Prix de l’entretien d’une piscine

Prix de l’entretien d’une piscine
1 vote (3)

Profiter d’une piscine privée est un atout indéniable en période estivale, mais cela exige néanmoins des efforts d’entretien non négligeables. Les particuliers peuvent se charger eux-mêmes de certains aspects de l’entretien de leur piscine, mais d’autres projets doivent être confiés à un spécialiste. Les étapes qui suivent sont de petits travaux devant être pris en charge par un professionnel spécialisé.

Entretien d’une piscine

 

Projet

Moyenne Budget maximal
Hebdomadaire 150 € 71 € – 235 €
Bi-mensuel 230 € 114 € – 340 €
Mensuel 160 € 66 € – 260 €
Journalier (ouverture-fermeture) 226 € 150 € – 300 €
Autre 310 € 120 € – 560 €
Trophée d'argent ©Piscines ES L'Esprit Piscine

Trophée d’argent ©Piscines ES L’Esprit Piscine

 

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une piscine, son entretien est une exigence inévitable. Les piscines laissées à l’abandon deviennent rapidement des « étangs à grenouilles » : envahies par les algues et les nids à moustiques, et propices aux maladies et aux problèmes d’ordre esthétique. Heureusement, il est relativement facile de maintenir votre piscine en bon état lorsque vous vous tenez à un planning régulier.

  • Écumage : La première étape d’un entretien de piscine est l’écumage. Utilisez une écume en fines mailles fixée à une longue perche. Cet outil vous permet de retirer les débris flottant à la surface : feuilles, insectes. S’ils sont laissés en surface, ces débris bloquent vos filtres d’évacuation et/ou coulent au fond de la piscine pour y laisser des marques disgracieuses. En outre, les débris diminuent l’efficacité du système de circulation de votre piscine. Écumez votre piscine au moins tous les trois jours. Pensez également à retirer et à éliminer les détritus présents dans les paniers de filtration une fois par semaine, et de nettoyer ceux-ci.
  • Aspiration – L’écumage à lui seul ne suffit pas à nettoyer toutes les saletés. Même en écumant quotidiennement, de fines particules de poussière ou de saleté coulent dans votre piscine, formant une couche de fond. Il est donc nécessaire de passer régulièrement l’aspirateur de piscine. Deux types d’aspirateurs existent, l’un automatique, l’autre manuel. Les aspirateurs de piscine automatiques parcourent le fond du bassin et génèrent une succion en mouvements aléatoires. Les aspirateurs manuels se fixent à l’extrémité d’une longue perche et vous permettent de diriger le mouvement de l’aspiration. Si vous optez pour un aspirateur automatique pour l’entretien de votre piscine, veillez à croiser/superposer vos passages pour vous assurer d’éliminer les débris les plus fins. Si votre piscine est de grande taille, procéder par segments. Passez l’aspirateur de piscine une fois par semaine.
  • Brossage – Brosser les parois du bassin permet de maintenir un bon niveau de propreté. Le type de brosse à utiliser dépend du type de surface. Les parois de béton revêtues de plâtre sont nettoyées de préférence avec une brosse à poils durs, tandis que les parois en carrelage ou en fibres de verre nécessitent l’utilisation de brosses plus souples. Pour nettoyer des amas difficiles à déloger, utilisez une pierre ponce, un couteau à mastic ou un mélange d’eau et d’acide chlorhydrique à parts égales (en prenant soin d’utiliser des gants et lunettes de protection). Brossez votre bassin une fois par semaine, avant d’y passer l’aspirateur. Le brossage permet également de décoller les particules qui seront plus facilement aspirées par l’aspirateur.
  • Nettoyage des filtres – Trois types de filtres sont disponibles pour l’entretien de votre piscine : filtres à sable, à cartouche et de terre à diatomées. Chaque filtre a des exigences de nettoyage spécifiques. Les filtres à sable doivent être « rétrolavés » et traités avec un produit spécial pour nettoyage du sable. Les filtres à cartouche sont retirés et nettoyés au jet d’eau (d’arrosage). Les filtres de terre à diatomées sont rétrolavés comme les filtres à sable, puis on rajoute de la terre à diatomées. Ces derniers ont l’avantage de pouvoir capter des particules beaucoup plus fines que les autres filtres.
  • Entretien du dispositif de chauffage – Un chauffe-piscine classique peut fonctionner plusieurs années avant qu’une maintenance ne s’avère nécessaire. L’accumulation de calcium et d’autres minéraux dans les tubes du chauffage peut parfois compliquer cette opération. Le cas échéant, mieux vaut faire appel à un expert pour démonter et réparer le chauffage.
  • Niveau d’eau – Une piscine peut perdre une quantité importante d’eau par évaporation naturelle ou par résultat des entrées et sorties de baigneurs (éclaboussement). Vérifiez le niveau de l’eau régulièrement, à chaque nettoyage des paniers ou à chaque écumage. Le niveau de l’eau ne devrait jamais baisser au-dessous des tubes d’entrée du panier filtrant. Ceci peut en effet endommager la pompe. Si le niveau d’eau est bas, utilisez un tuyau d’arrosage pour remplir le bassin jusqu’au niveau minimum.
  • Maintien du pH – Le taux de pH de votre piscine reflète l’acidité ou l’alcalinité de l’eau. Pour le bon entretien de votre piscine, un certain niveau d’acidité est nécessaire dans une piscine. Un pH de 7 est considéré comme adéquat, en dessous de 7, l’eau est trop acide. Une eau acide peut endommager le revêtement de votre piscine, son équipement et même votre épiderme. Une eau trop alcaline peut boucher les filtres et troubler l’eau, mais aussi causer une irritation et une sécheresse de la peau, et une sensation de brûlure au niveau des yeux et du nez. Un simple kit de test du pH vous aidera à déterminer le niveau d’acidité dans votre eau de piscine. Ajoutez certains produits chimiques conformément aux instructions pour neutraliser l’eau.
  • Traitement choc – Au fil du temps, certains contaminants organiques tels que l’ammoniaque ou l’azote peuvent s’accumuler dans une piscine. Ces contaminants réagissent au chlore présent dans l’eau pour produire des chloramines, libérant une odeur de javel qui émane de la piscine. Pour remédier à ce problème, on peut ajouter du chlore à l’eau. Ce traitement d’entretien de piscine est connu sous l’expression « traitement de choc ». Certains propriétaires appliquent cette méthode fréquemment, parfois à raison d’une fois par semaine, d’autres moins souvent. Suivez les instructions du fabricant pour n’utiliser que la dose recommandée afin de rétablir l’équilibre chimique.
  • Détection des fuites – Si vous êtes contraint d’ajouter de l’eau fréquemment à votre bassin, il se peut qu’il présente une fuite. Il est facile dans ce cas de la détecter. Pour l’entretien de votre piscine, remplissez un seau plastique aux trois quarts et faites un trait au marqueur à l’intérieur du seau, au niveau de l’eau. Faites flotter le seau dans la piscine ou placez-le sur les marques et faites un trait au niveau de l’eau à l’extérieur du seau. Après deux ou trois jours, comparez les lignes. Si la perte d’eau est la même des deux côtés, la perte d’eau est simplement due à l’évaporation. Si vous constatez un écart entre la ligne intérieure et la ligne extérieure, il s’agit d’une fuite. Un ouvrier spécialisé devra être engagé pour la réparation.
  • Hivernage – En hiver, il vous faudra sans doute « hiverner » votre piscine, c’est-à-dire la préparer au gel. Cette précaution implique de vider l’eau présente dans les canalisations à l’aide d’un compresseur d’air et de drainer autant que possible le filtre et le chauffe-piscine. Supprimez toute l’eau restante à l’aide d’un antigel conçu pour les piscines. (L’antigel de véhicule est un produit entièrement différent). Déconnectez le chauffe-piscine, la pompe et tous les distributeurs de produits chimiques. Nettoyez et stockez les distributeurs pour l’hiver. Procédez ensuite à un nettoyage scrupuleux de votre piscine. Fermez les valves d’écumage et faites descendre le niveau d’eau à 45 cm en dessous du bord de la piscine. Ceci offrira une marge d’expansion à l’eau gelée sans pressuriser le revêtement de la piscine. Enfin, procédez au traitement de choc et recouvrez la piscine pour la protéger des débris.
  • Réouverture – Au retour de la saison des baignades, balayez et nettoyez la zone entourant votre piscine. Remplissez la piscine jusqu’au niveau habituel et ouvrez la valve d’écumage pour permettre à l’eau de circuler. Testez le pH de l’eau et procédez à un traitement de choc. Enclenchez la pompe et laissez-la en fonctionnement 24 heures par jour. Diminuez sa durée de fonctionnement d’une heure par jour jusqu’à ce que l’eau ait retrouvé un équilibre. Votre piscine est désormais ouverte aux baigneurs !

Si vous n’êtes pas en mesure d’entretenir votre piscine, faites appel à un prestataire de services. Les sociétés d’entretien de piscines se chargent de tous les travaux nécessaires, et notamment des traitements, de la préparation et de la fermeture de votre piscine. La plupart des prestataires facturent entre 60 € et 90 € de l’heure. Certains services peuvent être plus onéreux.

Prix de l’entretien d’une piscine : réparations fréquentes

Quel que soit le niveau d’entretien de piscine que vous souhaitez maintenir, celle-ci devra parfois également faire l’objet de réparations. Dans ce cas, il convient de faire appel à un professionnel spécialisé. Ceci permet également de prévenir l’aggravation de petits problèmes en graves catastrophes.

Entretien d’une piscine : moteur de la pompe

Dans l’entretien de votre piscine, le moteur de la pompe est sans conteste l’élément nécessitant le plus souvent des réparations. Outre la couverture, la pompe a un impact direct sur tous les éléments de votre piscine. Il s’agit en effet du système comportant le plus grand nombre d’éléments mobiles et donc le plus sujet aux dysfonctionnements. Lorsqu’un moteur de pompe tombe en panne, l’eau, la chaleur ne peuvent plus circuler, le filtre ne fonctionne plus. Vérifiez donc régulièrement le moteur de la pompe, afin de résoudre au plus tôt les éventuels problèmes. Le coût de réparation d’une pompe varie en fonction de l’origine du problème. Pour remplacer le moteur de la pompe, prévoyez un budget de 160 € pour un moteur de .75 cv, ou 300 € pour 2.5 cv.

Entretien d’une piscine : filtre

Pour l’entretien du filtre de votre piscine, il n’est pas nécessaire de songer au remplacement des cartouches. En revanche, si les nettoyages s’avèrent de plus en plus fréquents, cela peut être dû à une accumulation d’huiles, difficiles à évacuer. Une cartouche de taille adaptée doit fonctionner entre trois et cinq semaines avant le premier nettoyage. Une nouvelle cartouche coûte entre 15 et 65 €, selon la taille.

Les filtres à sable sont équipés d’un manomètre (jauge de pression). Si la pression est trop élevée dans votre piscine, votre filtre ne fonctionne pas correctement. Une pression trop forte peut entraîner une panne catastrophique et causer un éclatement du bassin. Si la pression est correcte mais que votre piscine demande un entretien de plus en plus fréquent, il vous faut sans doute remplacer le sable dans le filtre. Les nouvelles particules sableuses sont particulièrement grossières et permettent une bonne capture des impuretés. Au fil du temps, le passage de l’eau érode les grains de sable et les rend moins efficaces. Un sac de sable coûte en moyenne 10 €. Remplacer un système de filtrage au sable coûtera entre 125 et 425 euros.

Un filtre de terre à diatomées (DE) peut également cesser de fonctionner correctement. Ils présentent aussi l’inconvénient d’introduire de la poudre de diatomées dans la piscine via la pompe. Dans ce type de situation, contactez un professionnel qui sera en mesure de vous indiquer s’il vous faut remplacer l’anneau ou réparer la valve. Les citernes en acier inoxydable peuvent également, au fil du temps, présenter des micro-fuites, via des trous d’usure. Le cas échéant, la citerne sera remplacée (boucher les trous est une solution temporaire). Remplacer un système de filtrage en terre à diatomées coûtera entre 510 et 600 euros.

Entretien d’une piscine : fuites

S’il est relativement facile de déterminer si l’on a affaire ou non à une fuite, la réparation d’une fuite est en revanche une opération complexe. Un ouvrier spécialisé dans la réfection de piscines vous aidera à déterminer si la fuite se situe au niveau du filtre ou au niveau du bassin. Il est possible de boucher une fuite dans un revêtement vinyle pour moins de 20 €, à l’aide d’un kit de réparation. Vous pouvez également contacter un prestataire, qui vous facturera environ 170 €. Un revêtement en fibres de verre devra être réparé par un spécialiste. Cette intervention coûte en moyenne 250 €. Les bassins de béton ou de gunite doivent être drainés et décapés avant toute réparation. Cette étape coûte entre 700 et 1 300 €.

Entretien d’une piscine : tubes de chauffage et chauffe-piscine

Tandis que l’eau circule dans les circuits de chauffage pour retourner chauffer votre piscine, les minéraux s’accumulent dans ces canalisations et créent des bouchons. D’autre part, des insectes s’infiltrent dans le système et autour des tubes, affectant parfois le fonctionnement des petits éléments du chauffe-piscine. Le coût d’un chauffe-piscine avoisine les 340 €. Cependant, sans entretien, l’appareil peut exiger d’importants frais de réparation (jusqu’à 1 000 €). Il est fortement déconseillé de tenter la réparation soi-même.

Conclusion

De nombreux particuliers souhaitent acquérir une piscine sans forcément tenir compte des coûts et efforts d’entretien associés, qui peuvent s’avérer conséquents. En revanche, une piscine correctement entretenue offrira une excellente source de divertissement pour de nombreuses années.

Sommaire

Vous aimerez aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Demandez un crédit travaux
Les champs avec un * sont obligatoires.

Inscription Newsletter

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll