe a chaleur ©Viessmann

Vous remplacez votre vieille chaudière au fioul par une pompe à chaleur performante. Vous bénéficiez d’un soutien supplémentaire de la part de l’Etat. En effet, en 2019, un crédit d’impôt de 50 % est accordé pour la dépose d’une chaudière fioul. Ce crédit va être cumulable avec le crédit de 30 % pour l’installation d’une pompe à chaleur.

Le coût de retrait d’une ancienne chaudière est d’environ 1 000 €. Après déduction d’impôt, ce coût est ramené à 500 €. C’est donc le moment de changer un chauffage polluant fonctionnant avec une énergie fossile par un chauffage plus écologique fonctionnant avec une énergie renouvelable. Attention, le crédit d’impôt transition énergétique est plafonné à 16 000 € pour un couple, 8 000 € pour une personne seule avec une majoration de 400 € par personne à charge !

Installer une pompe à chaleur à moindre coût : financer votre nouveau chauffage

Pompe à chaleur Alezio ©De Dietrich

Pompe à chaleur Alezio ©De Dietrich

Vous êtes séduit par les pompes à chaleur, un mode de chauffage écologique et peu énergivore. Cependant, vous n’avez pas les moyens financiers de faire réaliser des travaux d’économie d’énergie. Et si vous souscriviez un éco-PTZ, un éco-prêt à taux zéro ?

L’éco-PTZ est cumulable avec le CITE “pompe à chaleur”. La loi de finances 2019 a prorogé le prêt écologique pour trois ans et permet aux propriétaires de logement de plus de deux ans d’en bénéficier (en 2018, seuls les logements construits avant 1990 étaient concernés). De plus, il n’est désormais plus nécessaire de faire réaliser un bouquet de travaux ou d’atteindre une performance énergétique globale. L’installation seule d’une pompe à chaleur performante ouvre droit à un financement sans intérêt. Cet éco PTZ simplifié devrait concerner les offres de prêt émises à compter de mars 2019.

Attention, le prêt à taux zéro PAC n’est pas automatique. L’établissement financier va vérifier vos capacités de remboursement, comme pour un prêt classique.

Installer une pompe à chaleur à moindre coût : demander toutes les aides

Pompe à chaleur air-eau-Altherma Hybride ©DAIKIN

Pompe à chaleur air-eau-Altherma Hybride ©DAIKIN

Pour installer une pompe à chaleur à petit prix, il est indispensable de solliciter l’ensemble des aides disponibles au niveau national et au niveau local. Il n’existe pas de guichet unique pour centraliser vos demandes de subventions “pompes à chaleur”. Vous pouvez en revanche vous faire accompagner par un conseiller par au travers du site Faire.fr, un site mis en place par l’Etat.

Vous pouvez notamment déposer un dossier avant le début des travaux auprès d’un fournisseur d’énergie, pour obtenir une prime énergie dans le cadre du dispositif CEE (Certificat d’Economie d’Energie). Le montant de la prime énergie “pompe à chaleur” dépend de votre lieu d’habitation (zone climatique) et du montant des travaux.

L’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) propose sur son site, un simulateur de calcul des certificats d’économie d’énergie. Une prime bonifiée est versée aux ménages les plus modestes.

Pour bénéficier d’une prime énergie, votre habitation doit avoir plus de 2 ans et l’intervention d’un professionnel RGE est indispensable. Sachez que les pompes à chaleur éligibles sont les mêmes que pour l’obtention du CITE.

À noter : les PAC air-air avec un coefficient de performance saisonnier d’au moins 3,9 bénéficient également de ce coup de pouce financier.

* Soit une efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage, calculée avec son appoint électrique ou à combustible fossile ≥ à 126 % si elles fonctionnent à basse température ; ≥ à 111 % si elles fonctionnent à moyenne et haute température.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus