Accueil > Mes droits > Prêts (bancaires, aidés...) > Le Prêt Conventionné (PC)

Le Prêt Conventionné (PC)

Destiné à financer l’achat, la construction ou les travaux d’une résidence principale neuve ou ancienne, le PC est consenti par toutes les banques ayant passé une convention avec l’Etat. Si l’acquisition d’un prêt conventionné est sans conditions de ressources du demandeur, l’obtention de l’APL, à laquelle il ouvre droit, est subordonnée par les revenus du foyer.

Article mis à jour le 03/02/2014

Le bénéficiaire du prêt Conventionné doit occuper le logement financé à titre de résidence principale (au moins huit mois par an), lui-même ou son conjoint, ses ascendants ou descendants ou ceux de son conjoint. Cette occupation doit être effective dans l’année qui suit l’acquisition ou l’achèvement des travaux. Si l’achat est réalisé en vue de la retraite ce délai est porté à 6 ans.

Toutefois, la condition d’occupation du logement à titre de résidence principale n’est pas exigée en cas de force majeure, d’obligation professionnelle ou de raison de santé. Si le bénéficiaire ne peut plus affecter son logement à sa résidence principale, quels qu’en soient les motifs, il lui est possible de continuer à bénéficier du prêt conventionné, s’il donne son logement en location pour une durée maximale de 6 ans. Cette occupation doit être effective au plus tard un an après la déclaration d’achèvement des travaux ou lors de l’acquisition si celle-ci a lieu après la déclaration.

Le champ d’application du Prêt ConventionnéLe Prêt Conventionné (PC)

  • l’achat ou la construction d’un logement neuf à usage d’habitation principale ;
  • l’achat ou la construction d’un logement neuf à usage d’habitation principale ;
  • la construction d’une maison destinée à l’habitation principale ;
  • l’achat d’un logement ancien sans obligation de travaux, des travaux d’amélioration, des travaux d’économie d’énergie ou l’achat d’un logement destiné à la location ;
  • l’achat d’un terrain à construire : le délai entre l’achat du terrain et les travaux ne devant pas dépasser trois ans ;
  • l’amélioration d’un logement (mise aux normes d’habitabilité, travaux d’accès pour handicapés…) ;
  • l’aménagement d’un local non destiné à l’habitation en logement ;
  • l’agrandissement d’un logement existant par extension ou surélévation ;
  • la réalisation de travaux d’économie d’énergie.

Prêt Conventionné : les surfaces minimales

Seules les opérations d’acquisition et d’agrandissement de logements anciens doivent respecter des normes minimales de surface habitable pour l’octroi des prêts conventionnés. Si les travaux d’agrandissement de logements anciens par extension ou surélévation conduisent à une création de surface habitable d’au moins 14m², la superficie du logement devra être conforme à des minima après la réalisation des travaux liés à la composition du ménage :

  • personne seule : 9m² ;
  • 2 personnes : 16m² ;
  • par personne supplémentaire : 9m².

Ces normes ne sont pas exigées pour la construction de logements, l’acquisition de logements neufs ou l’aménagement à usage de logements de locaux non destinés à l’habitation.

La durée du prêt Conventionné

La durée initiale des prêts conventionnés est fixée à 5 ans au minimum et 35 ans au maximum, quelle que soit l’opération financée. Cette durée d’amortissement peut être prolongée jusqu’à 35 ans ou réduite sans durée minimale. Un remboursement anticipé est possible à tout moment.

Prêt Conventionné : le taux d’intérêt

A noter pour 2014 : Pour les prêts à taux fixe à annuités constantes ou le cas échéant, progressives,le taux d’intérêt maximum est de

  • 4,75%pour le PC dont la durée est inférieure ou égale à 12 ans (taux fixe et variable);
  • 4,75 % pour le PC dont la durée est supérieure à 12 ans et inférieure ou égale à 15 ans (taux fixe et variable);
  • 5,10 % pour le PC dont la durée est supérieure à 15 ans et inférieure ou égale à 20 ans  pour les prêt à taux fixe et 4,75% pour le taux variable ;
  • 5,20% pour le PC dont la durée est supérieure à 20 ans pour le taux fixe et 4,75 % pour le taux variable

Avant 2012:

Pour les prêts à taux fixe, à annuités constantes ou le cas échéant, progressives, le taux d’intérêt maximum à compter du 1er décembre 2008 est de :

  • 6,15 %pour le PC dont la durée est inférieure ou égale à 12 ans ;
  • 6.35 % pour le PC dont la durée est supérieure à 12 ans et inférieure ou égale à 15 ans ;
  • 6,50 % pour le PC dont la durée est supérieure à 15 ans et inférieure ou égale à 20 ans ;
  • 6,60 % pour le PC dont la durée est supérieure à 20 ans.

Le montant du prêt peut couvrir la totalité de l’opération du prix de revient final de l’opération sous réserve d’acceptation de la banque.

Le prêt conventionné peut être complété, à l’exclusion de tout autre financement, par :

La somme du Prêt Conventionné et des prêts à caractère social ne peut pas dépasser 90% du coût total de l’opération. En cas de remboursement partiel anticipé du Prêt Conventionné, le recours à un prêt n’entrant pas dans cette liste entraîne une ‘déqualification’ du Prêt Conventionné et donc à la perte de l’APL.

Poster un commentaire

Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Demandez un crédit travaux
Les champs avec un * sont obligatoires.

Inscription Newsletter

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll