Accueil > Travaux > Chauffage > Installation de pompe à chaleur : combien ça coûte ?

Installation de pompe à chaleur : combien ça coûte ?

Pour déterminer le budget d’installation de Pompe à Chaleur (PAC), plusieurs critères sont à prendre en compte : type de pompe à chaleur, frais de pose et d’entretien, aides de l’Etat venant réduire les coûts de la pompe à chaleur. Retour sur ces différents points pour avoir une idée du tarif de la PAC.

Installation d’une pompe à chaleur

Pompe à chaleur géothermique Viessmann

Pompe à chaleur  ©Viessmann

Vous avez choisi de vous chauffer avec une pompe à chaleur, un moyen de chauffage écologique et économique. Vous vous interrogez désormais sur les coûts d’installation d’une PAC

La surface à chauffer est un critère important et détermine en grande partie le budget : comptez ainsi de 14 000 € TTC en moyenne pour une maison de 5 pièces contre 8 500 € TTC pour un studio.

La technologie de la pompe à chaleur a également un impact important sur le coût du matériel et de la pose. Attention, dans le calcul de votre budget pompe à chaleur, il faut également tenir compte de la maintenance et des différentes aides. Une liste de questions-réponses vous permet de mieux comprendre les différents tarifs des installations de pompes à chaleur :

Combien coûte l’installation d’une pompe à chaleur air-air ?
Combien coûte l’installation d’une pompe à chaleur hydrothermique (eau-eau) ?
Combien coûte l’installation d’une pompe à chaleur géothermique ?
Combien coûte la pose de pompe à chaleur ?
Combien coûtent la réparation et l’entretien de pompe à chaleur ?
Installation de pompes à chaleur : réduire les coûts

Combien coûte l’installation de pompe à chaleur air-air ?

La pompe à chaleur aérothermique air-air capte les calories présentes dans l’air pour chauffer une habitation. Elle peut également servir de climatiseur en été. C’est une PAC facile à installer mais soumise aux variations de températures. Vous devez donc prévoir un chauffage d’appoint.

  • Le prix pour faire installer une pompe à chaleur air-air est compris entre 5 000 € et 8 000 € TTC, tout compris.

Le coût de la PAC air-air varie, selon sa puissance. Attention à choisir une pompe à chaleur adaptée à la taille du logement. Un professionnel est capable de vous conseiller pour éviter de dépenser inutilement dans un matériel surdimensionné ou d’avoir une installation avec une puissance insuffisante pour couvrir vos besoins.

Coût de l’installation d’une pompe à chaleur air-air, en bref : la PAC air-air est la moins chère du marché et la plus facile à installer. Cependant, elle ne suffit pas à chauffer une habitation et n’ouvre pas droit aux aides de l’État.

Combien coûte l’installation d’une pompe à chaleur hydrothermique (eau-eau) ?

Le coût d’une pompe à chaleur eau-eau est compris entre 10 000 et 15 000 €, en moyenne, pour une maison de 100 m² (fournitures et pose comprises). Les prix d’installation peuvent être plus élevés si le chantier est difficile d’accès ou si le forage doit se faire à une grande profondeur.

Ne vous arrêtez pas au prix de l’installation d’une pompe à chaleur. En effet, la pompe à chaleur hydrothermique est la PAC consommant le moins d’électricité pour fonctionner. Cette consommation dépend de l’isolation de la maison et de la profondeur de la nappe phréatique. Elle est estimée en moyenne à 30 € par mois.

Coût de l’installation d’une pompe à chaleur eau-eau, en bref : la PAC eau-eau représente un budget à l’achat et à la pose. Cependant, elle permet de faire des économies d’énergie conséquentes. Sa rentabilité est particulièrement élevée pour chauffer les grandes maisons de plus de 150 m².

Combien coûte l’installation de pompe à chaleur géothermique ?

Installation de pompe à chaleur Viessmann

Installation de pompe à chaleur ©Viessmann

La pompe à chaleur géothermique ou pompe à chaleur terre-terre récupère la chaleur présente dans le sous-sol à l’aide de capteurs. Cette PAC est adaptée à tous les climats. En effet, l’installateur pose les capteurs à une profondeur suffisante, pour trouver une température ne dépassant pas 30 degrés. C’est pourquoi la PAC géothermique est également appelée géothermie très basse énergie.

  • Le prix moyen d’une pompe à chaleur avec capteurs horizontaux est de 12 500 €.
  • Le coût moyen d’une PAC avec capteurs verticaux est plus élevé, 17 500 €.
  • Les capteurs verticaux sont adaptés pour les petits terrains, contrairement aux capteurs horizontaux nécessitant 2 m² de surface de tubes enterrés par m² de surface au sol de l’habitation.

Coût de la pompe à chaleur géothermique, en bref : le tarif de la PAC géothermique dépend de sa puissance, du type de capteurs et de sa fonction (chauffage et/ou production d’eau chaude sanitaire, PAC réversible assurant la climatisation de la maison).

Combien coûte la pose de pompe à chaleur ?

L’installation d’une pompe à chaleur doit être confiée à un chauffagiste spécialisé. Il s’agit d’une opération complexe, ce qui explique le coût élevé de cette prestation. En effet, le prix moyen pour la pose d’une pompe à chaleur s’élève à 4 000 €.

Au coût de la PAC et de la main d’œuvre, il convient d’ajouter les frais induits.

  • Ainsi le forage vertical coûte approximativement 100 € par ml.

Il faut également inclure, dans le budget du nouveau chauffage, le coût des émetteurs.

  • À titre d’exemple pour une maison de 100 à 120 m², un système de radiateur à basse température revient entre 3 000 et 5 000 € TTC.
  • Le prix d’un plancher chauffant se situe entre 40 et 75 € par m² voire plus en cas de plancher chauffant rafraîchissant, un plancher mixte assurant une baisse de la température lors des épisodes de forte chaleur.
  • Et si vous optez pour des ventilo-convecteurs, il vous en coûtera de 600 à 2 000 € TTC.

Coût de la pose de pompe à chaleur, en bref : lorsque vous comparez les devis des artisans chauffagistes, vérifiez que les prestations sont identiques et notamment si les diffuseurs de chauffage sont inclus dans le prix.

Combien coûtent la réparation et l’entretien de pompe à chaleur ?

Entretien pompe à chaleur

Entretien pompe à chaleur

La pompe à chaleur permet de faire des économies d’énergie. Elle doit être entretenue régulièrement pour éviter les risques de panne et de casse.

Lors de son intervention, le chauffagiste va également vérifier les réglages pour optimiser le fonctionnement de la pompe à chaleur.

  • Le coût annuel de la maintenance d’une PAC se situe entre 100 et 200 € par an voire moins si le contrat d’entretien ne concerne que le contrôle du ballon thermodynamique (dans le cadre d’une pompe à chaleur servant exclusivement à la production d’eau chaude sanitaire).
  • Lors de son inspection annuelle, le professionnel peut constater un niveau de liquide frigorigène insuffisant. Le kilo de fluide injecté revient entre 150 € et 450 € HT.

Les dysfonctionnements des pompes à chaleur sont variés. Seul un chauffagiste va pouvoir chiffrer le coût exact d’une réparation. La panne la plus courante concerne le thermostat.

  • Le prix d’un changement de thermostat d’une pompe à chaleur est compris en moyenne dans une fourchette allant de 250 à 600 €. La fourchette haute concerne les thermostats programmables.

Autre exemple de panne courante sur une pompe à chaleur : le système de dégivrage défaillant. Or, le givre est responsable d’une surconsommation du chauffage.

  • Pour remplacer le système de dégivrage, vous règlerez entre 400 et 650 €.

Dans tous les cas y compris pour une intervention en urgence, le réparateur a l’obligation de vous fournir un devis dès lors que le montant de la réparation de la pompe à chaleur dépasse 150 € TTC.

Coût de la réparation et de l’entretien d’une pompe à chaleur, en bref : Pour allonger la durée de vie de votre PAC et pour un rendement maximum, ne faites pas l’économie d’un contrat d’entretien et des réparations courantes.

Installation de pompe  à chaleur : réduire les coûts

Différentes aides permettent de réduire le coût d’une pompe à chaleur.

Installer une PAC dans votre nouvelle maison permet de respecter les contraintes de la réglementation thermique en vigueur et un chauffage performant est un véritable atout en cas de vente de votre bien immobilier.

Attention, les PAC air-air ne bénéficient d’aucune subvention, car trop énergivores. De même, dans le neuf, aucun coup de pouce financier n’est prévu.

Si la PAC vient équiper votre habitation construite depuis plus de deux ans, vous bénéficiez du crédit d’impôt 2019. Ce crédit d’impôt de 30 % ne concerne, toutefois, que les pompes à chaleur les plus performantes A savoir les PAC affichant une efficacité saisonnière d’au-moins:

  • 126 % pour les PAC à basse température,
  •  111 % pour les PAC à haute température, dans le cas de pompes à chaleur servant au chauffage.

Si les PAC ne servent à produire que l’eau chaude de la maison, l’efficacité énergétique doit être: 

  • d’au moins 95 % pour une classe M,
  • d’au moins 100 % pour une classe L
  • d’au moins 110 % pour une classe XL.

Dans tous les cas, la fourniture et la pose doivent être effectuées par un chauffagiste RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Le CITE pour les pompes à chaleur est cumulable avec d’autres aides : prêt à taux zéro délivré plus facilement à compter de mars 2019, subventions des fournisseurs d’énergie et de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), TVA à taux réduit de 5,5 %.

Réduire les coûts d’installation d’une pompe à chaleur, en bref : de nombreuses aides permettent de réduire le coût des pompes à chaleur dans l’ancien. N’hésitez pas à vous faire accompagner gratuitement par un conseiller spécialisé à contacter via le site Faire.fr.

 

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus