Accueil > Jardin > Arrosage automatique > Arrosage automatique : un système pratique et économique quant il est bien conçu

Arrosage automatique : un système pratique et économique quant il est bien conçu

Vous ne voulez pas revenir de vacances et retrouver votre pelouse calcinée ? Vous souhaitez arroser votre pelouse à toute heure du jour ou de la nuit* afin d’apprécier fièrement vos massifs, votre pelouse, vos haies, votre terrasse ou votre potager ? Une seule solution, à part le recours aux voisins : un système d’arrosage automatique.

Arrosage automatique : un système pratique et économique quant il est bien conçuL’arrosage automatique, dont le prix varie de quelques centaines à quelques milliers d’euros, pose comprise, selon la surface à arroser et le type d’installation, offre de nombreux avantages. En effet, comme son nom l’indique, il s’agit d’un automatisme visant à faciliter la vie des propriétaires, locataires ou usagers. Grâce au programmateur, il n’est plus utile de se réveiller en plein milieu de la nuit ou très tôt le matin pour arroser sa pelouse, par exemple. Sans compter le temps consacré à l’arrosage qui pourrait être gagné à exercer une autre activité. Un tel système se compose des éléments suivants : un programmateur, des électrovannes, un arroseur, des tuyaux et des raccords. Il peut ou non être autonome, autrement dit sans fil.

[pub]L’arrosage automatique permet, outre le gain de disponibilité, de réaliser de substantielles économies tout en améliorant l’entretien de la pelouse et du jardin car l’apport en eau est plus précis et mieux dosé, notamment dans le cas du goutte-à-goutte. Cela évite de fait des gaspillages car l’arrosage au moyen d’un tuyau, même en pinçant son extrémité, se révèle être généralement excessif. D’autant plus que la quantification des besoins n’est pas chose aisée. De fait, Jean-François Bezert, installateur de systèmes d’arrosage dans le sud de la France, explique qu’avant toute installation, il faut connaître et apprécier précisément les besoins de ses plantes. Le système installé n’en sera que plus efficace et les économies d’autant plus grandes.

Arrosage automatique : un système pratique et économique quant il est bien conçuAucun souci d’un point de vue esthétique puisque le système est parfaitement discret et fondu dans le paysage. Au ras du sol, il n’interdit pas par exemple de passer la tondeuse. Attention, il peut être sensible parfois aux activités humaines – une partie de foot en chaussures à crampon sur l’impeccable pelouse du voisin n’est pas recommandée. Idem si votre toutou passe son temps à creuser le jardin. Cela dit, il s’agit donc d’une installation pérenne – jusqu’à 15 ans, aisément – dont la durée de vie dépendra cependant du soin accordé à son entretien, le nettoyage des filtres, notamment. Prévoir également une purge pour assurer l’hivernage puisque un système d’arrosage automatique craint le gel.

Enfin, l’arrosage automatique confère une valeur ajoutée à l’habitation, un peu comme une piscine, ce qui, dans l’hypothèse d’une vente de la maison, permet d’en augmenter le prix. En clair, l’investissement initial est rapidement amorti, tant en terme d’économies que de valeur de la maison.

Arrosage automatique : un système pratique et économique quant il est bien conçuIl existe plusieurs systèmes d’arrosage dont la micro-irrigation, le goutte-à-goutte, les asperseurs, etc. La diversité de ces systèmes trouve notamment leur fondement dans la diversité des besoins et des plantes. Selon les postes c’est-à-dire selon le type de végétaux arrosés, le sol et la surface du jardin, tel système sera plus indiqué que tel autre. Ainsi, le goutte-à-goutte est plus indiqué pour certains types de plantes telles que les légumes dont l’arrosage doit être orienté vers les pieds et non vers les feuilles.

Le choix du programmateur dépend lui aussi de vos besoins. Il en existe donc plusieurs modèles, la plupart fonctionnant à pile(s). Le choix de celui-ci est déterminé par le nombre de réseaux/départs que vous devez réaliser. En clair, le programmateur n’est pas le même selon que l’on veut arroser uniquement sa pelouse ou sa pelouse et ses massifs et son potager, etc. Dans ce cas, il sera de fait plus élaboré et plus cher. A noter qu’il est possible de programmer plusieurs électrovannes et plusieurs vannes avec les modules d’extension. De plus, la durée et le nombre des cycles, l’heure, la longueur d’arrosage, notamment, sont réglables. Le programmateur peut être installé à l’extérieur ou à l’intérieur. Une pile 9 volts alcaline de très bonne qualité fait fonctionner votre installation d’arrosage pendant un an, offrant une réelle autonomie à votre système.

Arrosage automatique : un système pratique et économique quant il est bien conçuA noter que l’arrosage d’une pelouse, quant à lui, doit être bien étudié. En effet, la quantité d’eau doit être rigoureusement mesurée et la fréquence d’arrosage limitée car un arrosage trop fréquent risquerait de fragiliser la pelouse au lieu de l’embellir. Bref, la quantité journalière d’eau, qui se mesure en millilitre, doit être limitée tout en tenant compte du phénomène d’évaporation.

D’où l’intérêt, selon Jean-François Bezert, un paysagiste expérimenté, de s’adresser à un spécialiste du jardin et de la gestion de l’eau ainsi (voire le cas échéant à un bureau d’étude), lequel adaptera en fonction de tous ces paramètres l’outil le plus adapté. Marcel Vezinat, fondateur et délégué général du SYNAA (Syndicat National de l’Arrosage Automatique), précise qu’il existe des certifications (ISO 9001 et 14001) apportant des garanties de qualité de l’entreprise. “Il existe une charte de qualité (ainsi qu’une charte d’éthique) qui a permis une moralisation de la profession”, précise-t-il.

Sachant que la surface moyenne des jardins en France est d’environ 500m², le temps d’installation, variant selon la complexité du système, ne doit pas excéder deux jours. Le travail consiste entre autre pour l’installateur ou le paysagiste à creuser des tranchées afin d’enterrer le système. Attention il ne faut en aucun cas faire appel à un plombier car, s’il saura parfaitement vous installer les tuyaux, il ne connaît pas les végétaux et ne sait pas mesurer la quantité d’eau nécessaire, selon les postes.

En tout état de cause, Antonio Da Silva, responsable marketing de plantes-et-jardins.com, indique que les constructeurs de maisons individuelles intègrent aujourd’hui dans leur catalogue les systèmes d’arrosage. Enfin, dans un contexte d’économie d’énergie et des ressources naturelles, sur fond de sécheresse chronique dans le sud de la France, notamment, il est aujourd’hui possible d’utiliser des cuves d’eau pour récupérer celle-ci et, via un système comprenant un arroseur automatique, d’alimenter sa pelouse. D’ailleurs, pour le plus grand bien de la planète, “le marché de l’arrosage automatique croît chaque année de 5% qu’il s’agisse de maisons individuelles ou d’équipements collectifs type sportifs”, conclut Marcel Vezinat.

* Il est préconisé d’arroser sa pelouse de préférence la nuit.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus