Accueil > Travaux > Toiture > Les toitures en tuiles

Les toitures en tuiles

Les toitures en tuiles en terre cuite sont les plus répandues en France car elles offrent de nombreux avantages : solidité, ininflammabilité et durabilité. De plus, elles sont esthétiques et vieillissent bien (la terre cuite se patine avec le temps).

Il y a trois types de tuile:

La tuile canal en terre cuite
Les toitures en tuilesAppelée encore tuile en tige de botte, c’est la plus ancienne. De forme conique, elle se bloque par glissement : une série de tuiles installée en-dessous (les tuiles dites de courant) et une série installée par-dessus (les tuiles dites de couvert). Ces tuiles sont utilisées principalement dans le Sud, le Sud-Ouest et la Vallée du Rhône. Ces tuiles ne s’adaptent que sur des toits à faible pente et elles représentent un poids important sur la charpente : 90kg au m².


La tuile plate
Les toitures en tuilesElle s’est développée plus tard, au nord de la Loire, en imitation des toitures de pierre et d’ardoise. L’étanchéité est obtenue par simple chevauchement des tuiles l’une sur l’autre. Elle est plus légère que la tuile canal (60kg au m²). Les tuiles rectangulaires dites ‘petit moule’ représentent l’essentiel de la fabrication actuelle. On ne peut utiliser une tuile plate sur une pente de toit inférieure à 35°. La tuile en forme d’écaille de poisson, qui permet des designs de couverture élaborée, est d’un usage exceptionnel à cause de son coût. Comme elle s’adapte aux pentes fortes, on trouve beaucoup de tuiles plates sur les monuments historiques dans de nombreuses régions de France.

Les tuiles mécaniques
Les toitures en tuilesAppelées également tuiles à emboîtement, elles furent inventées au 19ème siècle avec un système de cannelures ou de rainures qui permet aux tuiles de s’emboîter les unes dans les autres. Elles permettent des gains de temps au niveau de la pose pour un ensemble très allégé (30kg au m²). La tuile romane est une tuile canal mécanique avec un système d’emboîtement. Il existe désormais des tuiles plates à emboîtement (tuile Vauban, tuile Migeon, etc.) qui offrent les avantages esthétiques de la tuile plate avec les bénéfices de la tuile mécanique. Ces tuiles permettent par exemple de n’utiliser que 22 éléments au m², contre 63 au m² en 16×27 ou 75 au m² en 16×22.

En raison du coût de sa pose, la tuile canal ne représente plus que 14% du marché des tuiles en France. La tuile romane est aujourd’hui la tuile la plus utilisée avec 40% du marché, elle a conquis presque toutes les régions de France, à commencer par le Midi et le Sud-Ouest mais on la trouve aussi bien désormais en Lorraine qu’en Vendée ou en Auvergne. Le reste du marché est occupé par la tuile plate et de façon plus anecdotique par la tuile de fibro-ciment.

Au-delà de ces trois types, il existe ensuite une multitude de modèles (plus de 700 pour les tuiles mécaniques) : des petites tuiles plates traditionnelles en 16×24 aux immenses tuiles mécaniques des maisons préfabriquées. La diversité des modèles est d’ailleurs une source de mauvaise surprise lorsque, des décades plus tard, il s’agit de refaire une toiture et que le modèle de tuiles utilisé a disparu. En effet, il est impossible de mixer des modèles différents. Dans ce cas, il faut refaire tout un pan de la toiture avec un autre modèle et récupérer les tuiles non endommagées pour d’éventuelles réparations sur d’autres parties du toit. Il est donc avantageux, lors de la recherche de fournisseurs, de s’appuyer autant que faire se peut sur des fabricants établis de longue date dont les modèles seront toujours disponibles pendant des décades.

La qualité des tuiles dépend de leur cuisson. Quand des colorants sont ajoutés à la terre, la cuisson est moins forte et la tuile moins durable. A l’inverse une tuile très cuite est quasiment indestructible et sa longévité peut facilement dépasser 200 ans ; on peut même marcher dessus. De fait, certaines tuileries offrent des garanties illimitées dans le temps pour leurs produits. Par ailleurs, toutes les tuiles se patinent et se foncent en vieillissant. Il existe une multitude de variations de teintes et de nuances, du clair au foncé pour la tuile plate, de l’orange au brun et au noir pour la tuile mécanique.

Les toitures en tuilesIl faut également garder à l’esprit que toutes les tuiles ne s’adaptent pas à tous les climats car la terre utilisée pour sa fabrication résiste plus ou moins bien au gel, le principal ennemi de la tuile, qui les rend cassantes, voire poreuses quand le gel intervient après la pluie. Les tuiles cassées et non remplacées rapidement permettent à l’eau de s’infiltrer, il faut donc surveiller le toit régulièrement. A part ça, un toit de tuile nécessite peu d’entretien au moins lors des 30 premières années après sa pose.

Christophe Leray

Poster un commentaire

Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

Articles récents


Demandez un crédit travaux
Les champs avec un * sont obligatoires.

Inscription Newsletter

Professionnels du bâtiment

Boostez vos affaires !

Avec nos solutions Boost Box, développez efficacement votre présence sur Internet pour accélérer votre activité commerciale et signer de nouveaux chantiers.

En savoir plus

scroll