Accueil > Déco > Peinture > Préparer un mur avant peinture

Préparer un mur avant peinture

Avant de peindre un mur, une préparation méticuleuse s’impose si vous souhaitez un résultat impeccable. Voici en détail les différentes étapes pour préparer un mur avant peinture et mettre toutes les chances de votre côté pour un résultat optimal et des frais de peinture réduits !

Préparation du mur

Peinture d'intérieur DR

Peinture d’intérieur ©DR

Préparer un mur avant peinture est une étape primordiale à tous travaux de peinture. Les spécialistes s’accordent même à dire que la préparation du support serait aussi importante que la phase de peinture à proprement parler. De plus, si peindre un mur peut être rapide, la préparation, elle, peut prendre plus de temps. Mais n’oubliez pas qu’une préparation de support minutieuse est le gage non seulement d’une peinture réussie mais aussi d’une réduction des frais de pose de peinture, si vous décidez de passer par un pro. Voici comment procéder en détail.

Préparer un mur avant peinture : vider la pièce et protéger les sols

Bache peinture BachesDirect

Bâche de protection peinture ©BachesDirect

Pour bien préparer votre mur avant peinture, videz la pièce au maximum. Un meuble qui demande trop d’efforts pour être déplacé ou qui aurait besoin d’être démonté sera placé au centre de la pièce et protégé par une bâche plastique. Pour protéger les sols, privilégiez des cartons que vous scotcherez ensemble. Afin d’éviter tout incident, une bâche plastique sous les cartons rendra votre protection étanche en cas de renversement ou de projection de peinture. De vieux textiles n’auraient pas la même efficacité.

Préparer un mur avant peinture : l’électricité

Electricité

Préparer un mur avant peinture : l’électricité

Votre pièce est pourvue d’un chauffage et de prises, voire d’appliques. Pour bien préparer les murs avant peinture et obtenir un résultat parfait et sans traces sur ces éléments, il est recommandé de  retirer ces derniers des murs.

Dans un premier temps, coupez l’électricité des lignes utilisées par les éléments concernés au tableau électrique. N’oubliez pas de couper aussi bien les lignes des prises murales, que celles des plafonniers et autres éléments encastrés (les interrupteurs des lumières correspondantes seront ainsi coupées en même temps), qui devraient être sur des emplacements différents de votre tableau.

Avant de réaliser toute opération sur ces éléments, pensez à tester les prises et les interrupteurs, pour vous assurer que celles-ci ont bien été coupées. Si vous ne disposez pas d’une grande luminosité dans la pièce, il est conseillé d’installer une rallonge électrique qui sera branchée dans une autre pièce pendant toute l’opération, afin de brancher au moins une lampe baladeuse. Démontez ensuite les prises, convecteurs et appliques, et mettez les à l’abri.

Avant de remettre en marche l’électricité, placez des dominos sur les fils apparents, afin de les protéger, et par conséquent d’éviter les risques de court-circuit et autres électrocutions ou simples “châtaignes”.

Si votre maison est équipée d’un chauffage central, préférez faire appel à un plombier chauffagiste pour débrancher votre radiateur car l’opération de démontage, ainsi que celle du remontage, est complexe et vous risquez d’endommager votre chaudière ou votre circuit.

Préparer un mur avant peinture : l’ancien revêtement

Décoller son papier peint Lilibricole

Décoller son papier peint ©Lilibricole

Si vous avez décidé de remplacer les plinthes, c’est le moment de vous en débarrasser. Un marteau et un ciseau à briques ou un riflard en viendront facilement à bout. Si au contraire vous souhaitez les conserver, un trait au cutter au-dessus sera judicieux pour couper l’ancien papier peint dans le cas où il passerait derrière les plinthes.

Sachez qu’il ne faut pas peindre un ancien papier peint. S’il y en a un, il vous faudra l’enlever, soit en utilisant une décolleuse à papier peint que vous pourrez louer, soit en vaporisant un produit qui dissout la colle à papier peint (solution efficace et peu coûteuse). Dans tous les cas, pensez à protéger vos mains avec des gants, la colle à tapisserie ainsi que certains produits pour l’enlever peuvent être agressifs. N’oubliez pas que toute la colle doit être ôtée, sans quoi la peinture n’adhérera que très mal, et de manière non uniforme.

Une fois cette étape réalisée, un lessivage complet des murs finira le travail.

Estimez le prix de la peinture avec le :  Guide des prix peinture

Préparer un mur avant peinture : les petites réparations

Préparation de mur reboucher les trous et fissures Deco.fr

Préparation de mur : reboucher les trous et fissures ©Deco.fr

Les étapes précédentes ainsi que les années qui se sont écoulées avec l’ancien revêtement ont probablement causé des petits dégâts à la paroi.

En outre, des chevilles inutiles sont sûrement présentes. Pour les faire disparaître, vous pouvez y visser une vis et tirer, soit vous pouvez la pousser dans le mur s’il est creux (conseillé pour les grosses chevilles à placo en métal qui sinon laisse un très gros trou quand on les arrache). À l’aide d’une pince, enlevez les pointes, punaises cassées et tout ce qui pourrait être pris dans le mur.

Si vous décelez des microfissures, élargissez les pour pouvoir mieux les reboucher et éviter qu’elles ne se reforment. Quoiqu’il en soit, tout ce qui ne tient pas sur votre mur doit être retiré.

Si votre mur n’est pas régulier, deux couteaux à enduire suffiront pour boucher les trous. Sachez que les enduits de rebouchage ne se valent pas tous. Les professionnels utilisent du mortier adhésif pour plaques de plâtre (MAP). Il se vend par sac de 25 kilos, sous forme de poudre et est donc à préparer soi-même. Ce dernier est très résistant et son prix reste abordable. S’il est bien conservé, il vous resservira pour d’autres pièces.

Si vos murs sont anciens et en plâtre, il faudra utiliser du plâtre de préférence. Ensuite viendra une couche d’enduit de finition (grain très fin) appliqué à l’aide d’un plâtroir. Encore une fois, préférez un enduit à préparer vous même si vous pensez refaire d’autres pièces par la suite.

Enfin, terminez par le ponçage, une étape indispensable car c’est là que vous verrez si vos réparations sont bien faites. Si des défauts apparaissent, n’hésitez pas à repasser un peu d’enduit de finition et poncer à nouveau après séchage. Sachez que les défauts qui subsistent ne seront pas masqués par la peinture, ils pourraient même au contraire être rendus plus visibles par celle-ci.

Préparer un mur avant peinture : l’impression

Couche d'impression Charrieras

Couche d’impression ©Charrieras

Votre mur est propre, sec et lisse. C’est le moment de passer une ou deux couches de peinture d’impression qui bloquera le support et grâce à elle, votre peinture aura un rendu uniforme.

Si certaines étapes semblent compliquées, notamment les réparations de vieux murs, un artisan peintre près de chez vous saura y remédier et vous proposer un devis juste et tenant compte d’un taux de TVA réduit à 10 %.

Sur le même sujet, consultez nos articles :

Peinture d’intérieur : les 10 règles à suivre

Quelle peinture choisir ?

 

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus