Accueil > Jardin > Entretien de jardin > 5 conseils pour réussir l’élagage de ses arbres

5 conseils pour réussir l’élagage de ses arbres

L’élagage des arbres est une opération délicate mais néanmoins nécessaire pour des raisons de sécurité. Dans certains cas, elle est même rendue obligatoire par la loi. Quand, pourquoi, et à quelle fréquence élaguer? Quel professionnel engager et quelles sont les obligations à respecter? Voici 5 règles à avoir en tête pour réussir l’élagage de ses arbres.

Règle N°1 : Élaguer au  bon moment.

Elagage ©CMP

Elagage ©CMP

L’élagage des arbres ne se calcule pas à la légère. Pour savoir quand élaguer vos arbres, il convient de se baser sur l’âge des végétaux. Si votre arbre à moins de 10 ans il est conseillé de l’élaguer tous les ans. Si votre arbre a dix ans et plus, un élagage tous les deux ans est préconisé. Enfin la périodicité de l’élagage est ramenée à tous les 4-5 ans si votre arbre a 20 ans et à tous les 10 ans si votre arbre a plus de 20 ans.

Règle n°2 : Choisir la bonne période de l’année pour élaguer.

Élagage ©Marjolaine Brunon

Élagage ©Marjolaine Brunon

Choisir la bonne période de l’année est aussi essentiel pour réaliser l’élagage de vos arbres car la saison est un paramètre essentiel qui va avoir des conséquences sur leur survie. Certains arbres ne supporteront pas d’être taillés en hiver durant leur repos végétatif, tandis que d’autres s’en accommoderont très bien. Pour certains types de végétaux et selon la localisation géographique, il vaudra mieux favoriser l’automne ou la fin de l’été. Dans tous les cas, le printemps reste une saison compliquée pour l’élagage, les arbres étant en pleine montée de sève, leur taille engendre d’importantes coulées de résine. Pour bien savoir quand élaguer, il faut vous référer à la famille de l’arbre (résineux, feuillus, palmier, fruitier….) Les conseils d’un professionnel avisé sauront vous indiquer la meilleure période pour l’élagage.

Règle N°3 : Élagage si cela est nécessaire

Élagage ©Pauline Dana

Élagage ©Pauline Dana

Élaguer pour élaguer n’a aucun sens pour les végétaux. En effet, l’élagage n’est pas toujours nécessaire à la bonne santé d’un arbre. Gardez en tête que vous devez élaguer si vos arbres présentent un risque sur le plan sécurité, par exemple s’ils sont sont très imposants et que la chute de branches représente un danger potentiel. Pensez aussi aux obligations légales (cf. ci dessous), qui peuvent vous conduire à entreprendre un élagage. Un élagage “forcé” à la mauvaise période peut avoir des répercutions très néfastes sur la santé de vos arbres.

Règle N°4 : Élagage choisir le bon professionnel

Élagage ©CMP

Élagage ©CMP

L’art de l’élagage est une science complexe qui requiert un matériel spécifique ainsi que la maitrise de savoir-faire et de techniques particulières. Se lancer dans la taille de ses grands arbres peut s’avérer dangereux, pour soi comme pour les arbres.  De plus, attention aux imposteurs qui s’improvisent élagueurs et peuvent causer des dégâts irréversibles sur vos arbres. Pour bien choisir votre professionnel, vérifiez que l’entreprise contactée possède les assurances nécessaires et qu’elle est correctement enregistrée, pensez pour cela à contrôler que le professionnel détient bien un numéro de SIRET ainsi qu’une assurance en responsabilité civile professionnelle RC PRO. Vous pouvez également demander à voir quelques-unes de ses réalisations, comme gage de sérieux. Enfin n’hésitez pas à comparer les devis. Gardez en tête que le prix de l’élagage varie selon la difficulté de l’opération (accessibilité, taille de l’arbre, présence d’insectes).

Règle N°5 : Veiller à respecter la législation relative à l’élagage

[pub]La loi encadre strictement les opérations d’élagage. Ainsi il existe plusieurs cas de figures précis dans lesquels l’élagage est obligatoire. La règle est qu’il faut assurer l’entretien régulier des arbres afin d’assurer la sécurité des infrastructures (routes, chemins,etc), des usagers et des voisins aux alentours. Ainsi, si vous avez un arbre de plus de deux mètres dans votre jardin, la loi vous oblige à le maintenir à une distance minimum de 2 mètres d’avec le terrain de vos voisins (distance à mesurer depuis le milieu du tronc de l’arbre). Une distance ramenée à 0,50 mètres pour les arbres de moins de 2 mètres. A noter que toutes les branches qui empiètent directement sur le terrain des voisins doivent être coupées par le propriétaire de l’arbre. D’autre part, il existe une règlementation précise fixant les distances entre les arbres et les routes nationales, départementales ainsi que les voies ferrées, les lignes téléphoniques et lignes électriques. Un bon professionnel saura intervenir en respectant ces limitations légales.

Pour en savoir plus lire notre article : Élagage des arbres le point sur la législation

Commentaires

1


  • loheac Publié le

    Comment procéder lorsqu’un Pin maritime a été planté il y a plus de 30 ans devant un immeuble face à la mer et qu’il obstrue désormais la vue de certains copropriétaires Après tous refus de remplacer l’arbre à nos frais (pour ne pas impacter toute la copropriété) par une essence moins compact la commission des jardins a fait un elagage des plus succincts qui n’a rien changé à l’obstruction de la vue sur mer La plantation de cet arbre est une absurdité en bordure d’une digue et de la mer Il paraît que l’elagage Ne peut dépasser 20% au risque de mettre en danger l’arbre Merci pour votre avis Nous sommes désespérés de la situation car nos appartements se dévaluent n’ayant plus de vue !!!

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus