Accueil > Travaux > Chauffage > Alerte grand froid : les bons gestes à adopter dans l’habitat

Alerte grand froid : les bons gestes à adopter dans l’habitat

Quels sont les comportements adéquats à adopter pour conserver une température confortable dans l’habitat lors d’une alerte grand froid ? Petits gestes, astuces et idées pratiques pour ne pas transformer l’ épisode de froid en facture épicée pour le portefeuille et l’environnement.

Alerte grand froid

Alerte grand froid ©DR

Alerte grand froid ©DR

Chute vertigineuse des températures en dessous des normales saisonnières, pluie verglaçantes, neige… la France s’apprête, dans les prochains jours, à traverser un épisode de froid inédit depuis 2012. EDF a déjà lancé son plan « alerte rouge », Météo France a classé en alerte jaune, orange et même rouges plusieurs régions de France. Dans des conditions climatiques aussi difficiles, les comportements dans l’habitat sont à revoir et soigner. Voici quelques astuces qui vous aideront à faire face à cette alerte grand froid  en améliorant votre confort thermique. Pour éviter que cette vague polaire se transforme en tsunami sur votre facture d’énergie !

Alerte grand Froid : maintenez une température constante

Radiateur Fals ane premium ©Acova

Radiateur Fals ane premium ©Acova

Garder un appartement ou une maison à bonne température est plus facile si vous effectuez une série de gestes malins. Dans ses conseils spécial « alerte grand froid », l’assureur la Macif conseille ainsi de « maintenir votre installation de chauffage en service à température constante, même pendant votre absence. » Mieux vaudra donc laisser votre chauffage allumé pour permettre à vos espaces de ne pas se refroidir plutôt que de rallumer à fond votre chauffage le soir et créer des pics de consommation (un conseil particulièrement adapté aux équipement électriques).

Pensez également à fermer les portes des pièces les moins chauffées et évitez de laisser pendre vos rideaux devant vos radiateurs et convecteurs, pour éviter « d’étouffer » vos radiateurs et empêcher la chaleur de se propager au maximum. Enfin sachez choisir la bonne température. Ne surchauffez pas. Ce n’est bon ni pour vos finances ni pour votre santé ! Baisser le thermostat de ses radiateur de 1 °C, c’est 7 % de consommation énergétique en moins ! (source Ademe).

Alerte grand froid : entretenez et protégez votre installation de chauffage

Entretien de chaudière ©Chaffoteux-aquanext

Entretien de chaudière ©Chaffoteux-aquanext

Votre installation de chauffage est votre meilleur allié. Sachez donc la préparer et l’entretenir avant et pendant ces périodes de sollicitation intense. Commencez par penser à entretenir fréquemment votre chaudière. Faites vérifier par un spécialiste certains points sensibles : efficacité de la combustion, réglages. Mal entretenue une chaudière peut perdre jusqu’à 50 % de son rendement De plus cet entretien est obligatoire pour les modèles à combustion (gaz, bois, fioul, etc.). Autre geste important: pensez à purger vos radiateurs hydrauliques. Ce petit geste d’entretien permet d’évacuer l’air contenu dans les radiateurs et en améliore ainsi le rendement. Tout comme le dépoussiérage de ces derniers. Cette opération à réaliser sur tous types de radiateurs (hydrauliques comme électriques) permet d’optimiser les performances et peut permettre d’économiser jusqu’à 10 % d’énergie !

Pour en savoir plus : Entretien de chauffage : ayez les bons réflexes !

 

insultube-xt © BioBât

insultube-xt © BioBât

Pour améliorer votre confort, pensez également au désembouage du réseau de chauffage. Cette opération, qui ouvre droit à des aides, consiste à faire retirer les boues de sels minéraux contenues dans l’eau du circuit de votre système de chauffage permettant ainsi un meilleur confort de chauffe, une utilisation plus économique et une meilleure durée de vie de vos équipements (radiateurs comme chaudière). Enfin, pensez au calorifugeage. Ce type de travaux également pris en charge par les aides aux travaux  et ouvrant droit à un crédit d’impôt de 30 % consiste en la pose d’un isolant sur les canalisations de votre circuit d’eau chaude et de chauffage à l’aide de manchons souples en mousse ou en fibre végétale. Le calorifugeage permet ainsi des économie de 10 % minimum de votre consommation d’eau chaude.

Pour en savoir plus : Chauffage : devis, prix et budget

 

Alerte grand froid : régulez votre chauffage.

Radiateur avec système de régulation ©Acova

Radiateur avec système de régulation ©Acova

Autre astuce pour traverser un épisode de grand froid sans tripler sans consommation normale : réguler au maximum votre chauffage. Comment ? Tout simplement en installant des vannes thermostatiques sur vos radiateurs hydrauliques. Cet équipement bon marché vous permettra de réguler la température pièce par pièce et de mieux contrôler votre consommation. Autre astuce : installer un thermostat d’ambiance pour réguler et maintenir une température constante. Pensez aussi à ajouter un système de programmation en complément du thermostat. Ce duo d’équipement vous permettra d’optimiser au maximum le rendement et le confort thermique de votre installation de chauffage.

Pour aller encore plus loin, vous pouvez également demander à votre chauffagiste d‘asservir votre chaudière au thermostat d’ambiance : cette configuration évitera à la chaudière de tourner à plein régime 24h/24 et permettra des économies importantes ! Reste que ces conseils pratiques peuvent s’avérer insuffisants si votre système de chauffage est trop daté. Si votre installation a plus de 15 ans, il faudra peut-être penser à la remplacer. Ultra performantes, les chaudières nouvelles générations (chaudières à condensation, micro-cogénération gaz, basse température etc.) consomment toujours moins d’énergie pour plus de confort d’usage. De plus leur installation permet de disposer d’enveloppes d’État, d’éco-primes et d’aides aux travaux intéressantes. Faites le point avec un professionnel lors d’un bilan thermique.

Pour en savoir plus : Remplacer sa chaudière : comment choisir ?

Grand froid : petits gestes pour garder la chaleur dans la maison

Fenêtre Lapeyre

Fenêtre ©Lapeyre

Pour garder la chaleur dans la maison, pensez à fermer les volets et les rideaux de vos fenêtres le soir venu. Vous éviterez ainsi au maximum les fuites thermiques. Si vos fenêtres laissent filtrer des courants d’air, vous pouvez remédier à ce problème en posant un joint d’isolation. Il s’agit toutefois d’une solution qui n’est pas des plus durables… En cas de problème d’isolation, n’hésitez pas à envisager un remplacement de fenêtres, portes ou autres menuiseries. D’autant plus que ces travaux sont toujours pris en charge par les aides d’État en 2017 et vous permettent de bénéficier de crédit d’impôt, de l’éco-PTZ et d’autres aides (primes énergies, aides locales, Anah…)

Pour en savoir plus : Remplacer ses fenêtres à moindre coût

Alerte grand froid : ventiler pour prévenir l’humidité

VMC Double Flux ©Autogyre

VMC Double Flux ©Autogyre

L’humidité augmente la sensation de froid. Pour obtenir une meilleure sensation de confort, installez des déshumidificateurs d’air dans les pièces de vie. Ventiler correctement permet aussi de lutter contre l’humidité. Aérer vos pièces, fenêtres grandes ouvertes y compris en hiver. Cinq à dix minutes par jour suffisent pour renouveler l’air sans refroidir les murs. Pensez aussi à vérifier le bon fonctionnement de vos VMC en plaçant un bout de papier devant ces dernières. Pour un bon fonctionnement le papier ne doit ni tomber au sol, ni être absorbé. Si vous vous absentez plus de 4 jours pensez également à couper votre ventilation. Enfin si vous ne disposez pas de ces équipements, sachez que les VMC font partie des équipements également pris en charge par les aides d’État. (crédit d’impôt, éco-PTZ, etc.)

Pour en savoir plus : VMC : Conseils pour bien choisir

 

Grand froid : a éviter absolument !

Bois de chauffage CC0 Public Domain

Bois de chauffage ©DR

Lors des périodes de grand froid, il existe des comportements à bannir. En voici quelques-uns, pêle-mêle :

  • utiliser un radiateur d’appoint pour palier à l’inconfort thermique : ne les utilisez qu’en dernier recours et préférez toujours les radiateurs bains d’huile ou radiant aux  radiateurs à air soufflé et autres chauffages à combustion.
  • utiliser un foyer ouvert à plein régime : les cheminées à foyer ouvert ont un rendement très faible et peuvent occasionner des mouvements d’air dans la maison. Plus d’inconfort thermique en perspective !
  • chauffer avec du bois trop jeune : le bois de chauffe doit être parfaitement sec. Éviter les bois trop jeunes dont le taux d’humidité est encore trop élevé. Dans l’idéal, utilisez un bois sec de plus de 2 ans.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus