Accueil > Mes droits > Aides & Subventions > Poêle à bois : prix, aides, crédit d’impôt

Poêle à bois : prix, aides, crédit d’impôt

Installer un poêle à bois à moindre coût est possible en cumulant différentes aides : crédit d’impôt pour le poêle à bois, TVA écologique, prime éco-énergie, financement sans intérêt, subventions de l’Anah. Focus sur les différentes aides pour les poêles à bois.

Installer un poêle à bois : budget à prévoir

Poêle à bois La Nordica

Poêle à bois ©La Nordica

Écologiques et performants les poêles à bois équipent de plus en plus d’habitations. Car en plus de bénéficier de nombreuses aides d’état « poêles à bois », Ces équipements fonctionnent grâce à une énergie bon marché. En effet, le prix du bois au kWh est de 5,72 centimes pour des granulés bois contre 7,19 cts pour du gaz naturel et 15,90 cts pour de l’électricité.

Vous avez pris la décision de vous chauffer avec une énergie renouvelable, pour faire des économies et pour faire un geste pour la planète. Reste à définir le budget pour faire installer un poêle à bois.

La fourchette de prix d’un poêle à bois est très large, de 400 € à plus de 16 000 € (fournitures et pose incluse). La taille, le rendement, la technologie employée et les travaux d’installation ont un impact sur le coût de ce mode de chauffage.

  • Le poêle à bois le moins cher est le poêle à bois classique fonctionnant avec des bûches.
  • Pour un poêle à bois à double combustion, un poêle à bois récupérant les calories présentes dans les gaz résiduels, vous allez débourser en moyenne 5 500 €.
  • Le prix d’un poêle à granulés est, quant à lui, compris entre 2000 et 6 000 €. Enfin, la fourchette haute des tarifs concerne les poêles à bois en fonte au design soigné.

Un budget pouvant être conséquent doit donc être prévu pour l’installation du nouveau chauffage mais des aides de l’État pour les poêles à bois viennent diminuer la facture.

Aides poêle à bois : conditions pour en bénéficier

poêle à bûches "Hot Box" ©Fondis

poêle à bûches “Hot Box” ©Fondis

Pour bénéficier d’une déduction d’impôt sur le poêle à bois et des autres aides « poêles à bois », vous allez devoir sélectionner le matériel et le poseur.

À noter que les coups de pouce à l’installation d’un poêle à bois ne concernent que les travaux réalisés dans une habitation ancienne (en général achevée depuis au moins deux ans).

  • L’intervention d’un chauffagiste qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est obligatoire. Ce professionnel va devoir facturer l’ensemble des fournitures. Il va, d’ailleurs, vous orienter vers un poêle à bois éligible aux différentes aides financières.
  • Le poêle à bois doit être certifié NF EN 13 240 ou NF EN 14 785 ou NF EN 15 250 et avoir un rendement énergétique d’au-moins 70 %. De plus, les rejets d’émissions polluantes dans l’atmosphère sont limités : émission de particules ne dépassant pas 90 mg/Nm3.
  • Enfin, l’étiquette du poêle à bûche ou du poêle à granulés doit afficher un indice environnemental d’au-moins 1.

En résumé et pour être sûrs de bénéficier d’aides « poêle à bois“, le label Flamme Verte vient certifier que ces critères sont remplis.

Aides poêle à bois : le crédit d’impôt

Crédit d'impot CITE Atlantic

Crédit d’impot CITE ©Atlantic

Bonne nouvelle, le crédit d’impôt pour les poêles à bois est reconduit en 2019. Mais dépêchez-vous d’en profiter car dès 2020, il devrait être remplacé par une prime versée aux ménages les plus modestes à la fin des travaux.

La déduction d’impôt pour le poêle à bois est de 30 % du coût TTC de l’appareil avec un plafond de 8 000 € pour une personne seule ou 16 000 € pour un couple, avec une majoration de 400 € par personne à charge.

Comment déclarer un poêle à bois aux impôts ? Vous devez mentionner le coût TTC du poêle à bois facturé par l’artisan RGE moins le montant des éventuelles aides.

Ce coût est à reporter dans la rubrique « Economie d’énergie », à la ligne 7AR « appareils de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ».

Comment le crédit d’impôt poêle à bois 2018/2019 est-il versé ? Dans le cadre du prélèvement à la source, vous allez remplir votre déclaration d’impôt au printemps, comme chaque année. Le montant du CITE poêle à bois vous sera versé à la fin du troisième trimestre. Le versement se fait même si vous êtes peu ou pas imposable.

Point d’attention pour la déduction d’impôt du poêle à bois : l’intervention du professionnel RGE doit se faire dans une résidence principale construite depuis plus de 2 ans. Vous pouvez en être propriétaire ou locataire.

Aides poêle à bois : cumuler crédit d’impôt et prêt à taux zéro

Économisez sur votre installation de chauffage en cumulant le crédit d’impôt poêle à bois et l’éco-PTZ ! 

Des banques partenaires de l’État délivrent des avances de fonds pour financer votre achat de poêle à bois. C’est le moment d’en profiter : à compter du 1er mars 2019, les conditions de délivrance du prêt écologique sont assouplies. Vous n’avez plus besoin de réaliser un bouquet de travaux : l’installation du poêle à bois suffit !

Mais attention, quelle que soit la date de votre demande, l’établissement financier va vérifier votre capacité de remboursement avant de vous accorder un éco-PTZ pour le chauffage.

Quelles sont les conditions actuelles du prêt à taux zéro pour le poêle à bois ?

Crédit d impôt et Eco PTZ ©CMP

Crédit d impôt et Eco PTZ

Actuellement, l’éco-PTZ est réservé aux habitations individuelles ou collectives achevées avant 1990. La pose seule d’un poêle à bois est subventionnée si cette pose permet une amélioration significative de la performance énergétique du logement et si ce dernier est construit après le 1er janvier 1948.

Dans le cas contraire, l’installation du poêle à bois doit se faire dans le cadre d’un bouquet d’au-moins deux travaux : nouveau chauffage et isolation des combles, par exemple. Le prêt est accordé pour 10 ans maximum.

Quelles sont les conditions du futur prêt à taux zéro pour le poêle à bois ?

L’éco-PTZ poêle à bois version mars 2019 va concerner les habitations de plus de deux ans. La pose seule d’un poêle à bois éligible par un artisan RGE suffit pour ouvrir droit à l’avance de fonds. Le remboursement va se faire sur une durée allant jusqu’à 12 ans.

Aides poêle à bois : solliciter les distributeurs d’énergie

Poêle à bois : prix, aides, crédit d’impôt

Primes Energie ©Leclerc

Les aides pour les poêles à bois versées par les distributeurs d’énergie sont méconnues. Pourtant, elles sont cumulables avec le crédit d’impôt pour les poêles à bois.

Dans le cadre des Certificats d’Economie d’Energie (CEE), les fournisseurs de carburants, d’électricité et d’autres types d’énergies, ont l’obligation de verser une prime pour certains travaux de rénovation énergétiques dans les logements de plus de deux ans afin de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre.

Le montant de la prime énergie poêle à bois dépend de votre zone géographique et du coût de votre nouveau chauffage. Pour les ménages les plus modestes, une prime majorée, prime énergie plus, est accordée.

Comment demander une prime énergie pour le poêle à bois ? Votre artisan RGE peut se charger des démarches. S’il ne le fait pas, vous pouvez solliciter le fournisseur d’énergie de votre choix avant le début des travaux.

Point d’attention : inutile de multiplier les demandes, une seule prime énergie poêle à bois est versée par foyer.

Aides poêle à bois : solliciter l’Anah

AnahConnaissez-vous le rôle de l’Anah, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat ? Cette agence publique peut notamment subventionner les travaux réalisés par les propriétaires occupants dans leur résidence principale de plus de 15 ans.

Les aides de l’Anah pour le poêle à bois sont soumises à un plafond de ressources, qui dépend de la composition de votre foyer et de votre lieu d’habitation.

Ainsi, un couple vivant en Ile-de-France doit avoir des revenus fiscaux inférieurs à 36 572 €.

Le montant de l’aide « poêle à bois » va être de 50 % maximum, dans la limite de 10 000 €.

Dans le cadre du programme Habiter Mieux et si l’installation du nouvel appareil de chauffe entraîne une économie d’énergie d’au-moins 25 %, une prime complémentaire de 10 % pouvant aller jusqu’à 2000 € peut être accordée.

Comment demander une aide financière pour le poêle à bois à l’Anah ?

La demande se fait désormais directement en ligne. Munissez-vous de votre dernier avis d’imposition. Vous saurez ainsi immédiatement, si vous êtes éligibles aux dispositifs de l’agence. Mais attention, vous n’aurez pas de réponse immédiate. L’Anah va, en effet, étudier votre dossier et verser son éventuelle contribution en tenant compte de ses priorités et de son budget.

Cumuler les aides poêle à bois et une TVA réduite !

Poêle à bois TILIA ©DE DIETRICH

Poêle à bois TILIA ©DE DIETRICH

Quels taux de TVA s’applique à l’installation de votre équipement ? TVA à 20 %, TVA à 10 % ou TVA à 5,5 % ? La réponse va avoir un impact sur le coût de votre poêle à bois.

Dans le neuf ou si vous achetez vous-même votre poêle à bois, la TVA normale de 20 % s’applique. En revanche, si votre résidence principale ou secondaire a plus de deux ans et si la pose du poêle à buches ou à pellets performant est effectué par un artisan RGE, la TVA écologique de 5,5 % est retenue.

Le professionnel doit facturer l’ensemble du matériel. S’il ne le fait pas ou si le poêle à bois ne remplit pas les conditions d’éligibilité ou si l’intervenant n’est pas qualifié RGE, la TVA au taux intermédiaire de 10 % est retenue.

Quelles sont les démarches pour une TVA poêle à bois à taux réduit ? Il suffit de compléter une attestation certifiant notamment que votre logement a été construit, il y a plus de deux ans

À savoir pour terminer : deux sites peuvent vous accompagner dans vos demandes d‘aides « poêle à bois » : Faire.fr pour contacter un conseiller spécialisé et Simul’Aid€s de l’Anah, pour estimer le montant des subventions.

Pour aller plus loin : Poêle à bois : 5 modèles ultra performants et économiques

Commentaires

1


  • delas Publié le

    Bonjour , Je souhaite installer un poêle à bois courant mars prochain et je souhaite faire une demande pour un Eco-Prêt à Tx0 . A compter du 1er mars on peut obtenir ce prêt en réalisant seulement une opération de rénovation énergétique et non plus un bouquet comme auparavant . Mais la banque à laquelle je me suis adressé n’a encore reçue aucune information à ce sujet . Alors qu’en est-il exactement ? Merci d’une réponse , cordialement . Gilbert DELAS

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus