Prix de l’isolation par l’extérieur

Prix de l’isolation par l’extérieur
226 votes (2.87)

L’isolation par l’extérieur est une technique d’isolation très performante car elle permet de supprimer les ponts thermiques. Pour éviter au maximum les déperditions de chaleur, il est important que vos murs soient bien isolés.

Coût de l'isolation par l'extérieur

Localité : National

Coût moyen

4778 €

Fourchette de dépenses moyennes

3822 € - 5733 €

Coût minimum

100 €

Coût maximum

20000 €

Vous voulez réaliser des travaux d’isolation thermique par l’extérieur (ITE). Mais quel est le coût de tels travaux ? Quel est le retour sur investissement, notamment en terme d’économies d’énergie ? Quelles sont les aides disponibles pour faire baisser la facture ?

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) consiste à envelopper le bâtiment d’un isolant et d’un parement de façade pour éviter les déperditions de chaleur. Plus coûteuse qu’une isolation thermique par l’intérieur, elle présente, cependant, de nombreux avantages. Cette technique d’isolation permet notamment de réduire les ponts thermiques, ces zones situées à la jonction de deux parois d’où la chaleur s’échappe facilement. Réaliser une isolation par l’extérieur est ainsi l’occasion de rénover sa façade, tout en permettant aux habitants de rester chez eux pendant les travaux. De plus, l’isolation par l’extérieur présente l’avantage de ne pas réduire la surface habitable du logement. Pour mettre en route ce type d’opération d’isolation, une simple déclaration en mairie suffira, sauf si la façade est inscrite à l’inventaire des monuments historiques (dans ce cas, un permis de construire sera obligatoire).

Prix de l’isolation thermique par l’extérieur

Pour aider les particuliers à estimer le coût des travaux de réhabilitation de leur maison ou appartement, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) donne un coût moyen des travaux d’isolation par l’extérieur.

Concernant l’ITE, le coût moyen est estimé entre 50 euros et 80 euros HT par mètre carré. Ce prix comprend la fourniture de l’isolant et la pose. D’autre part, d’après une étude basée sur 105 profils clients de Travaux.com, le budget moyen pour des travaux d’isolation par l’extérieur est estimé à  4778 euros, avec une fourchette moyenne des dépenses située entre 3822 euros et 5733 euros et une durée de chantier d’environ 16 jours.

Le prix des travaux d’isolation par l’extérieur va dépendre de la performance de l’isolant, indiquée par le coefficient de résistance thermique (R), de l’épaisseur choisie et de la surface totale à isoler. Le secteur géographique et les difficultés d’accès à la façade (nécessité ou non d’un échafaudage) impactent également le budget. Ainsi, pour une maison sur un seul étage située en région parisienne, le coût de l’isolation par l’extérieur est estimé entre 8000 euros à 12000 euros par l’Anah, pour une rénovation totale. Pour une rénovation plus légère ne concernant qu’un seul pignon, la facture sera divisée au minimum par 4 (de 2000 euros à 2500 euros TTC).

Pour avoir une meilleure idée du tarif, l’idéal est de demander plusieurs devis à des artisans en veillant à ce que la qualité des matériaux soit identique pour une juste comparaison des montants. À noter que les travaux de rénovation ou d’amélioration énergétique d’un logement construit depuis plus de deux ans bénéficient du taux de TVA réduit (5,5%). Les travaux d’isolation entrent dans cette catégorie. Pour bénéficier du taux réduit, le matériel doit être acheté par le poseur, obligatoirement un pro du BTP.

Isolation thermique par l’extérieur : les économies de chauffage

Réaliser l’isolation par l’extérieur de sa maison demande un certain budget, mais s’avère un véritable investissement sur le long terme. Le bien-être des habitants est renforcé. La température dans la pièce est homogène. Il n’y a plus de sensation de froid, près des parois. De plus, l’isolation phonique est également améliorée.

L’isolation par l’extérieur permet en plus une plus-value importante en cas de revente du bien immobilier et influence positivement la facture énergétique du foyer. Les économies peuvent atteindre 25% en fonction du type de chauffage, de son ancienneté et de son énergie (bois, fioul, électrique).

Ainsi, toujours selon l’Anah, pour une maison de 100 m² avec un système de chauffage âgé de 15 ans, les économies annuelles vont de 443 euros pour un chauffage au gaz à 656 euros pour du fioul, en passant par 596 euros pour de l’électricité. Bien entendu, si la rénovation thermique n’est que partielle, l’économie réalisée sera moindre (106 euros pour du gaz, 143 euros pour de l’électricité et 153 euros pour du fioul). Le retour sur investissement, après déduction des éventuelles aides, est généralement compris entre 12 à 16 ans.

Pour obtenir un logement économe en énergie, l’idéal est de procéder à la réhabilitation complète de l’habitat avec l’aide d’un bureau d’étude thermique spécialisé. Les travaux peuvent, d’ailleurs, se faire en plusieurs phases. Commencer par installer une isolation thermique par l’extérieur puis changer les fenêtres permet ensuite de dimensionner correctement sa nouvelle chaudière.

Isolation thermique par l’extérieur : les aides disponibles.

Pour inciter les propriétaires de maisons ou d’appartements à effectuer des travaux d’isolation par l’extérieur, le gouvernement a mis en place des aides aux travaux, le plus souvent cumulables. Ces dispositifs viennent donc diminuer le coût d’une rénovation thermique par l’extérieur.

Les frais engagés pour isoler par l’extérieur son logement sont, dans de nombreux cas, déductibles des impôts. En effet, les travaux d’isolation par l’extérieur comme les travaux d’isolation par l’intérieur entrent dans le cadre du dispositif du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Ils ne concernent que l’isolation des murs existants. La création d’une paroi isolante est donc exclue du dispositif. En 2017, le montant des travaux ne doit pas dépasser 150 euros du mètre carré, fourniture et pose comprises. Ce plafond donne une idée des prix maximums pratiqués dans le secteur de l’ITE sur l’ensemble du territoire métropolitain. La résistance du matériau utilisé doit être au minimum de 3,7 m².K/W. Le logement, quant à lui, doit être construit depuis plus de deux ans. Il faut tout de même savoir que la déduction est plafonnée (8 000 euros pour une personne seule, par exemple).

D’autres aides sont susceptibles de bénéficier aux particuliers en habitats individuels ou collectifs pour isoler les murs par l’extérieur : l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), aides de l’Anah et des collectivités locales, prime énergie versée par les fournisseurs d’énergie. Toutes les démarches pour l’obtention de ces aides aux travaux d’isolation par l’extérieur doivent être effectuées avant le démarrage des travaux. L’appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est obligatoire.

Pour de plus amples informations, des points rénovations info services sont présents dans toute la France.

Pour en savoir plus lire notre article : L’isolation par l’extérieur

Sommaire

Voir aussi


Commentaires

2


  • nogues Publié le

    y a til obligation de faire isolation des murs d’une residence qui a 20 ans? il y a 30 studios

  • nogues Publié le

    bjr la loi oblige t elle les proprietaires a faire isolation par l’exterieur des murs d’une residence vielle de 20 ans? il y a 30 studios de 21 m2 chacun

  • Poster un commentaire

    Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Demandez un crédit travaux
    Les champs avec un * sont obligatoires.

    Inscription Newsletter

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus

    scroll