Suivez-nous sur :

L’entretien de la toiture

L’entretien de la toiture 1 vote (1.00/5)

L’un des principaux ennemis de la toiture est l’homme lors de son intervention sur les toits (tuiles ou ardoises cassées après l’installation d’une antenne par exemple). Presque 10% des sinistres sont ainsi dus à un défaut d’entretien ou à un mauvais usage.

En règle générale, quand une toiture a plus de dix ans, il faut la faire vérifier par un homme de l’art tous les dix ans, tous les deux ans quand elle a plus de vingt ans tous les ans quand elle a plus de quarante ans.

Ainsi, un couvreur sera à même de repérer rapidement les tuiles ou ardoises cassées ou envolées, la prolifération des algues et lichen qui altèrent la qualité des tuiles, l’oxydation des ardoises, etc. et préconiser les mesures qui permettront de faire durer votre toiture.

Les tuiles sont plus sensibles à la détérioration que l’ardoise. Il existe trois types de traitements :

  • le premier est la mise en oeuvre d’un algicide à base d’acides ou des sels d’étain qui va tuer et faire disparaître algues et lichens qui se sont incrustés ;
  • L’entretien de la toiture

  • le second est un traitement hydrofuge qui permet de rajeunir l’aspect des tuiles tout en réduisant leur degré d’absorption de l’eau et les dégâts du gel. Ce traitement protége également des attaques de l’environnement (pollutions, tâches, etc.). Ces traitements sont disponibles en plusieurs teintes, du rouge au noir, en fonction de la nature des tuiles. Certains produits donnent un aspect patiné aux tuiles et offrent une protection renforcée contre le retour des mousses et des lichens ;
  • enfin le démoussage à une fonction nettoyante qui redonne du lustre à des toitures tachées ou salies par la pollution.

Ces travaux doivent être réalisés par des professionnels.

Quand refaire sa toiture ?

Là encore seuls des professionnels pourront vous offrir des certitudes. Schématiquement cependant, pour une toiture en ardoise, on peut regarder les crochets : quand ils sont oxydés et en mauvais état, la toiture est bonne à refaire. C’est le cas également quand l’humidité passe sous l’ardoise ou que l’ardoise commence à blanchir.

Pour un toit de tuiles, c’est l’ondulation de la toiture qui sera le signe avant-coureur d’une couverture à restaurer ou à refaire. Pour un toit en zinc, c’est la rugosité du métal qui est indicative.

Notez également qu’une toiture mal ventilée est souvent à l’origine de désordres. Parfois, la réalisation d’une ventilation adéquate est suffisante pour régler des petits problèmes d’infiltration. Mais, une fois de plus, seul un couvreur qualifié sera à même de faire ce diagnostic correctement.

La garantie décennale

La garantie décennale légale de l’entreprise qui a réalisé la couverture couvre pratiquement toutes les malfaçons que ce soit pour une toiture réalisée lors de la construction ou dans le cas d’une réfection totale. Par contre, en cas de réfection partielle, la garantie ne portera que sur la partie refaite et sera dans la pratique très difficile à mettre en jeu.

De plus, pour que joue cette garantie décennale, il faut que les accès au toit soient parfaitement contrôlés et réservés à des professionnels qualifiés (antennistes, poseur de parabole, etc.) qui seront eux-mêmes assurés en cas de dommage.

Christophe Leray

Vous aimerez aussi


Commentaires

1

  • angelosanto Publié le

    l arbre de mon voisin donne sur mon toit et ma gouttiere. j ai continuellement ma gouttiere de bouché et les tuiles qui sont en contact avec les branches.

  • Poster un commentaire

    Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

    Sites Partenaires

    Guide des prix

    Demandez un crédit travaux

    Isolation


    Articles récents


      © Copyright 2014 - Travaux.com. All Rights Reserved.