Accueil > Déco > Salle de bains > Installer une douche à l’italienne : les questions à se poser

Installer une douche à l’italienne : les questions à se poser

La douche à l’italienne est LA solution pratique et esthétique par excellence dans la salle de bains. Mais sa pose peut s’avérer technique à installer surtout dans l’existant. Retour sur les bonnes questions à se pose avant d’installer une douche à l’italienne et tout bac à douche de plain-pied !

Auparavant marginale, désormais grand standard de la salle de bains contemporaine et pratique, la douche à l’italienne séduit autant par son esthétique que son accessibilité. Pour une installation de douche à l’italienne sereine et afin d’éviter tout problème ultérieur, il est toutefois recommandé d’en confier la pose à un artisan compétent, et de se poser quelques questions pratiques pour préparer votre chantier.

 

Douche à l'italienne ©Perene

Douche à l’italienne ©Perene

Douche à l’italienne et receveur : l’enterrer ou le surélever ?

Douche à l'italienne Wedi Fundo Top

Douche à l’italienne ©Wedi Fundo Top

Première question technique importante concernant la douche à l’italienne : comment installer le receveur de la douche ? Pour installer une douche à l’italienne fonctionnelle, il est indispensable de disposer d’une pente d’évacuation suffisante pour que l’eau s’écoule ainsi que d’un point de vidange très bas. S’il n’est pas possible d’obtenir cette pente et cet écoulement en enterrant simplement le receveur, la douche devra être surélevée. Vous pouvez contourner cette contrainte en intégrant une petite estrade pour poser la douche ou en y accédant par une marche. Ce peut être l’occasion de réaliser un aménagement original pour mettre la douche à l’italienne en valeur. Dans tous les cas, faites réviser votre salle de bains à un pro avant de vous lancer dans un projet de douche à l’italienne, afin d’être sûr que la configuration (pente, écoulement, taille des canalisations) s’y prête.

Douche à l’italienne et étanchéité : le point à soigner

Douche à l'italienne

Douche à l’italienne ©Wedi-Espace Aubade

L’étanchéité est le point sur lequel ne pas transiger avec une douche à l’italienne, en particulier si vous installez une véritable douche italienne bétonnée qui s’intégrera directement dans le sol et se présentera d’un seul bloc. La mise en place d’un dispositif complémentaire posé dans le respect scrupuleux des règles de l’art est nécessaire : système d’étanchéité liquide (SEL), membranes d’étanchéité ou panneau à carreler. Ce dernier est réservé au sol alors que SEL et membranes s’appliquent aussi bien au sol que sur les murs. N’improvisez pas ce genre d’installation et confiez la à un spécialiste qui saura choisir la bonne technique (cuvelage, chape hydrofuge, résine d’étanchéité avant la faïence…). Pour ce qui est douche composée de receveur plat prêt à poser, soyez également vigilant sur les raccords de ce dernier et sur les matériaux installés sur les parois. Carrelage, enduits : les solutions sont nombreuses mais doivent être posées correctement pour résister en milieu humide.

Douche à l’italienne et pente : éviter les problèmes d’évacuation

Siphon design de douche à l'italienne © Vieda - Espace Aubade

Siphon design de douche à l’italienne © Vieda – Espace Aubade

Comme expliqué précédemment, un bon calcul de la pente de la douche est indispensable pour éviter les débordements et l’eau stagnante. La norme pour permettre à l’eau de s’évacuer est une pente de 2 cm par mètre entre la bonde et l’évacuation. Cependant, la pente est de 3 cm si un carrelage avec galet est posé car il a la particularité de retenir l’eau. Il en est de même si la douche est posée avec deux pommeaux. Utiliser un panneau à carreler est très pratique, car la pente est déjà créée. Poser un rebord n’est pas nécessaire mais c’est une sécurité, en présence d’une pente insuffisante. De plus, il délimite l’espace en cas d’absence de paroi de douche. Une fois de plus, l’œil avisé d’un professionnel vous permettra de définir la pente nécessaire pour une évacuation optimale en fonction de votre configuration.

Douche à l’italienne et parois : avec ou sans ?

Douche à l'italienne © Vieda (Advantix vario)

Douche à l’italienne © Vieda (Advantix vario)

Autre question à se poser au moment de choisir sa douche à l’italienne : faut-il installer des parois ? Pour les douches à l’italienne extra-larges, supprimer ces dernières accentue l’impression d’espace. Dans les autres cas, elles sont indispensables pour éviter de transformer la salle de bain en piscine à chaque utilisation. Les parois maçonnées et carrelées sont courantes. Mais les parois en verre se fondent dans l’espace. De plus, les parois vitrées s’adaptent à toutes les configurations : avec ou sans porte, fixes, battantes ou coulissantes… Pour éviter de se blesser en cas de casse, le verre doit être de qualité SECURIT. Un traitement anticalcaire et anti-traces facilite l’entretien de la paroi vitrée. Pensez à ces options au moment de choisir et de budgétiser vos parois de douche à l’italienne.

Douche à l’italienne et système d’évacuation : caniveau ou bonde

Caniveau d'évacuation douche à l'italienne ViegaCaniveau d’évacuation douche à l’italienne ©Viega

Bien choisir le système d’évacuation de votre est devenu un choix technique et esthétique. Deux systèmes d’évacuation d’eau, caniveau et bonde, sont possibles. Mais le caniveau donne un aspect ultra design à la douche. De plus, il facilite la pose du carrelage surtout s’il s’agit de grands carreaux. Avec le caniveau, seules une ou deux pentes sont nécessaires contre quatre avec une bonde située au centre du bac de douche. Le carrelage n’a plus à être découpé pour épouser la forme de cette bonde. Toutefois, plus sa longueur (jusqu’à 100 cm) est importante, plus la durée d’évacuation de l’eau est grande. Le coût d’un caniveau est plus élevé que celui d’une bonde. À noter que cette dernière doit toujours être équipée d’un siphon à fort débit.

Douche à l’italienne : quel prix ?

Carrelage salle de bains Azteca collection Elite

Douche à l’italienne avec receveur plat et carrelage Azteca collection Elite ©Espace Aubade

La pose d’une douche à l’italienne est complexe et nécessite des matériaux spécifiques. L’intervention d’un plombier ou d’un agenceur de salle de bainse  est ainsi quasi indispensable. Si la réalisation maçonnée reste un équipement de salle de bains relativement onéreux à réaliser (comptez entre 2000 et 5000 euros pour du clé en main), il existe des options plus économiques, telles que la pose d’un receveur extra-plat, que les professionnels peuvent également vous proposer. N’hésitez pas à évoquer vos envies et votre projet avec eux pour trouver une solution adaptée sur le plan esthétique comme financier !

Pour aller plus loin lire :

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus