Accueil > Déco > Carrelage > Poser du carrelage au sol soi-même

Poser du carrelage au sol soi-même

Qui n’a jamais été tenté de poser du carrelage soi-même pour réaliser quelques petites économies sur les travaux ? Ces travaux nécessitent toutefois des précautions certaines et sont à réserver aux plus bricoleurs. Voici comment faire, étape par étape.

Carrelage Porcelanosa

Carrelage ©Porcelanosa

Que ce soit pour habiller le sol de votre nouvelle cuisine ou lors de la rénovation de votre future maison, le carrelage est une solution technique à la fois élégante et pratique. S’il est nécessaire de s’y connaître un minimum en bricolage pour un résultat parfait et un carrelage étanche, il reste néanmoins possible de le réaliser soi-même. Nos instructions pour réussir votre pose de carrelage.

Nos instructions pour réussir votre pose de carrelage.

 

 

  • Quels sont les outils nécessaires pour poser du carrelage soi-même ?
  • Comment préparer la pose du carrelage ?
  • Quelles sont les étapes à suivre pour poser son carrelage ?
  • Comment réalise-t-on les joints de carrelage ?
  • Comment maîtriser son budget carrelage ?
  • Comment poser du carrelage dans une salle de bain ?
  • Quand préférer passer par un professionnel pour la pose de carrelage ?

 

 
Prix
Carrelage hors pose   Entre 4 et plus de 100 €/ m²
Carrelage fourni posé Entre 45 à 50 €/m²
Carreleur hors fournitures    De 25 à 30 € /m²

 

 


Quels sont les outils nécessaires pour poser du carrelage soi-même ?

Pose de carrelage

Pose de carrelage

Plusieurs outils sont indispensables à la pose de carrelage. Ils devront être achetés ou loués pour effectuer chaque étape sans risque de malfaçons et de la bonne manière. Vous aurez ainsi besoin de :

  • Machine à découper le carrelage et carreaux
  • truelle et spatule crantée
  • mortier colle, croisillons, maillet en caoutchouc
  • niveau à bulle, mètre, crayon plat
  • mortier à joint et raclette en caoutchouc
  • éponge ou chiffon
  • éventuellement traitement anti“voile de ciment” à poser en finition

En réalisant une étude préalable incluant le matériel, les outils et machines, il vous sera facile de vous rendre compte de la somme à investir. À chacun de comparer ce montant à celui des devis de professionnels aguerris !

Si vous ne passez pas par un professionnel, vous devez prévoir l’acheminement du carrelage, du mortier-colle et des différents outils jusqu’à votre domicile. Vous aurez le choix entre les faire livrer par le vendeur pour une certaine somme ou louer un camion pour les transporter vous-même. Attention aux faux mouvements lors du déchargement, notamment si vous êtes seul.

 

En bref :

Pour poser du carrelage dans votre résidence, vous avez le choix de la méthode. Si vous ne possédez pas tout le matériel nécessaire, et la liste est longue, vous aurez peut-être avantage à passer par un professionnel.

 

 

Estimez le prix des travaux de carrelage avec le : Guide des prix carrelage

 

Quelles sont les étapes à suivre pour poser son carrelage ?

Poser du carrelage : la préparation méticuleuse du sol

Pour bien poser du carrelage, le sol doit être parfaitement plan et ne présenter aucune trace de moisissure. Il doit être sec, propre et donc sain. Un ragréage peut être nécessaire.

Un enduit de finition est alors posé sur la maçonnerie brute, puis lissé. Cette opération peut être complexe, longue à réaliser et là encore, différents outils vont être nécessaires. Un maçon de métier ne mettra que quelques heures et vous épargnera un travail long et fastidieux. Enfin, avant d’entamer réellement le chantier de pose de carrelage, il est également important d’enlever toute boursouflure, la poussière et les tâches trop voyantes sur votre support.

 

Ccarrelage imitation terre-cuite Desvres

Ccarrelage imitation terre-cuite ©Desvres

Poser du carrelage : le calepinage ou plan de pose du carrelage

Poser du carrelage ne s’improvise pas et vous devrez respecter certaines règles. Vous avez en fait deux possibilités selon la configuration de la pièce :

  • soit vous commencez au centre et vous revenez progressivement sur chaque côté
  • soit vous débutez sur l’axe principal de l’entrée de la pièce

À noter, si le carrelage est graphique ou à motifs, les carreaux devront être associés au sol “à blanc” avant d’être encollés.

Carrelage imatation parquet Leroy Merlin

Carrelage imatation parquet ©Leroy Merlin

 

Poser du carrelage : encoller le sol et poser soigneusement ses carreaux

Avant de poser le carrelage à proprement parler, le sol est d’abord encollé à l’aide de colle à carrelage sur 1 à 1,50 m². Puis des sillons sont tracés à l’aide d’un peigne à colle (ou spatule crantée) pour une meilleure adhérence. Les carreaux sont disposés selon le schéma et fixés en les tapant doucement avec un maillet.

Vous devez les disposer en plaçant des croisillons entre chacun d’entre eux pour un résultat régulier et agréable à l’œil, mais aussi pour permettre la réalisation de joints essentiels à la solidité et à l’étanchéité.

 

Carrelage Cerdomus série Kendo

Carrelage Cerdomus série Kendo ©Cerdomu

 

 

Poser du carrelage : la découpe des carreaux

Opération délicate et particulièrement difficile pour tous ceux qui souffrent du dos, la découpe des carreaux de carrelage s’effectue de manière très précise avec une machine à couper le carrelage. Si vous êtes maladroit, mieux vaut laisser agir un artisan. L’opération peut être très risquée pour vos doigts. Dans tous les cas, prenez soin de tracer un trait au crayon ou au cutter à l’arrière du carreau pour plus de facilité.

Régulièrement, pensez à vérifier la planéité du sol avec votre niveau à bulles et d’une grande règle de maçon si vous en avez une.

Carrelage sol et mur brun cendré effet bois Elbe © Castorama

Carrelage sol et mur brun cendré effet bois Elbe © Castorama

 

En bref :

Le calepinage, l’encollage et la découpe sont 3 phases de la pose du carrelage nécessitant matériel et expérience. Une erreur est vite commise avec des conséquences désastreuses. Un artisan vous garantira un résultat très satisfaisant, et vous épargnerez vos lombaires.

 

 

 

Poser du carrelage : réalisation des joints

Une fois le carrelage découpé et collé au sol, vient l’étape de la réalisation des joints. Cette étape est primordiale car elle déterminera l’étanchéité, le rendu et la stabilité du sol.

Appliquez le mortier (spécial joint) entre les carreaux à l’aide d’une truelle, sans lésiner sur la quantité. Le joint doit être bien “rempli”.

Saisissez-vous ensuite d’une raclette en caoutchouc pour retirer le surplus de mortier et finissez le lissage à l’aide d’une éponge humide en restant bien en surface pour ne pas creuser les joints. Laissez sécher 24h avant d’appliquer tout autre produit, avant le nettoyage des joints (pour enlever le “voile de ciment” notamment). Soyez très méticuleux sur cette étape de pose de carrelage, qui est la clé d’un revêtement sain et stable.

Carrelage gris Planete déco

Carrelage gris ©Planete déco

 

En bref :

Réaliser les joints lors de la pose du carrelage demande de la méthode et de l’application. Le soin que vous apporterez à cette étape vous garantira un carrelage esthétique et durable.

 

 

 

Comment maîtriser son budget travaux?

Poser du carrelage n’est pas une opération insurmontable si vous êtes bricoleur, méticuleux et assez agile. Toutefois les risques majeurs lorsque l’on pose son carrelage soi-même sans expérience préalable sont de négliger certains points comme l’étanchéité ou la planéité, de mal faire les joints, de ne pas suffisamment mettre de colle et donc de gâcher l’esthétique d’ensemble.

Carrelage century Villeroy & Boch

Carrelage century ©Villeroy & Boch

Si un professionnel doit reprendre votre travail suite à l’un de ces défauts, ce dernier devra probablement casser les carreaux pour les enlever et vous devrez tout racheter. Votre budget travaux sera alors multiplié par deux. Sachez en plus que pour toute rénovation prévoyant une amélioration du confort dans une habitation construite depuis plus de 2 ans, le taux de TVA est réduit, aussi bien sur la main d’œuvre que sur les achats. Certains avantages vous sont accordés par l’État. À prendre en compte avant de sortir vos outils !

En bref :

Mal réaliser l’une des étapes de la pose de votre carrelage pourrait déboucher sur la nécessité de le détruire pour recommencer. Confier le carrelage à un professionnel peut réduire le temps de chantier et son coût.

 

 

Comment poser du carrelage dans la salle de bains ?

Poser du carrelage au sol demande un certain savoir-faire et un matériel spécifique, notamment dans une pièce humide. Le carrelage de sol pour salle de bain est généralement de petite dimension pour convenir aux espaces les plus restreints et limiter les découpes. Il est aussi anti-dérapant pour éviter les accidents domestiques. Les réglementations à consulter sont la norme DIN 51130 évaluant la glissance pieds chaussés et la norme DIN 51097 évaluant la glissance pieds nus. Niveau esthétique, si votre pièce manque de luminosité, préférez un coloris clair, en accord avec la décoration murale.

Poser du carrelage au sol soi-même

La résistance reste toutefois le premier aspect à prendre en compte lors de l’achat du carrelage de sol de salle de bain. Ce type de carrelage de sol intérieur doit respecter certains critères comme la résistance aux produits chimiques, la résistance aux rayures et aux petits chocs. Le classement UPEC et la norme PEI aident à déterminer la qualité des carreaux en mesurant leur résistance à l’abrasion et à l’usure.

Pour garantir la longévité de la céramique dans le temps, ou d’autres revêtements de sols comme les carreaux de ciment, la première opération lors de la pose du carrelage au sol consiste à étaler une primaire d’accrochage destinée aux supports poreux. Cette préparation est indispensable à un collage parfait des carreaux, qu’il s’agisse d’un carrelage de sol de salle de bain ou d’un carrelage de sol de cuisine.

En bref :

Dans une salle de bains, la pose de carrelage nécessite d’une part d’avoir préparé le sol en tenant compte qu’il s’agit d’une pièce humide, et avoir choisi un carrelage adéquat pour salle de bain.

 

 

 

Poser du carrelage : quand préférer passer par un pro ?

Poser du carrelage au sol est une opération qui demande du doigté et diverses connaissances. Si de nombreuses découpes sont à faire, si la pièce est d’une configuration atypique, passer par un pro s’impose. Pour comprendre comment poser du carrelage au sol, il faut se demander quelles sont les contraintes supportées par le carrelage de sol de salle de bain. Le revêtement de sol va devoir endurer l’humidité constante, la condensation.

Carrelage de salle de bains APR Renovation

Carrelage de salle de bains ©APR Renovation

Pour une bonne accroche, différentes règles vont devoir être appliquées : du calepinage à la réalisation des joints en passant par la préparation du support et le dosage de la colle. Le professionnel va déterminer en fonction de la surface à couvrir et des solutions de pose existantes quels produits méritent d’être utilisés. Il adaptera son matériel de façon à réaliser des finitions soignées. Les machines à carreler professionnelles sont bien plus précises que les carrelettes trouvées dans le commerce. Le professionnel s’équipe de façon à gagner du temps tout en respectant les plans. Comme pour la pose du carrelage de sol de cuisine, il propose des garanties et un service après-vente de qualité.

 

En bref :

Dès que l’espace à carreler présente de quelconques difficultés, confier le chantier à un professionnel est une sage décision et la garantie d’un résultat parfait.

 

 

Estimez le prix des travaux de carrelage avec le : Guide des prix carrelage

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus