Accueil > Conseils > TOP 10 des aides à la rénovation

TOP 10 des aides à la rénovation

Rénover son logement pour le rendre moins polluant, c’est bien, mais si votre budget ne disparait pas dans l’opération, c’est encore mieux ! De nombreuses aides à la rénovation existent pour vous permettre d’amortir ces travaux parfois onéreux.

Retrouvez l’ensemble des aides et leurs avantages !

Documents utiles :

 

1. Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

Le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) permet de déduire 30 % des frais engagés pour l’achat et la pose d’équipements performants éligibles.

Pour bénéficier du crédit d’impôt 2019, ces travaux doivent être réalisés par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), dans une résidence construite depuis plus de 2 ans.

 

2. L’éco-prêt à taux 0 (Éco-PTZ)

L’éco-PTZ permet de bénéficier d’une avance de fonds sans intérêts, pour financer une rénovation énergétique.

À compter de mars 2019, les conditions de cette aide financière à la rénovation sont assouplies : plus de bouquet de travaux mais une une seule opération éligible réalisée par un pro RGE dans une maison de plus de 2 ans ouvre droit au dispositif.

 

3. Les aides de l’ANAH

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) propose des aides financières à la rénovation de 25 à 50 % du montant des travaux d’amélioration énergétique. Ces subventions sont réservées aux propriétaires occupants de logements de plus de 15 ans, ayant des revenus modestes.

 

4. La TVA à taux réduit

Un taux réduit de TVA à 5,5 % au lieu de 10 % ou 20 % permet de diminuer la facture des rénovations thermiques. Seules conditions de cette aide à la rénovation : l’artisan RGE doit intervenir dans une habitation de plus de 2 ans et les travaux être éligibles au CITE.

 

5. L’exonération de la taxe foncière

Une exonération de la taxe foncière partielle ou totale peut être accordée pour des travaux réalisés dans une résidence principale construite avant 1989. Contactez votre mairie pour savoir si votre adresse est concernée par cette aide locale.

 

6. Le chèque énergie

Afin de lutter contre la précarité énergétique, le chèque énergie est distribué par le gouvernement aux foyers modestes pour financer, notamment, des rénovations thermiques. Aucune démarche à effectuer, l’envoi du chèque énergie se fait automatiquement.

 

7. Les aides des collectivités locales

Aucun organisme ne centralise les différentes aides locales aux travaux versées en complément des aides nationales. Contacter votre région, votre département, votre commune ou votre syndicat de communes pour connaître les coups de pouce locaux à la rénovation thermique.

 

8. L’aide de la caisse de retraite

Les caisses de retraite peuvent soutenir financièrement les retraités faisant isoler ou aménager leur logement. Pour connaître les modalités d’obtention de ces aides à la rénovation thermique, interrogez votre caisse de retraite (régime de base et régime complémentaire).

 

9. Les aides des fournisseurs d’énergie (dispositifs CEE)

Les fournisseurs de gaz ou d’électricité et les enseignes de la grande distribution proposent des primes pour aider à financer vos travaux énergétiques via le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE).

Cette obligation encadrée par l’État propose de financer les opérations d’isolation et de chauffage. Les primes sont octroyées aux propriétaires et aux locataires d’un habitat de plus de 2 ans et nécessitent l’intervention d’un pro RGE. Jusqu’à 20 % du coût des travaux d’éco-rénovation peuvent être pris en charge !

 

10. Le programme coup de pouce chauffage : PAC à 1€

Initié par le gouvernement en partenariat avec les fournisseurs d’énergie (Total, Engie, EDF,Effy), le dispositif intitulé « coup de pouce chauffage » prévoit de financer le remplacement de vieilles chaudières fioul ou gaz par des solutions telles que les PAC, chaudières à pellets ou gaz performantes à l’aide des certificats d’économie d’énergie (CEE, voir ci-dessus).

En cumulant les différentes aides d’État disponibles (CITE, Aides de l’Anah, chèque énergie) à cette prime fournie par les fournisseurs d’énergie, le coût de l’achat d’un système de chauffage neuf et performant pourrait être limité à 1 € seulement, pour les ménages les plus modestes.

 

À retenir : selon les travaux de rénovation énergétique que vous souhaitez entreprendre, il est possible de cumuler les aides.

Découvrez en détails les aides pour financer vos travaux d’éco-rénovation !

TOP 10 des aides à la rénovation

 

TOP 10 des aides à la rénovation

 

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus