Suivez-nous sur :

L’économiste de la construction conseille et accompagne les particuliers dans tous leurs projets

Noter cet article

L’économiste de la construction, qui travaille généralement en collaboration avec un architecte, offre, de plus en plus, un service de conseil au particulier qui veut entreprendre des travaux. Il s’agit encore le plus souvent d’une mission ponctuelle mais qui, à un moindre coût, peut permettre d’éviter bien des déconvenues.

L’économiste de la construction conseille et accompagne les particuliers dans tous leurs projetsConstruire, rénover ou agrandir sa maison ? Les idées d’aménagement, de rénovation ou d’agrandissement dans la maison foisonnent, mais encore faut-il les concrétiser… Comment s’y prendre quand on est un particulier, combien ça coûte et surtout, la solution choisie est-elle vraiment optimale ? Pour un particulier, se glisser dans la peau d’un maître d’ouvrage nécessite l’apport technique d’un professionnel. Autant de questions auxquelles peut répondre, dans certains cas, un des acteurs majeurs de la construction, garant des coûts et des délais : l’économiste, sollicité seul ou en équipe avec un architecte ou un maître d’oeuvre.

Jusqu’au début des années 1980, le métreur vérificateur travaillait pour l’entreprise où en collaboration avec l’architecte, lequel lui demandait de “quantifier son projet” voire de le “chiffrer”. “Aujourd’hui l’économiste de la construction, au travers des différentes évolutions de la commande publique, des modifications de la réglementation, de la complexification des techniques ou encore de la ‘judiciarisation’ des dossiers, intervient dans un panel de missions qui dépasse largement le seul cadre de la quantification où du chiffrage !”, explique Jacques-Philippe Charpy, président du Syndicat national des économistes (UNTEC).

Effectivement, le champ de compétence de l’économiste s’est tellement ouvert qu’il est aujourd’hui désormais accessible au particulier selon certaines conditions car le rôle de l’économiste n’est pas de remplacer ou d’effectuer le travail de l’architecte. Cela dit, intervenant pour tous types de travaux, qu’il s’agisse de construire, faire des travaux dans la maison ou à l’extérieur, l’économiste peut le cas échéant proposer un service et une expertise issue de cette histoire. En effet, professionnel libéral et indépendant, l’économiste de la construction, doublement formé en technique et en économie, représente aujourd’hui, pour le grand public, un conseiller et un guide pilier, dans toutes les phases de la construction et ce, depuis l’intention même de réaliser des travaux. Au départ partenaire de qualité pour la maîtrise d’ouvrage et les prescripteurs, l’économiste voit ses prérogatives de plus en plus sollicitées et attendues par le grand public – comme quoi le besoin était manifeste puisque désormais près de 40% des interventions de l’économiste sont dans le secteur privé.

En intérieur comme en extérieur, les travaux dans la maison peuvent n’en plus finir… Disposant d’un savoir-faire pointu pour effectuer une analyse économique pertinente de projets spécifiques, en accord avec les évolutions technologiques et la réglementation, l’économiste accompagne au mieux le maître d’ouvrage et permet de réaliser des travaux spécifiques et nécessaires, en toute sécurité, dans le respect des délais, des coûts et de la réglementation en vigueur.

Par exemple, dans les domaines de la rénovation ou de la réhabilitation, qu’il s’agisse d’aménager les combles ou d’isoler murs, plafonds, planchers, de rénover ou de réhabiliter en totalité ou partiellement un bien immobilier, l’intervention d’un économiste peut s’avérer utile. Car l’économiste travaille en fonction de chaque cas spécifique, des attentes des clients et des contraintes architecturales, pouvant de fait réaliser une étude de faisabilité très en amont du projet, avant même qu’une esquisse ne soit tracée. Ce qui lui permet d’élaborer des budgets et des enveloppes financières affectées aux travaux, aidant ainsi pleinement à la décision. Même lorsqu’il ne s’agit que de gagner de l’espace chez soi, aménager une pièce en plus, ajouter une extension ou un garage, l’économiste peut s’avérer de bon conseil puisqu’il est garant de la faisabilité des travaux, en termes de budget, mais aussi de construction et de durabilité. Il peut également s’avérer de bon conseil pour le choix des architectes et/ou des entreprises. Ainsi une consultation avec un économiste en amont peut, surtout si le particulier décide d’effectuer seul la maîtrise d’œuvre, permettre de valider des devis, de déceler des erreurs ou des omissions et d’organiser un chantier.

De fait, Outre son rôle fondamental dans l’économie de la construction, l’économiste a pour principales missions l’assistance au maître d’ouvrage (dans ce cas, le particulier) y compris dans la passation des marchés avec les entrepreneurs ou les artisans, la coordination des différents acteurs, la planification de chantier, l’expertise, le management de projet de construction, voire la direction de travaux (encore que, insistons, il ne doit pas se substituer à l’architecte maître d’œuvre, même si certains le proposent aujourd’hui, car il s’agit bien de deux compétences différentes). Au-delà, l’économiste est aussi formé pour accompagner les particuliers dans le diagnostic technique et financier de leurs biens immobiliers dans le cadre d’une gestion patrimoniale des biens. Enfin, son indépendance est une garantie auprès des maîtres d’ouvrage.

Comme le résume l’un d’eux en riant : “je casse l’ambiance”. “Les maîtres d’ouvrage veulent la lune mais pas cher. Notre but n’est pas d’empêcher les projets car, avec de la bonne volonté, on trouve des solutions”, dit-il. Bref, un conseil éclairé.

Il y a environ 2.500 économistes de la construction en France dont 850 cabinets, présent sur tout le territoire et les DOM-TOM, regroupés au sein du Syndicat national des économistes (UNTEC).

A titre indicatif, quelques évaluations de coûts d’interventions d’un économiste : entre 75 et 90 euros de l’heure en prestation de conseil et 450 euros pour une réception de travaux. Dans le cadre des honoraires de maîtrise d’oeuvre, l’économiste seul sera rémunéré entre 6 et 8% du montant des travaux ; s’il a officié en équipe avec un architecte, les coûts comprenant en plus la conception varient entre 8 et 12 % et sont partagés.

Christophe Leray

En savoir plus : www.untec.com.

Vous aimerez aussi


Poster un commentaire

Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

Sites Partenaires

Guide des prix

Demandez un crédit travaux

Isolation


Articles récents


  © Copyright 2014 - Travaux.com. All Rights Reserved.