Prix des chauffe-eau solaire indépendant

Prix des chauffe-eau solaire indépendant
1 vote (5)

Le prix des chauffe-eaux solaires indépendants va dépendre du type de système, de la puissance, de leurs capacités et de la difficulté d’installation.

Le chauffe-eau solaire indépendant (CESI) n’émet aucune émission polluante. En plus d’être écologique, ce chauffe-eau est économique à l’usage. En effet, selon l’ADEME, il permet de diminuer par deux la facture énergétique pour chauffer l’eau voire par trois, notamment dans les régions du Sud de la France. C’est pourquoi le CESI est désormais présent dans 100.000 maisons, malgré un prix moyen assez élevé, 2185 € TTC*. Mais le coût dépend du type de chauffe-eau acheté et d’autres facteurs.

Pour vous faire une idée plus précise du budget nécessaire à l’installation d’un système de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire, un prix a été communiqué par l’ADEME. Cependant, des aides permettent de baisser la facture d’achat et d’installation du chauffe-eau solaire.

Coût des chauffe-eau solaire

Localité : National

Coût moyen

2185 €

Fourchette de dépenses moyennes

1245 € - 2754 €

Coût minimum

950 €

Coût maximum

3050 €

Prix des chauffe-eau solaires indépendants : les deux types de CESI

Chauffe-eau solaire CHAPPEE

Chauffe-eau solaire ©CHAPPEE

Le chauffe-eau solaire capte la chaleur du soleil, pour la transformer en énergie. Cette énergie va chauffer le fluide calporteur. Le fluide est envoyé dans le ballon d’eau chaude, où se trouve l’échangeur thermique. Cet échangeur fait passer les calories du fluide à l’eau chaude sanitaire. Pendant les périodes de faible d’ensoleillement, un système d’appoint prend le relais, même si le rendement des CESI s’est grandement amélioré depuis plusieurs années. Ce système de chauffe-eau d’appoint peut être intégré éventuellement dans votre CESI. Vous aurez alors deux ballons ou un seul, un ballon multi énergies.

Deux types de chauffe-eau solaires indépendants sont proposés par les fabricants : le chauffe-eau solaire à éléments séparés et le chauffe-eau solaire monobloc. Dans le cas du monobloc, le ballon est situé juste sous les panneaux solaires. L’ensemble est posé soit au sol, soit sur la toiture. Le monobloc est moins onéreux et plus facile à installer. Le CESI à éléments séparés est, quant à lui, constitué de panneaux posés sur le toit et d’un ballon situé à l’intérieur de la maison ou dans une construction spécifique attenante à l’habitation. Le ballon étant placé à l’abri, souvent sous les combles, les déperditions de chaleur sont moindres qu’avec un CESI monobloc.

Le chauffe-eau à éléments séparés fonctionnant avec l’énergie solaire peut être à thermosiphon ou à circulation forcée. Le thermosiphon est un système de circulation naturelle de l’eau. L’eau chaude est, en effet, plus légère que l’eau froide. Elle va donc aller sans aucune aide des capteurs vers le ballon. Ce système présente l’avantage de ne pas consommer d’électricité, puisqu’il n’y a pas de pompe. Les risques de panne sont quasi inexistants. En revanche, la configuration des lieux doit se prêter à une telle installation, car les capteurs sont à placer plus bas que le ballon de stockage.

Prix des chauffe-eau solaires indépendants : les facteurs influençant le coût d’un CESI

La différence entre chauffe-eau solaire monobloc et chauffe-eau solaire à éléments séparés n’explique pas à elle seule la large gamme de prix observée pour un CESI, soit de 1245 € à 2754 €*. En effet, la marque, la puissance et le nombre de litres du ballon ont également une influence sur le coût d’achat de l’équipement.

La surface des capteurs thermiques détermine la quantité d’eau chaude pouvant être produite. Des capteurs de 3 à 5 mètres permettent de produire l’ECS (eau chaude sanitaire) pour une famille de 3 ou 5 personnes, selon le niveau d’ensoleillement de la région où vous résidez. La capacité du ballon indique la quantité d’eau pouvant être stockée en attendant d’être utilisée. Toujours pour une famille composée de 3 ou 5 personnes, la capacité nécessaire du ballon est estimée à 200 – 300 litres. Mais les besoins sont très variables, selon la surface de la maison et les habitudes des habitants (bain ou douche, par exemple). Plus la puissance et la capacité sont élevées, plus l’équipement est cher. Un professionnel est à même de déterminer le niveau de consommation réel.

Prix des chauffe-eau solaires indépendants : les prix relevés

L’Ademe donne un exemple de prix pour apporter au particulier une idée du budget nécessaire à la mise en place d’un système pour chauffer l’eau, respectueux de l’environnement. Un chauffe-eau solaire individuel standard équipé d’un ballon de 200 à 300 litres et de 3 à 5 mètres carrés de capteurs coûte entre 3800 € et 5500 € TTC. Ce prix inclut les frais de pose et ne tient pas compte des déductions possibles suite à l’obtention des aides publiques.

Les frais pour s’équiper d’un CESI sont élevés, mais en plus de faire des économies d’énergie, ce type de production d’eau chaude sanitaire demande très peu d’entretien. Certains capteurs sont même autonettoyants. Dans le cas contraire, il faut de temps en temps retirer les saletés. Un contrôle tous les 3 ans par un professionnel est suffisant. Il vérifie que les capteurs sont toujours bien fixés sur le toit, que l’isolation des tuyaux est toujours performante. Il contrôle également la pression du liquide caloporteur et le fonctionnement de la pompe.

Enfin, comparer au minimum trois devis de chauffagistes, en veillant à ce que les prestations soient équivalentes, permet de trouver le meilleur prix.

Prix des chauffe-eau solaires indépendants : TVA et aides disponibles

Pour bénéficier des aides, la fourniture et la pose du CESI par un artisan qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement) sont obligatoires.

Si votre maison est achevée depuis plus de deux ans, un taux favorable de TVA de 5,5% s’applique sur la main-d’œuvre et les fournitures achetées par l’artisan. Les travaux peuvent être effectués dans votre résidence principale ou dans votre résidence secondaire. Si vous faites poser le système solaire de production d’eau chaude lors de la construction de votre maison, le taux normal de TVA, 20%, s’applique.

Installer un CESI peut donner droit à une réduction d’impôt de 30%. Seuls les frais d’acquisition TTC sont pris en compte dans le calcul de la réduction. Pour financer l’achat et la pose, vous pouvez demander à bénéficier d’un prêt à taux zéro (Eco-PTZ). Des subventions sont également versées par les fournisseurs d’énergie, l’Anah et les collectivités locales. Ces dispositifs incitatifs sont complexes. Les démarches sont à entreprendre avant le début des travaux d’installation de votre chauffe-eau solaire indépendant.

Des points info rénovation services sont présents dans chaque département pour vous apporter des conseils sur les modalités d’obtention des aides à la mise en place d’un CESI dans votre maison.

 

Sommaire

Voir aussi


Poster un commentaire

Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Demandez un crédit travaux
Les champs avec un * sont obligatoires.

Inscription Newsletter

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll