Prix de la réparation d’une piscine

Noter cet article

Une piscine offre une excellente source de divertissement au jardin à toute la famille, pour de nombreuses années. C’est toutefois une installation qui nécessite des soins d’entretien réguliers et certaines réparations pour pouvoir durer aussi longtemps qu’elle est conçue pour le faire (entre 15 et 30 ans, selon la qualité de l’entretien).

De nombreux particuliers souhaitent savoir exactement ce que coûtera la réparation de leur piscine, or ce montant peut varier selon une quantité de facteurs : type de piscine, dimensions, étendue des dommages à réparer. Toutefois, on estime en moyenne à 500 €* le prix d’une réparation de piscine (estimation basée sur la consultation de 2000 particuliers), avec des prix minimum et maximum respectifs de 240 et 800 €.

Prix de la réparation d’une piscine : quel type de réparation est nécessaire ?

Trophées de la Piscine "Argent" © Carre Bleu

Trophées de la Piscine “Argent” © Carre Bleu

Une piscine peut être considérée comme un bien de luxe, qui s’accompagne de frais annexes non négligeables. Outre l’entretien et le nettoyage constant, des réparations seront nécessaires après quelques mois ou années d’utilisation. Ces interventions font partie des frais inévitables associés à une piscine.

Deux types de piscines existent sur le marché : les piscines enterrées et les piscines hors-sol. Les pratiques d’entretien sont semblables pour les deux types (traitement de l’eau, élimination des algues, systèmes de filtration, etc.), en revanche, les méthodes de réparations sont propres à chaque type de piscine.

Prix de la réparation d’une piscine enterrée

La construction d’une piscine enterrée est un projet coûteux, en raison du travail requis pour creuser une grande cavité dans votre jardin, pour la niveler et la recouvrir à l’aide des matériaux et équipements adéquats. Les réparations d’une piscine enterrée seront de préférence confiées à un spécialiste, mais l’entretien régulier de votre piscine permettra de limiter ces interventions.

  • Réparation d’un liner en PVC

Certaines piscines enterrées en béton ne comportent pas de membrane de protection tandis que d’autres sont recouvertes d’une fine membrane de PVC. Une membrane de PVC convient bien pour offrir une protection économique, lisse au contact, non poreuse afin de limiter la croissance des algues. Voici quelques exemples de réparations sur piscines à membrane de PVC :

  • Déchirures – Les liners de vinyle sont souvent sujets au déchirement et aux accrocs. Ces marques, lorsqu’elles sont mineures, peuvent être réparées rapidement et facilement à l’aide d’un kit de réparation. Le prix moyen de ce kit s’élève à 15 €* si vous faites vous-même la réparation et 150 € si vous engagez un professionnel. Par contre, en cas de dégâts majeurs, le liner entier devra être remplacé, pour un coût élevé de 1500 € environ.
  • Décrochage du liner – le liner en PVC est maintenu autour de la bordure de la piscine par un rail de fixation. Le liner est déroulé et étiré pour s’ajuster exactement à la bordure. Mal positionné, le liner peut se décrocher du rail de fixation. On tiendra également compte de l’éventuelle perte d’élasticité du rail de fixation en fonction des conditions météorologiques qui peuvent causer l’expansion et la contraction du matériau. Un rail de fixation trop vieux peut perdre sa capacité à retenir le liner. Avec un peu de patience, le propriétaire peut réparer lui-même les éventuels décrochages, sans frais autres que le temps investi. En revanche, remplacer le rail de fixation lui coûtera en moyenne 130 € pour une longueur de 50 mètres.
  • Soleil et décoloration – La plupart des liners présentent une résistance moyenne au soleil au-dessus de la ligne de flottaison. Les rayons du soleil réfléchis en surface endommagent la partie exposée de la membrane. Certains déséquilibres chimiques dans l’eau peuvent aussi endommager le liner si rien n’est fait pour rétablir l’équilibre. Une fois endommagé, le liner doit être remplacé. Une couverture de protection peut être installée pour prolonger la durée de vie de votre liner. Son coût moyen s’élève à 500 € pour une piscine de 50 mètres.
  • Réparation d’un liner en fibre de verre

Les liners en fibre de verre sont un autre matériau imperméabilisant très utilisé dans les piscines. On fabrique généralement la coque avant de la livrer sur le site, pour réduire la durée de l’installation. Comme le PVC, la fibre de verre décourage l’invasion par les micro-organismes, tout en offrant l’avantage d’être particulièrement robuste et nécessitant très peu de réparations au fil des années. En cas d’accrocs, de rayures ou de fissures, l’intégralité du liner doit être refaite. Ceci au moyen d’un gel couvrant enduit à l’aide d’un pinceau sur la partie endommagée ainsi que sur le reste de la piscine. Cette intervention est longue et nécessite que la piscine soit au préalable vidée, mais son coût reste abordable (au maximum 250 € en l’absence de complications).

Craquelures en « toile d’araignée» et lézardes – ces fissures fines se forment lorsqu’une pression est exercée sur une partie plus fragile du revêtement en fibre de verre. Cette fragilité peut être due à un défaut de fabrication, un choc durant le transport ou la pose, ou une pression causée par le remblai.

  • Parois bombées – Ceci advient quand le matériau de remblai utilisé n’est pas approprié. Le sable, par exemple, s’alourdit lorsqu’il devient saturé d’eau. Si la fibre de verre n’est pas assez solide, la paroi tend à se déformer, voire à se craqueler. La meilleure solution est de prévenir ce type de dégâts en utilisant du gravier plutôt que du sable.
  • Décoloration – Au fil du temps, la couche de peinture-gel se décolorera. Dans ce cas, il conviendra de repeindre toute la piscine. Vous pouvez vous charger vous-même de ce travail ou faire appel à un professionnel pour un coût moyen de 600 € pour une piscine standard de 50 mètres. Dans tous les cas, la piscine sera drainée. La plupart des prestataires incluent le rebouchage des fissures et autres petites réparations dans la facture de travaux de peinture.
  • Fuites de plomberie – Ces fuites sont souvent dues à l’utilisation de sable comme remblai. Même si l’ouvrier multiplie les efforts pour tasser le sable, celui-ci risque de se déplacer au fil du temps. La pression exercée sur les canalisations risque de les déformer, voire de les casser. La meilleure solution est de prévenir ce type de dégâts en utilisant du gravier plutôt que du sable.
  • Fissures dans le béton ou le gunite

Les piscines en béton et en gunite font partie des piscines enterrées les plus populaires. Les piscines en béton sont coulées dans des coffrages en bois, un procédé qui peut être laborieux. La gunite, un mélange de ciment et de sable, est un type de béton qui est projeté sur les armatures en acier préalablement mises en place. Ces deux procédés sont réalisés sur site. La gunite et le béton sont ensuite carrelés, peints ou laissés à nu selon les goûts et le budget du propriétaire.

Les réparations requises dans ces piscines sont souvent liées à des fissures, à des trous, ou au soulèvement de la piscine. Dans la plupart des cas, les réparations impliquent de poncer toute la surface et de remplacer le revêtement. Il peut être utile de procéder à une réparation ponctuelle, qui offrira une solution économique et temporaire. Un soulèvement de la piscine est cependant un dommage plus important qui ne saura faire l’objet d’une réparation provisoire.

  • Fissures – La plupart des fissures observées dans le béton ou la gunite sont en fait uniquement au niveau de l’enduit plâtre. Pour les combler, il convient de drainer la piscine puis d’enduire à nouveau la surface. Si la fissure pénètre jusqu’au gunite ou au béton, il faudra élargir la fente et la reboucher au mastic avant de reprendre le revêtement. Les fissures étendues, supérieures à 30 cm, seront réparées de préférence par un ouvrier spécialisé, au prix moyen de 55 € par mètre linéaire.
  • Creux – Les creux apparaissent quand le remblai se détache de la surface de la piscine. Le remblai peut reculer et laisser un pan de paroi entièrement dépourvu de support. Ces creux ressemblent à des mottes ou à des renflements, certains comportant des lézardes ou des fissures en pattes d’oies.  Leur réparation nécessite de reboucher le creux et de reprendre le revêtement intégralement. Prévoyez pour cela un budget de 600 à 900 € pour une piscine de 50 mètres de long.
  • Soulèvement de la piscine – Quand le niveau de la nappe phréatique est élevé, par exemple près du littoral, la pression hydrostatique peut s’accumuler sous votre piscine. Celle-ci peut conduire la piscine à se désolidariser du sol et à se soulever lorsque vous la videz. À ce stade, la piscine sera endommagée. Le coût des réparations peut atteindre des dizaines de milliers d’euros. Souvent, la meilleure solution sera de démolir la piscine et de la reconstruire. Ainsi, la prévention est donc de rigueur, en faisant installer une valve de décompression hydrostatique au moment de l’installation. Ces valves coûtent environ 12 €.
  • Fuites dans la tuyauterie

En cas de fuites, le problème se situe souvent au niveau de la tuyauterie, plutôt que dans la structure de la piscine ou le liner. Les piscines enterrées nécessitent une alimentation principale en eau, un tuyau d’évacuation, une pompe de filtration, et le plus souvent un système de chauffage pour maintenir une température agréable.

Même s’il est possible de réparer une fuite dans un tuyau, la plupart des particuliers préfèrent le remplacer, pour un coût modique. Les frais associés à ce type de réparation résident dans la main-d’œuvre plutôt que dans les matériaux. On peut être conscient qu’il existe une fuite sans pour autant savoir la localiser, ou disposer du matériel nécessaire pour tester la pression dans chaque tuyau. Prévoyez donc un budget moyen de 1000 € pour l’intervention d’un spécialiste, qui sera en mesure de résoudre efficacement le problème.

  • Trouver une fuite et la réparer

Si un particulier est certain qu’une fuite s’échappe de sa piscine, plutôt que des canalisations ou de la tuyauterie, il lui faudra malheureusement tenter de situer l’origine exacte de la fuite. Celle-ci est parfois évidente, mais c’est rarement le cas. La plupart du temps, les propriétaires de piscines devront activement chercher l’origine d’une fuite en observant attentivement la circulation de l’eau, en plongeant dans la piscine avec des lunettes en quête d’indices ou même d’utiliser des colorants alimentaires pour suivre la direction de l’eau dans la piscine.

Une petite fuite peut souvent être réparée à l’aide d’un simple kit. Disponibles pour moins de 15 €, ces kits de réparation contiennent une notice d’utilisation qui sera suivie à la lettre pour garantir que le patch adhésif tienne correctement.

Si l’origine de la fuite reste malgré tout inconnue, il sera nécessaire d’engager un ouvrier spécialisé. Son intervention s’élèvera en moyenne à 300 €, ce prix incluant la réparation de la fuite. Pour préparer la piscine avant son arrivée et faciliter l’identification de la fuite, prenez les précautions suivantes :

  • Assurez-vous que la piscine est complètement débarrassée d’objets et de résidus divers.
  • Nettoyez les feuilles et débris.
  • Assurez-vous que l’eau soit transparente et prête pour la baignade.

Prix de la réparation d’une piscine hors-sol

La réparation des piscines hors-sol est souvent bien plus abordable. Ces piscines sont aussi moins chères à l’achat, et même leur remplacement complet est économique par rapport aux piscines en béton ou gunite.

  • Liner de piscine

Les principaux problèmes des piscines hors-sol sont généralement liés aux fuites dans le liner. Ceci se manifeste par le fait que la piscine n’est jamais complètement remplie, ou que l’eau fuit et endommage le sol environnant. La meilleure réparation consiste à appliquer un patch adhésif sur la fuite. Ces kits coûtent entre 10 et 20 €. Si la déchirure est trop large, l’intégralité du liner devra être remplacée, pour un coût moyen de 250 €.

  • Affaissement des parois

Les murs de la piscine sont soutenus par un cadre qui dépend principalement de la résistance du sol pour rester stable. Les inondations, les tremblements de terre ou les tempêtes peuvent entraîner la déformation du cadre et son affaissement. Ce type de dégâts sont normalement couverts par votre assurance, veillez donc à lire attentivement votre police d’assurance. Le temps a également un impact sur la robustesse du cadre, et l’usure peut affaiblir celui-ci.

Si vous remplacez une paroi, il est essentiel de connaître le modèle de piscine et ses dimensions (hauteur et circonférence). Vous vous assurerez ainsi que toutes les parties s’assemblent correctement. Remplacer un mur coûte généralement entre 1000 et 1600 €.

Certaines piscines s’effondrent à cause d’un cadre métallique défectueux ou usé. Les pièces de rechange (piquets verticaux et connecteurs) sont souvent disponibles au prix de 10-25 €.

Conclusion

Les piscines ajoutent un élément de divertissement et de relaxation à votre propriété. Leur achat s’accompagne de frais annexes qui peuvent être importants pour les maintenir dans un état de fonctionnement et d’entretien irréprochable, mais aussi quelques efforts de nettoyage et de soins préventifs pour s’assurer de nombreux étés rafraîchissants en perspective !

Sommaire

Vous aimerez aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Demandez un crédit travaux
Les champs avec un * sont obligatoires.

Inscription Newsletter

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll