Accueil > Mes droits > Démarches légales > Travaux dans l’habitat : comment éviter les arnaques ?

Travaux dans l’habitat : comment éviter les arnaques ?

Au moment de choisir un professionnel, plusieurs questions se posent : le prix est-il juste ? Le professionnel est-il sérieux ? Comment éviter les arnaques ? Vous trouverez toutes les informations pour éviter les mauvais professionnels.

Rénovation de maison Travaux.com

Rénovation de maison ©Travaux.com

La très grande majorité des artisans du BTP sont passionnés par leur métier et ont à cœur de rendre un service impeccable à leurs clients. Cependant, des mauvais professionnels ternissent l’image de ce secteur : travaux non finis ou travaux réglés en partie mais jamais commencés, malfaçons, etc. Apprenez à les éviter, en vous posant les bonnes questions :

  • Arnaques et travaux : quels sont les indices qui doivent vous alarmer ?
  • Quels éléments vérifier pour éviter les arnaques ?
  • Quelles informations vérifier sur le devis ?
  • Comment réagir en cas d’arnaque ou de malfaçon ?
  • Qui contacter pour défendre vos droits ?

Arnaque et travaux : quels sont les indices qui doivent vous alarmer ?

Attention CMP

Attention ©CMP

Plusieurs indices doivent vous alerter sur le manque de sérieux d’un artisan.

Il faut, tout d’abord, se méfier d’un entrepreneur insistant pour vous faire signer un devis rapidement. En effet, le devis signé engage les deux parties et sauf cas exceptionnel, vous n’avez pas de délai de rétractation. Or, de nombreuses arnaques dans le bâtiment sont la conséquence de propositions acceptées trop rapidement.

Méfiance également si un artisan demande un règlement des travaux en liquide. Vous n’aurez alors aucun justificatif comptable de votre paiement et n’aurez aucun recours en cas de travaux non finis. En revanche, sur le chèque, vous allez mettre l’ordre de la société. Vous serez ainsi sûr de l’identité de l’intervenant.

Par ailleurs, le professionnel du bâtiment sérieux n’a aucune difficulté à fournir des références de ses précédents chantiers. S’il vient de se mettre à son compte, il peut vous communiquer les coordonnées de son précédent employeur et une copie de ses diplômes.

L’entreprise de bâtiment, y compris un auto-entrepreneur, doit toujours être en mesure de fournir son attestation d’assurance. L’assurance décennale, une assurance obligatoire, couvre les dommages les plus graves survenant dans les 10 ans suivants la réception du chantier. D’autres garanties sont facultatives mais très utiles : bon fonctionnement pour les éléments d’équipement comme les volets, responsabilité civile professionnelle pouvant notamment dédommager la casse sur le chantier.

Enfin, un bon artisan est toujours capable de justifier ses tarifs. N’hésitez donc pas à lui demander des explications s’il est beaucoup moins cher ou au contraire, plus cher que les autres entrepreneurs contactés.

En bref :


Des indices simples permettent de repérer les mauvais professionnels. Artisans trop pressés de faire signer un devis, exigeant un paiement en liquide, ne présentant pas de référence, n’ayant pas d’attestation d’assurance, beaucoup moins chers que la concurrence pour des prestations équivalentes.
 

Quels éléments vérifier pour éviter les arnaques ?

Taux TVA CMP

Vérification de devis ©CMP

Prendre le temps de vérifier certains points permet d’éviter de nombreux désagréments, chantier mal réalisé, travaux non finis, etc..

Lorsqu’un professionnel du bâtiment vous démarche à domicile, il peut prétendre vous proposer un prix bas, car il intervient déjà à proximité. L’artisan peut aussi proposer vouloir finir un stock de produits utilisés pour un autre chantier. Prenez le temps de comparer sa prestation avec d’autres propositions. Pour obtenir rapidement d’autres devis, vous pouvez utiliser un service internet de mise en relation.

Méfiance également si une entreprise du BTP vous sollicite pour réaliser des travaux dont vous ne pensiez pas avoir besoin, comme une réfection de la toiture ou une isolation des combles. Prenez le temps de demander l’avis d’un autre professionnel sur l’étendue des travaux à réaliser.

Lors du chantier, vérifier que le technicien du bâtiment met en place les matériaux facturés. Il suffit de comparer les indications mentionnées sur le devis et l’étiquetage du produit. À titre d’exemple, pour un isolant, le fabricant indique la résistance thermique de son produit. Plus cette résistance est élevée, plus le produit est performant. Il est donc important de contrôler que l’artisan met en place l’isolant de haute qualité commandé.

Autre point de vérification pour éviter les mauvais professionnels. S’assurer de l’existence de l’entreprise sur des sites internet, comme Societe.com ou Infogreffe. Ces sites indiquent également si la société est en redressement judiciaire. Si elle finit en liquidation judiciaire, les travaux seront non achevés et il sera difficile de faire rembourser l’acompte.

Enfin, si l’artisan déclare détenir une qualification professionnelle du type QUALIBAT, QUALIFELEC pour les électriciens, RGE (reconnu garant de l’environnement), allez sur le site de l’organisme vérifier la véracité de cette déclaration.

En bref :


Prendre le temps de comparer les devis et d’effectuer des vérifications sur internet quant à l’existence et aux qualifications de l’entreprise permet souvent d’écarter les mauvais artisans.
 

Quelles informations vérifier sur le devis ?

Modèle de devis

Modèle de devis ©Travaux

Dans le bâtiment, l’établissement d’un devis est obligatoire dès lors que le montant de la prestation dépasse 150 € HT. La seule exception concerne les situations d’urgence nécessitant une opération immédiate pour faire cesser un danger réel pour des biens ou des personnes (ex : inondation). Mais même dans ce cas ou pour un montant de travaux inférieur à 150 €, rien ne vous empêche d’exiger un document écrit. En effet, le devis va vous apporter des informations précieuses pour éviter les mauvais professionnels.

Certaines mentions sont obligatoires sur un devis. Leur absence peut révéler une arnaque ou au minimum un manque de professionnalisme.

La proposition de prix doit mentionner les coordonnées complètes de l’entrepreneur : nom et adresse, numéro de téléphone, numéro Siret. La loi oblige également le professionnel à mentionner l’identité de son assureur pour la décennale.

Le devis indique aussi le montant exact des travaux (HT, TTC, taux de TVA), ainsi que les frais annexes comme les frais de déplacement. Les modalités de paiement sont mentionnées. Il est d’usage de régler 20 ou 30 % à la commande et de régler une partie de la somme due, une fois le chantier terminé. C’est un bon moyen de se prémunir des travaux non finis.

Le devis précise aussi la nature exacte de la prestation et son délai de réalisation. Soyez très attentif au descriptif. Le menuisier fournit-il les nouvelles fenêtres, par exemple.

Attention, le devis peut être un devis gratuit ou un devis payant. Dans ce cas, l’information doit être communiquée avant son établissement.

En bref :


Le devis a une valeur juridique. Prenez le temps de bien le lire et de demander des précisions, si nécessaire.
 

Comment réagir en cas d’arnaque ou de malfaçon ?

Travaux et malfaçons Travaux

Travaux et malfaçons ©Travaux

Vous avez pris toutes les précautions nécessaires pour éviter les mauvais professionnels. Malgré tout, les travaux ne vous donnent pas satisfaction ou ne sont pas achevés.

Vous pouvez faire pression sur l’entrepreneur en ne réglant pas le solde de la facture. Vous avez la possibilité de consigner 5 % de la somme due de droit, si vous avez signé un contrat de construction de maison individuelle. Dans les autres cas, vous devez l’avoir prévu dans le contrat ou demander l’accord du juge des référés. Cette consignation se fait soit auprès d’une banque, soit auprès d’un tiers choisi par les deux parties ou par le tribunal de grande instance.

Par ailleurs, il est important de préserver les preuves des désordres. Si une réception est prévue, des PV de réception vont être établis. Vous allez noter de manière précise les problèmes que vous constatez sur ces PV. En l’absence de PV, envoyez une lettre recommandée à l’entreprise, listant les désordres. Prendre des photos est également indispensable pour justifier de travaux mal réalisés.

En cas d’urgence et si vous devez faire cesser au plus vite le problème, comme dans le cas d’une fuite, il est utile de faire venir un huissier pour constater l’état du chantier.

En bref :


En présence, de travaux non finis ou mal exécutés, ne restez pas passif. Le plus important est de conserver des preuves par une consignation écrite, des photos et éventuellement un constat d’huissier.
 

Qui contacter pour défendre vos droits ?

Travaux et malfaçons Travaux.com

Travaux et malfaçons ©Travaux.com

Les travaux dans la maison sont mal réalisés ou les travaux ne sont pas finis? L’entrepreneur a une obligation de résultat. Plusieurs recours permettent de faire valoir vos droits.

Pour obtenir un résultat au moindre coût, vous pouvez faire appel à un conciliateur. Il n’a pas de pouvoir contraignant. Cependant, il sert d’intermédiaire pour obtenir une solution à l’amiable. Une association de consommateurs peut également vous accompagner dans la recherche d’un accord.

Si vous n’avez pas réussi à obtenir satisfaction par la voie amiable, vous allez devoir saisir les tribunaux. Pour un litige ne dépassant pas 10 000 €, le tribunal d’instance est compétent. La présence d’un avocat pour défendre ses droits vis-à-vis d’un mauvais professionnel n’est pas obligatoire mais est vivement conseillée.

Enfin, si vous constatez un désordre grave dans les 10 ans suivant la fin des travaux, l’assurance décennale de l’artisan peut être saisie directement.

En bref :


Si l’entrepreneur est de mauvaise foi, ne tardez pas à agir. Plusieurs interlocuteurs peuvent aider à faire valoir ses droits (médiateurs, tribunaux, assureurs).
 

Sur le même sujet lire aussi nos articles :

3 conseils pour des travaux en toute sérénité

Les garanties et assurances

Commentaires

3


  • sielvi Publié le

    très bien expliquer,merci.C’est très utile.

  • robertalex Publié le

    Bien suivre ces conseils. Pour n’avoir rien vérifié Je viens de me faire escroquer d’une somme importante par Pepoli Laurent artisan à Marseille 11e.

  • hello81die Publié le

    En plein milieu de travaux (installation de salle de bain) je vois un travail bâclé et disfonctionel,j’ai exprimé mon mécontentement au téléphone voyant qu’il ne revenait pas je reste sans réponse. Dois je faire constater les travaux par un huissier et m’adrEsser au constructeur par lettre recommandée pour l’inforMer de mon mécontentement ainsi que je ne lui verserai aucun payement?

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus