Accueil > Travaux > Chauffage > Chauffage au sol : un plancher chauffant offre un nouveau confort

Chauffage au sol : un plancher chauffant offre un nouveau confort

Après avoir connu des débuts difficiles, le plancher chauffant retrouve les faveurs des français. Le nouvel engouement pour ce mode de chauffage par le sol vient des progrès réalisés dans le confort et la sécurité. Quelles questions faut-il se poser, pour des travaux importants et un résultat qui doit durer ?

Chauffage au sol Kubus House

Chauffage au sol ©Kubus House

Sorte de grand radiateur qui recouvrirait tout le sol, le plancher chauffant a connu des débuts difficiles dans les années 1970. Uniquement chauffant, ou dans sa version ‘réversible’ (c’est-à-dire également rafraîchissant), il revient sur le devant de la scène : plus de 4,4 millions de foyers l’ont adopté.

En trente ans, les technologies et les matériaux ont fait beaucoup de progrès.

En matière de confort, depuis 1979, la température maximum de la surface supérieure des planchers a été fixée à 28° (à l’origine de l’appellation ‘planchers chauffants basses température’, PCBT). Côté sécurité, les nouveaux matériaux de synthèse et le respect des normes européennes ont rendu le procédé fiable et compatible avec toutes les sources d’énergie : gaz, fuel, électricité ou géothermie.

Mais les questions sont nombreuses pour choisir et faire installer un tel plancher. Peut-on le poser de la même façon dans une construction neuve et dans le cadre d’une opération de rénovation ? Qui doit se charger du chantier : une entreprise spécialisée ou plusieurs artisans ? Combien de temps vont durer les travaux et combien ça coûte ?

Chauffage au sol : plancher électrique ou à eau ?

Il existe 2 types de planchers chauffants :

  • le plancher chauffant électrique : Il fonctionne grâce à un câble chauffant comme une résistance, à puissance constante, fixé sur une trame plastique elle-même posée sur une dalle d’isolation plate
  • le plancher chauffant/rafraîchissant (dit aussi réversible) : Il est raccordé à une pompe à chaleur, ainsi de l’eau chaude en hiver et froide en été circule dans des tuyaux placés sous le sol. Ils sont isolés en dessous au moyen de panneaux isolants et au-dessus par une chape en béton. Ce système se révèle particulièrement économique et il ne se contente pas de chauffer aux saisons froides : en été, il remplace avantageusement la climatisation.

Chauffage au sol : un nouveau confort

Plancher réversible eco-responsable Velta Nature

Plancher réversible eco-responsable ©Velta Nature

Pour Jean Pierre Sueur, artisan électricien à Amiens (80) et installateur spécialisé, “le plancher chauffant présente des qualités incomparables : il est totalement silencieux et reste complètement invisible”. En effet, il n’y a plus de radiateurs ni de tuyauteries apparentes. Ce qui vaut un gain de surface habitable supplémentaire de 7 à 8%, toute la pièce restant disponible pour l’aménagement.

“La diffusion par rayonnement d’une chaleur uniformément répartie en supprimant les zones froides assure un confort thermique supérieur à celui des autres systèmes de chauffage”, dit-il. Cela permet, sans perte d’efficacité, d’abaisser la température de chauffage de 2 ou 3°, entraînant une économie d’énergie de près de 15% (Source Ademe, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’énergie). Lire à ce sujet notre article ‘Le chauffage invisible par rayonnement’).

Les conditions d’hygiène se trouvent améliorées : aucun air pulsé, donc pas de déplacement de poussières ou de microbes et pas d’humidité dans les murs et les tapisseries. Pour Yves Rousseau, gérant de la société Systherm 30, de Trappes (78), qui en pose une cinquantaine par an, “le plancher chauffant peut convenir à toutes les pièces de la maison comme le séjour, la cuisine ou la salle de bain, en sachant que la nature du revêtement final reste déterminante”.

Ainsi, pour le mode chauffant, quasiment tous les types de revêtements conviennent, avec un avantage à la pierre et aux carrelages. Seule restriction : certains planchers en bois. Interrogez donc le vendeur ou l’installateur sur la compatibilité de votre revêtement. “Dans sa version estivale rafraîchissante, quand le plancher se met en absorption et vient pomper les calories présentes à l’intérieur de la pièce, le bois et la moquette sont déconseillés”, précise le spécialiste.

Chauffage au sol : maison neuve ou rénovation : se poser les bonnes questions

L’intégration se fait sans problème particulier au moment de la construction du bâtiment (maison, appartement). Mais lorsqu’il s’agit de transformation ou de rénovation, il faut prendre des précautions. Si vous conservez la dalle existante, votre installateur devra s’assurer que la hauteur du plancher chauffant ne gênera pas l’ouverture des portes. Des systèmes de faible épaisseur (35mm maximum) permettent d’intégrer facilement cette technologie.

Si vous remplacez le sol existant par une nouvelle dalle, faites réaliser un diagnostic technique pour vérifier que le bâtiment pourra supporter le surcroît de charge.

Pour une superficie de 180 à 200m², prévoir un délai d’une quinzaine de jours, une semaine pour l’installation des réseaux de câbles électriques ou des tuyaux d’eau (le délai est sensiblement le même qu’il s’agisse d’un plancher exclusivement chauffant ou réversible) et une autre pour la pose de la chape qui les recouvrira.

Le budget sera différent selon la nature de l’isolant, lui-même différent selon que vous vous placez à l’étage ou au-dessus d’une cave. Les prix vont de 40 à 60 euros le m² pour la pose du plancher hors chaufferie. Dans le cadre des mesures encourageant les économies d’énergie, l’achat de certains équipements (la pompe à chaleur, certains types de chaudières) peut donner droit à des aides ou à un crédit d’impôt (pour en savoir plus, consulter notre dossier ‘Crédit d’impôts’).

Chauffage au sol : à qui s’adresser ?

Chauffage au sol

Chauffage au sol ©DR

Vu le caractère ‘définitif’ des travaux, il est conseillé de s’adresser à une entreprise spécialisée ou à un maître d’oeuvre apte à coordonner les travaux plutôt qu’à plusieurs artisans (pour le chauffage, pour la dalle…). Une société sérieuse devra vous présenter ses réalisations et être capable de réaliser elle-même une étude thermique de votre projet.

Enfin, souscrivez un contrat d’entretien pour vérifier régulièrement l’ensemble de l’installation. C’est à ce prix que vous pourrez apprécier sereinement le nouveau confort de votre plancher chauffant.

Commentaires

2


  • Marc Aurèle Publié le

    Merci pour cet article intéressant !

  • giausseran Publié le

    quel est le chauffage le plus adapte pour une maison neuve a faire construire
    le moins cher et le plus economique

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus