Accueil > Travaux > Chauffage > chauffage au bois : prix, aides et crédit d’impôt

chauffage au bois : prix, aides et crédit d’impôt

Découvrez toutes les modalités pour diminuer le coût d’installation d’un chauffage au bois : des aides, un crédit d’impôt chauffage au bois, une TVA réduite et d’un prêt sans intérêt.

Chauffage au bois : les tarifs

Poêle à bois ©Vidar

Poêle à bois ©Vidar

Moins cher que l’électricité ou le gaz, le chauffage au bois est un chauffage écologique et performant. De plus, ce combustible ne subit pas les soubresauts internationaux, son prix n’étant pas lié au cours du pétrole.

Si se chauffer au bois est économique, vous allez devoir prévoir un budget conséquent pour équiper votre maison avec un chauffage au bois, 8 425 € en moyenne, avec des variations, selon la technique utilisée :

  • entre 3 000 € et 5 000 € pour un poêle à granulés,
  • entre 5 000 € et 16 000 € pour un poêle de masse à bûche,
  • entre 1 000 € et 5 000 € pour un insert,
  • entre 1 500 € et 22 000 € pour une chaudière à bois. La fourchette basse correspond à une chaudière à bûches à tirage naturel, la fourchette haute à une chaudière automatique à plaquette.
  • Le prix d’une chaudière automatique à granulés est, quant à lui, compris entre 7 000 € et 15 000 €.

Ne renoncez pas à ce mode de chauffage à cause de son coût. Vous ferez des économies sur le long terme et bénéficierez d’aides à l’installation d’un chauffage au bois.

Chauffage au bois : critères à respecter pour obtenir des subventions

Un chauffage au bois permet-il d’obtenir différents coups de pouce à la rénovation énergétique ? La réponse est oui… Si vous faites appel aux bons professionnels et si vous sélectionnez le matériel avec soin !

Les aides à l’installation d’un chauffage au bois sont conditionnées à l’intervention d’un chauffagiste qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cet artisan doit effectuer la pose d’un chauffage bois performant, pour équiper votre habitation construite depuis plus de deux ans.

Les cheminées à foyer ouvert ne donnent droit à aucun soutien financier, car trop énergivores. En revanche, les chaudières à bois individuelles ou collectives à haut rendement permettent d’obtenir différentes subventions.

Si la chaudière biomasse n’est pas considérée comme à haut rendement, elle reste éligible à condition de détenir un label flamme verte, une puissance inférieure à 300 kW et respecter des seuils de rendement énergétique et d’émissions de polluants de la classe 5 conformes à la norme NF EN 303,5.

Les poêles à bois, quant à eux, doivent être certifiés NF EN 13 240 ou NF EN 14 785 ou encore NF EN 15 250 et avoir une concentration moyenne de monoxyde de carbone ne dépassant pas 0,3 %.

Enfin, les foyers fermés et inserts de cheminées intérieures certifiés NF EN 13 229, titulaires d’un label flamme verte, sont concernés par les aides de l’État pour le chauffage bois, si leur émission de particules (PM) est inférieure à 90 mg/Nm3.

Chauffage au bois : un crédit d’impôt de 30 %

Réduction d'impôt ©Travaux.com

Réduction d’impôt ©Travaux.com

Bonne nouvelle : le crédit d’impôt pour le chauffage au bois est reconduit en 2019 ! Hâtez-vous d’en profiter car en 2020, il devrait être remplacé par une prime versée à la fin des travaux, sous conditions de ressources.

L’installation du chauffage au bois doit être effectuée dans votre résidence principale.

Comment obtenir le crédit d’impôt chauffage bois 2018/2019 ? Les démarches pour bénéficier de ce coup de pouce fiscal sont très simples. Il suffit de remplir le formulaire « Dépenses pour la transition énergétique dans l’habitation principale » (formulaire numéro 2042-QE), lors de votre déclaration d’impôt.

Quel est le montant du crédit d’impôt chauffage bois 2018/2019 ? Le montant du CITE est de 30 % des dépenses engagées avec un plafond de 8 000 € si vous vivez seul, 16 000 € en couple avec majoration de 400 € pour chaque personne à votre charge (200 € pour votre enfant en garde alternée).

Bon à savoir : si le chauffage au bois vient en remplacement d’une chaudière au fioul, un crédit d’impôt supplémentaire de 50 % est accordé sur la dépose de la cuve.

Chauffage au bois : les primes énergies

Savez-vous que pour diminuer le coût d’installation de votre nouveau chauffage au bois, vous pouvez cumuler crédit d’impôt pour un chauffage au bois et prime énergie ?

Dans le cadre des Certificats D’Économie D’Énergie (CEE), les fournisseurs d’énergie compensent leurs émissions polluantes en subventionnant les travaux de rénovation énergétique des particuliers.

Le montant de cette prime chauffage au bois dépend de votre lieu d’habitation, du coût des travaux et de vos ressources. En effet, si celles-ci sont modestes, vous avez droit à une prime bonifiée nommée Prime Énergie Plus.

Comment demander une prime énergie pour l’installation d’un chauffage bois ? Vous pouvez faire l’objet d’une sollicitation commerciale de la part d’un fournisseur de gaz, de fioul… Votre chauffagiste RGE peut effectuer une demande de prime pour votre compte. Autrement, vous avez la possibilité de vous adresser au distributeur d’énergie de votre choix avant le début des travaux.

Fiscalité du chauffage au bois : une TVA favorable

Entre le montant HT de votre devis chauffage au bois et le montant TTC, la différence peut être de 20 %, le taux normal de TVA. Dans le cadre d’une rénovation, ce taux sera bien souvent réduit à 10 % voire à 5,5 %. De quoi faire des économies sur l’installation de votre chauffage au bois.

Si votre chaudière, votre cheminée, votre poêle équipent une maison neuve, le taux de 20 % est toujours appliqué. L’utilisation du bois comme source d’énergie contribue à l’atteinte des objectifs de la réglementation thermique actuelle, la RT 2012. Dans l’ancien, la TVA reste à 20 % si vous achetez le nouveau chauffage et si vous l’installez vous-même.

En revanche, si vous faites intervenir un artisan RGE pour fournir et poser un chauffage au bois performant, la TVA écologique à 5,5 % est retenue sur l’ensemble de la facture. Si votre nouveau mode de chauffage ne remplit pas les conditions d’un appareil performant au bois ou/et si le professionnel n’est pas qualifié RGE, une TVA intermédiaire de 10 % vous concerne, y compris sur le coût du matériel acquis auprès du poseur.

Est-ce compliqué de bénéficier d’une TVA réduite pour le chauffage au bois ? Il suffit de remplir une attestation, selon un modèle disponible sur le net. Dans la plupart des cas, l’attestation simplifiée n°1 301-SD suffit.

Chauffage au bois : un coup de pouce de l’Anah

Avez-vous entendu parler de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, l’Anah, une agence publique ? N’hésitez pas la solliciter, par le biais de son site internet, pour obtenir une aide Anah à l’installation d’un chauffage au bois.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de la subvention de l’Anah « chauffage au bois » ? Les travaux doivent concerner votre résidence principale achevée depuis plus de 15 ans.

Quel est le montant attribué par l’Anah ? Pour la catégorie « ressources modestes », l’aide est de 30 % dans la limite de 7 000 €. Pour la catégorie “ressources très modestes”, l’aide s’élève à 50 % du montant total des travaux HT, avec un plafond de 10 000 €. Une prime Habiter Mieux* de 10 % du montant total des travaux HT, dans la limite de 2000 €, peut venir en complément.

Pour la prime Habiter Mieux, l’installation du nouveau chauffage fonctionnant au bois, accompagnée d’autres travaux éventuellement, doit faire baisser la consommation énergétique du logement de 25 % au moins.

Le classement dans la catégorie modeste ou dans la catégorie très modeste dépend du lieu d’habitation et de la composition du foyer.

  • À titre d’exemple, une famille de 4 personnes vivant en dehors de la région parisienne est très modeste avec des revenus ne dépassant pas 29 809 € et est modeste avec des revenus inférieurs à 38 215 €.

Une aide rénovation du chauffage collectif peut également être versée aux copropriétés en difficulté.

Attention, les aides chauffage au bois de l’Anah ne sont jamais automatiques. Votre dossier sera étudié en tenant compte des priorités locales et du budget de l’agence. Bonne nouvelle : il augmente de 10 % en 2019 !

Le financement du chauffage au bois : un prêt sans intérêt

Les différentes aides financières pour un chauffage au bois sont versées une fois les travaux terminés. Comment financer votre nouvelle installation ? L’éco-PTZ est un prêt sans intérêt. À partir du 1er mars 2019, ses conditions d’obtention vont être assouplies.

Demande d’éco-PTZ chauffage avant mars 2019 : l’installation du nouveau chauffage se fait dans le cadre d’un bouquet de travaux (en complément d’une isolation thermique des combles, par exemple) ou doit permettre une amélioration de la performance énergétique globale. Le logement doit être construit avant 1990.

Demande d’éco-PTZ chauffage après mars 2019 : l’installation du nouveau chauffage au bois suffit. Le logement doit avoir plus de deux ans.

Toutefois certaines modalités ne changent pas : le prêt est demandé à titre individuel ou par le syndicat des copropriétaires pour un chauffage collectif au bois. Le prêt sans intérêt est cumulable avec le crédit d’impôt « installation chauffage bois » et avec les autres aides étatiques.

Avant de vous lancer dans l’installation d’un nouveau chauffage au bois, deux sites internet sont à consulter. Tout d’abord, le site gouvernemental Faire.fr va vous proposer une mise en contact avec un conseiller énergie, pour vous accompagner dans vos demandes d’aide de l’État « chauffage au bois ». Le simulateur de l’ADEME, Simul’Aid€s, vous permet de connaître le montant des différentes subventions.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus