Accueil > Travaux > Isolation > Les isolants écologiques : un marché encore confidentiel

Les isolants écologiques : un marché encore confidentiel

Soucieux de conquérir une clientèle toujours plus attentive à l’environnement, les fabricants proposent aujourd’hui plusieurs types d’isolants ‘écologiques’ ou ‘verts’. Voici ce qu’il faut savoir sur ces nouveaux isolants.

Les isolants écologiques : un marché encore confidentielCes nouveaux matériaux d’isolation sont dits ‘écologiques’ car ils sont issus de fibres végétales, animales et de matériaux renouvelables (liège, cellulose) et relèvent d’une production qui n’entraîne pas de pollution pour l’environnement. Ils sont élaborés selon des procédés nécessitant de faibles dépenses d’énergie, reçoivent des ajouts minéraux non toxiques tels que sel de bore et silicates destinés à les protéger des insectes, champignons, rongeurs et des risques du feu.

C’est une demande croissante qui est à l’origine de cette production et plusieurs fabricants, comme Domus Construction Vivante, ont lancé ces produits en France. “Nous avons longtemps été considérés comme marginaux”, reconnaît Nicolas Canzian, ingénieur commercial de la société. Après 18 années d’existence, cette petite société commercialise des produits écologiques pour l’habitat. Aujourd’hui, “il y a une plus grosse demande, le marché est en développement”, constate-t-il. “D’ailleurs, le nombre de clients augmente et il y a de plus en plus d’acteurs sur ce marché”.

Proposant au catalogue des isolants en laine vierge ou en chanvre, Domus offre toute une gamme “pour être sûr que chez soi, on ne risque rien pour sa santé”. “Les gens se projettent difficilement sur les problèmes de la planète, plus facilement sur les problèmes de la maison”, explique M. Canzian, reconnaissant un certain phénomène de mode. D’après lui, “le chanvre, c’est tendance !”.

Même constat pour la société Nap’tural qui a lancé un isolant assez étonnant, réalisé à base de plumes de canard, débarrassées de toute matière allergène. Située en Vendée (85), l’entreprise est une filiale de la société Interplume, chargée du traitement des plumes.

Déjà présente sur le marché des couettes et des oreillers, Nap’tural investit donc le marché du bâtiment. Avantages mis en avant : un produit “sain, respectueux de l’environnement”, qui régule ‘naturellement’ l’humidité.

Isover, l’un des industriels majeurs du secteur, s’est également lancé dans ce marché. Par contre, à en croire Eric Gottié, chef de marché d’Isover, la demande est balbutiante, puisque “les clients sont le plus souvent en demande d’information. Et ce n’est pas forcément suivi de commande”.

Ce marché peut-il pour autant supplanter, à terme, le marché des isolants traditionnels ?

Les isolants écologiques : un marché encore confidentielQuestion prix, “ces produits sont généralement trois à quatre fois plus chers, donc une maison équipée avec des matériaux écologiques coûte environ 20% plus cher”, explique Eric Gottié. On atteint ainsi “un rapport de 1 à 10 par rapport aux isolants classiques”, précise-t-il. Aussi, les consommateurs ne sont pas toujours prêts faire un tel effort financier au nom du respect à l’environnement. A titre d’exemple, l’isolation en laine de mouton se situe à 20 euros le m² (prix détail).

En l’état, ce marché reste donc microscopique, de l’ordre de 1% de part de marché. Nicolas Canzian de Domus en convient. La niche est petite mais il espère à terme, “que ce marché sera complémentaire au marché des isolants classiques”.

Reste que ce n’est pas par hasard si de nombreux industriels, tels Isover ou Domus Construction Vivante, se lancent dans une gamme exhaustive d’isolants naturels (isolants à base de laine de mouton, cellulose, fibre de bois ou de chanvre), accessibles tant aux particuliers qu’aux professionnels. Ils espèrent à terme baisser les prix de ces isolants, lorsque la demande sera plus forte. On trouve déjà ce type de produit dans les réseaux de négociants en matériaux et même dans certaines grandes surfaces spécialisées dans le bricolage.

Commentaires

1


  • begon Publié le

    Quel esl le credit d’impot accordé en 2013 pour les travaux d’isolation par l’exterieur
    – 1) Seul
    – 2) et avec le changement des fenêtres
    – 3) + fenêtres et volets roulants isolants thermique

  • Poster un commentaire

    Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Demandez un crédit travaux
    Les champs avec un * sont obligatoires.

    Inscription Newsletter

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus

    scroll