Accueil > Travaux > Chauffage > Chauffage solaire: se chauffer, économiser et préserver l’environnement

Chauffage solaire: se chauffer, économiser et préserver l’environnement

Non polluant et très économique, le chauffage solaire est une idée simple qui vous permet de faire diminuer rapidement votre facture d’énergie. En plus de son impact positif sur l’environnement, le chauffage solaire est une alternative aux autres modes de chauffage (gaz, électrique, bois) qui vous procurera un réel confort d’utilisation.

Le chauffage solaire, un principe simple

panneau solaire

panneau solaire

Le chauffage solaire utilise le principe simple du tuyau d’arrosage laissé en plein soleil : un liquide caloporteur (porteur de chaleur) est chauffé en passant sous des capteurs solaires thermiques, puis transporté soit vers un ballon d’eau qui servira ensuite d’eau chaude sanitaire (le système s’appelle chauffe-eau solaire individuel ou CESI), soit vers un réseau de chauffage, ou encore vers un ballon et un système de chauffage (on parle alors de Système Solaire combiné, ou SSC). Le liquide caloporteur décharge sa chaleur dans les différents équipements avant d’être renvoyé sous les capteurs, où il recommence un nouveau cycle. Il est important de noter que dans tous les cas, il sera nécessaire de prévoir l’installation d’un système de chauffage d’appoint pour pallier le manque d’ensoleillement sur certaines périodes comme l’hiver et l’automne.

Contrairement aux idées reçues, les systèmes de chauffage solaires sont efficaces partout en France avec, bien sûr, un rendement différent selon les régions. Sachez néanmoins que le chauffage solaire reste une option avantageuse financièrement, avec une économie de l’ordre de 30 à 40% par rapport à un système de chauffage classique.

[pub]Comment fonctionne le chauffage solaire combiné, ou SSC (Système Solaire Combiné) ?

chauffage solaire combine

chauffage solaire combine

Le système de CESI permet d’obtenir une eau chaude sanitaire chauffée par le soleil. Le système de chauffage solaire combiné ou SSC permet quant à lui de chauffer toute une maison, au niveau de l’eau comme des pièces de vie. Stéphane Martin, gérant de La Médi du Soleil à Venelles (13) explique: “Le système SSC, ou Système Solaire Combiné, est un système basé sur le même principe que le CESI, cependant l’énergie solaire est ici utilisée non seulement pour produire de l’eau chaude sanitaire, mais également pour subvenir, en partie au moins, aux besoins en chauffage du bâtiment. Concrètement, le système s’appuie principalement sur des capteurs solaires placés sur le toit ou dans le jardin de la maison. Ceux-ci réchauffent un liquide caloporteur, comme pour le principe du CESI, qui va servir à faire fonctionner le système de chauffage de la maison selon deux méthodes: si le système choisi est un ‘plancher solaire direct’, alors le fluide venant des capteurs est dirigé vers le ballon d’eau sanitaire (comme pour un CESI), mais une dérivation permet de l’envoyer aussi vers une dalle de plancher chauffant, qui de par sa conception a une double fonction de stockage et de diffusion de la chaleur. Grâce à ce système, la chaleur est répartie uniformément dans toutes les pièces. Le second principe est plus ‘classique’, dans le sens ou le fluide caloporteur réchauffe un volume tampon d’eau allant de de 500 à 2000 litres, qui stocke la chaleur, puis la renvoie dans le réseau de chauffage et le ballon d’eau chaude, pouvant être lui-même immergé dans le volume tampon”.

Les systèmes de chauffage solaire combinés demandent cependant plus de travaux que les chauffe-eaux solaires, et sont donc de préférence à réserver aux logements neufs. Depuis quelques années, nombre d’installateurs proposent d’ailleurs des installations ‘clés en mains’ pour ceux désirant intégrer un système SSC dans leur logement. Selon Serge Alamercery, cogérant d’Orcater Consulting à Mornant (69): “Le système SSC nécessite tout de même un chauffage d’appoint pour les périodes de grosse demande en chauffage, et pour les saisons les moins ensoleillées. Cet appoint peut venir de convecteurs électriques, mais aussi de chaudières au fioul ou aux copeaux de bois.“. Les économies peuvent par contre ici varier de 25 à 40% par rapport à un système de chauffage classique.


 

Les capteurs solaires, cœur du système de chauffage solaire

panneau solaire sur toit

panneau solaire sur toit

Bien souvent, les personnes désirant installer un système de chauffage solaire hésitent car elles pensent que la région où elles habitent n’est pas assez ensoleillée. Même si l’ensoleillement joue, ce n’est pas pour autant une donnée cruciale. Pour installer vos capteurs solaires, il faut plusieurs conditions : ceux-ci doivent être orientés plein sud de préférence, et inclinés de 45° dans l’idéal. Dans la pratique, une inclinaison de 30 à 60° est déjà efficace. Les fabricants de capteurs solaires font sans cesse de nouvelles découvertes et innovent constamment pour augmenter encore le rendement de leurs capteurs, il est donc nécessaire de se renseigner auprès de plusieurs professionnels pour avoir une information complète.

Comment choisir le professionnel qui installera votre chauffage solaire ?

chauffage solaire

chauffage solaire

Les professionnels du solaire les plus compétents sont affiliés au label Qualisol, qui est géré depuis 2006 par Qualit’EnR, l’association pour la qualité d’installation des systèmes à énergie renouvelable. Créée en 2000 par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) dans le cadre du plan soleil 2000-2006, la charte Qualisol regroupe plus de 11.500 installateurs en France, et se porte garante de la qualité du travail de ses signataires. Pour une installation de qualité, il est donc recommandé de choisir un professionnel adhérent à cette charte. Bien évidemment, il est crucial de faire faire plusieurs devis, et ce quel que soit le type d’installation (CESI, SSC) et le logement (neuf ou pas).
Il est difficile de chiffrer une installation complète de chauffage solaire, cependant d’après Serge Alamercery: “un SSC pour quatre personnes, dans une maison d’environ 120m², va coûter environ 15.000 euros. Nous parlons ici d’une installation avec environ 12m² de panneaux solaires, avec un ballon de 800 à 1.000 litres d’eau”. Sur ce tarif, le client peut récupérer environ 6000 euros grâce au crédit d’impôt, car il y en a pour 12.000 euros de matériel seul. La TVA est également spécifique (5,5%) si le logement a plus de deux ans.

Le chauffage solaire se présente donc comme une alternative économique et écologique aux systèmes de chauffage traditionnels, mais reste coûteux à l’installation. Le prix des travaux peut bien sûr être pondéré par diverses aides et exonérations de taxes, mais il faut ici réfléchir sur le long terme, et garder en tête l’économie réalisable une fois le système bien en place.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus