Accueil > Travaux > Chauffage > Calorifugeage : éviter les déperditions de chaleur

Calorifugeage : éviter les déperditions de chaleur

L’hiver arrive, c’est le moment de se préparer à faire des économies ! Pour éviter les pertes de chaleur, la tuyauterie doit être calorifugée : mode d’emploi.

Calorifugeage : éviter les déperditions de chaleurEn quoi consiste le calorifugeage ? Il s’agit d’isoler les tuyaux d’eau chaude et de chauffage afin d’éviter les déperditions de chaleur entre la chaudière et les radiateurs.
L’isolation va être réalisée avec des coquilles fabriquées en laine de verre ou des gaines isolantes en mousse synthétique.

Le calorifugeage est particulièrement utile pour les tuyaux situés dans un sous-sol non chauffé, et lorsque les distances entre la chaudière et les points de chauffage sont particulièrement éloignés.
Cette optimisation du système de chauffage empêche la chaleur de s’échapper, ce qui contribue à réaliser des économies de chauffage.

Avec la hausse du prix des énergies, la calorifugeage devient un enjeu important. D’après une étude ( Insulation the forgotten technology EE Global 2009 Ronald King ), en isolant un tuyau d’eau chaude à 60° avec un elastomère d’une épaisseur de 25 mm au lieu de 13 mm, on peut économiser 32% d’énergie ! L’étude annonce un taux de retour sur investissement de 29%, pour des travaux amortis en moins de 4 ans. De quoi sérieusement donner à réfléchir…

[pub]Il est également possible d’isoler la chaudière avec des rouleaux de fibres minérales, en les fixant avec du fil de fer ou de la mousse de polyuréthane.

Ce type de travaux est concerné par le crédit d’impôts en faveur du développement durable, avec 22 %* de taux pour ce calorifugeage qui rentre dans les travaux d’isolation thermique pris en compte par le gouvernement. Il concerne les habitations de plus de deux ans uniquement. Pour en bénéficier, il faut que l’entreprise qui fournit les matériaux soit celle qui réalise les travaux.

Pour plus d’info voire notre article : Le crédit d’impôt pour les dépenses de matériaux d’isolation thermique et d’appareils de régulation de chauffage

A noter pour 2012 : le taux de crédit d’impôt alloué pour l’achat de matériaux de calorifugeage de tout ou partie d’une installation de production ou de distribution de chaleur ou d’eau chaude sanitaire passe à 15% suite au plan de rigueur Fillon.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus