Accueil > Travaux > Chauffage > Disparition du chauffage électrique en 2013 ?

Disparition du chauffage électrique en 2013 ?

Alors que 70% des projets de logements collectifs optaient pour l’électrique en 2009, le chauffage électrique n’est plus présent que dans 40% de ces constructions en 2011. La cause : des incitations fiscales poussant les constructeurs vers le BBC et une RT 2012 très exigeante. Son application à tous les bâtiments neuf en 2013 va-t-il faire disparaître le chauffage électrique, y compris dans l’habitat individuel? Eléments de réponse.

Chauffage électrique ©CMP

Chauffage électrique ©CMP

Le chauffage électrique serait-il en train de devenir un mode de chauffage en voie de disparition? C’est ce que tend à démontrer le dernier sondage réalisé par BatiEtude, institut spécialisé dans les études sur le bâtiment. Alors que 70% des constructions neuves de logements collectifs utilisait le chauffage électrique en 2009,ce pourcentage n’est plus que de 40% en 2011. Pour cause: des incitations fiscales lancées par l’Etat pour pousser les promoteurs à construire BBC, et l’adoption de la nouvelle règlementation thermique, la RT 2012, sorte de règle absolue de la construction, fixant des normes beaucoup plus sévères que la règlementation précédente, la RT 2010.

 

Le chauffage électrique retiré des projets collectifs

Chaudière Combiné Gaz solaire ©Viessmann

Chaudière Combiné Gaz solaire ©Viessmann

Le chauffage électrique a donc fait les frais de ce tandem exigeant: une certification BBC et une règlementation qui fixe le niveau maximum de consommation à 50kW/an/m². Réputé plus énergivores que d’autres types de chauffage, les convecteurs, même dernière génération, ont pour la plupart été supprimés des programmes de construction. Ce retrait s’observe aussi bien dans les programmes de construction collectifs que pour les maisons individuelles groupées. Du côté des maisons individuelles dites “isolées” (construites par des particuliers et non des promoteurs), l’abandon du chauffage électrique est loin d’être flagrant. En effet, 70% des maisons équipées conservent ce mode de chauffage. La raison est une fois de plus économique : les particuliers n’ont tout simplement pas pu disposer de dispositifs aussi avantageux que les promoteurs pour les pousser au BBC (seule la loi Scellier conditionnait des plafonds plus avantageux à l’obtention de la certification BBC).

Vers des systèmes de chauffages hybrides

[pub] Résultat, dans les maisons individuelles, le chauffage électrique résiste encore. Mais pour combien de temps? En effet dès le 1er janvier 2013, la RT 2012 s’appliquera à tous types de construction, y compris les maisons individuelles “isolées”. Fort est à parier que les particuliers se tourneront alors vers d’autres équipements de chauffage. Selon Marc Rémusat, le directeur général adjoint de BatiEtude interrogé par le Moniteur: “de plus en plus de systèmes hybrides, utilisant différentes énergies, apparaissent”. L’heure serait donc au métissage énergétique ? Plancher chauffant alimentés par des chaudières à gaz ou même des pompes à chaleur , les systèmes de chauffage sont en pleine mutation.

La pompe à chaleur adapté au collectif : avenir du chauffage électrique.

Pompe à chaleur ©Stiebel Eltron

Pompe à chaleur ©Stiebel Eltron

Du côté des syndicats et organisations de fabricants d’appareils électriques, l’inquiétude monte. Après avoir en 2011 tenté de faire retirer l’arrêté sur la RT 2012,  l’Organisation fédératrice de l’industrie des appareils ménagers  (GIFAM) s’est dite “fortement mobilisée auprès des pouvoirs publics afin de mieux faire reconnaitre l’intérêt et l’adaptation de solutions électrique dans le cadre de la RT 2012”. Du côté des fabricants, pour séduire le consommateur, on table désormais sur l’aspect design et les innovations techniques et écologiques des convecteurs: formes et couleurs originales, détection d’ouverture/ fermeture de fenêtre, nouveaux matériaux à inertie (stéatite, pierre de lave)…. la tendance est à l’amélioration  écologique et esthétique du chauffage électrique. Mais pour ces fabricants, la planche de salut pourrait venir des pompes à chaleur. En effet comme le souligne Marc Remusat au Moniteur, “L’arrivée de la pompe à chaleur dans le collectif pourrait changer la donne”. En s’ouvrant sur le marché du collectif les pompes à chaleur pourrait ainsi assurer un avenir serein au chauffage électrique.

Sources Le moniteur / site de la GIFAM

Commentaires

8


  • Sandy Publié le

    Cela ne m’étonne pas vu le prix de l’électricité qui ne cesse d’augmenter moi je pense que oui le chauffage électrique va petit à petit disparaître. De la à dire que ce sera en 2013 faut pas exagérer. mais petit à petit les constructeurs se tournent vers d’autres systèmes.

  • seisson Publié le

    dans les autres pays, quand on leur dit qu’on a des chauffages électriques en France, ils sont morts de rire ! c’est vraiment une spécificité française menée par le lobbying du nucléaire, comme pour le béton

  • leleu Publié le

    Bonjour pour 2013 va t’on interdir le chauffage électrique dans une maison neuve une maison a isolation type BBC devrais etre econnomique en électricité merci

  • leleu Publié le

    Bonjour la loie va t’elle interdir le chauffage électrique en 2013 avec une maison isolation BBC la consommation devrait etre assez basse merci . Bernard

  • jojo Publié le

    les maisons RT 2012 (dont le permis de construire a été déposé après le 1 er janvier 2013) n’interdit pas le chauffage électrique (voir depreux construction, maison RT 2012 effet joules) mais oblige l’instalation d’un équipement d’énergie renouvelable comme un ballon d’eau chaude thermodynamique ou un poêle ou cheminé à bois.

  • jeanluc Publié le

    Le prix du gaz augmente, l’électricité également, le bois suit… et le fuel est autorisé pour la protection de la planète…la bêtise a fait un bon extraordinaire, mais le bon sens s’est arrêté voila quelques années déjà… la lecture brute de la RT2012 donne l’impression d’une dictature: mais c’est presque vrai, sauf si la globalisation de l’ensemble de l’énergie d’un bâtiment est prise en compte: Isolation, masse thermique, humidité, matériaux simples, utilisation intelligente des composants. Je crois que les réglementations sont mises en place afin de supplanter l’esprit d’entreprise et de responsabilité qui malheureusement n’existe plus: Garde fou !
    Exemple: ballon eau chaude thermodynamique = pompe a chaleur + 300 litres d’eau chaude, le tout installé a l’intérieur de la maison: que veut dire “pompe a chaleur” en français ? Quel est le rapport entre la capacité thermique de l’eau et de l’air ? Une PAC c’est bien a condition de prendre la chaleur de l’air a l’extérieur. Cependant c’est aujourd’hui obligatoire a l’intérieur… Pour une PAC extérieure, quelle est la courbe de variation du COP en fonction de la température extérieure ?
    VMC obligatoire ? non ! il suffit de donner aux erreurs d’étanchéité un nom plus adéquate: ventilation naturelle. Je rappelle qu’un sac plastique sur la tête ne permet pas de respirer, mais c’est obligatoire…
    L’objectif: ne pas consommer d’énergie. Beaucoup de solutions existent, très bon marché, mais non validé par le marché: pas assez chère 🙂
    La première: éducation civique
    Une autre: ne pas mélanger technique et commerce.
    Une troisième: éviter de prendre un parapluie, un parasol, un parachute…etc… Prenons quelques risques et quelques responsabilités au lieu d’être émerveillés par l’assistanat…

    Merci.

  • trav21 Publié le

    Bonjour, On ne semble penser qu’aux maisons individuelles où l’on peut dès la construction choisir le chauffage qu’on veut. Mais en copropriété c’est différent : si on a du chauffage électrique on ne peut pas passer au gaz, ou alors, il faudrait que toute la copropriété soit d’accord, mais vu le coût, cela en “refroidirait” plus d’un.
    Par contre, il serait relativement facile de faire l’inverse : passer du gaz à l’électrique.

    Et comment va-t-on faire pour un studio de 20 ou 25 m2. Déjà en copro on ne choisit pas, mais si on a une chaudière à gaz, rien que l’abonnement et l’entretien vont coûter une bonne partie de ce que coûterait le chauffage électrique.

    De toutes façons, à part quelques écervelés qui n’ont pas trop la notion de la valeur de l’argent, nombreux sont ceux qui font attention à ne pas surconsommer.

    Il est certain que dans une maison de 100 m2, le chauffage électrique n’est pas l’idéal, encore que avec des besoins nettement réduits la conso devient faible.

    Et au sujet du chauffage électrique, les pompes à chaleur consomment bien de l’électricité. D’accord, elles ont un cop de 3,5 ou même 4 quand la température ext est au moins de 7°. Mais au dessous, le COP diminue progressivement pour se retrouver au niveau de convecteurs électriques s’il fait très froid. C’est mieux du côté de Montpellier ou de Marseille que plus au nord.

    Et pourquoi on nous fait passer ce chauffage pour “écolo”, pour faire marcher le commerce et l’économie, créer des emplois etc….

    Bon, il nous arrive de réfléchir quand même.

    Un seul point sur lequel on ne peut qu’être d’accord, c’est l’isolation, mais sans toutefois vivre dans un thermos.

    Les spécialistes non intéressés financièrement pensent que ces maisons trop étanches avec une VMC minimaliste vont rapidement devenir insalubres à la moindre casserole qui chauffe sur le gaz. On ne met pas de hotte à extraction à cause de l’étanchéité, mais une hotte à recyclage qui n’a pratiquement aucun effet…

  • sepulveda Publié le

    nOTRE CONSTRUCTEUR DE MAISON RT 2012 NOUS PROPOSE UN CHAUFFAGE AU SOL
    AVEC POMPE A CHALEUR HYBRIDE GAZ. ES CE UNE BONNE SOLUTION POUR UNE MAISON
    DE 138.6O M2 AVEC MEZZANINE. POUVONS NOUS PREVOIR EGALEMENT UNE PETITE
    CHEMINEE A BOIS AU MILIEU DE LA PIECE PRINCIPALE

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus