Accueil > Travaux > Isolation > L’isolation contre le bruit

L’isolation contre le bruit

L’intégration d’une isolation acoustique ou phonique dans un bâtiment en construction doit être pensée dès la conception car les solutions doivent être précises et millimétrées. Des solutions existent également en rénovation. Elles doivent là aussi être particulièrement bien conçues.

L’isolation contre le bruitLa lutte contre la pollution sonore est devenue au fil du temps une préoccupation de plus en plus importante. Or, en matière d’isolation phonique il y a de nombreuses exigences. Vous devez non seulement vous protéger du bruit, mais protéger vos voisins de vos propres nuisances. En la matière, la loi du 31 décembre 1992, dite loi ‘bruit’, fixe le cadre général de la lutte contre les nuisances sonores, complété par un arrêté du 28 octobre 1994 dit ‘NRA’ (pour Nouvelle réglementation acoustique), qui fixe les principales exigences pour les bâtiments d’habitation.

Concernant la maison individuelle, la NRA instaure les limites suivantes : un isolement aux bruits extérieurs d’au moins 30 décibels pour les bruits extérieurs, de 53 à 58 décibels et plus pour les bruits intérieurs et 58 décibels pour tout ce qui concerne les chocs. A titre indicatif, un marteau-piqueur peut dépasser les 100 décibels, soit le seuil de la douleur. Une rue très animée produit entre 60 et 80 décibels, un seuil facilement atteint par la télévision… A noter enfin que les niveaux de bruit s’additionnent quand ils sont de niveau égal et, quand le niveau est différent, c’est le bruit le plus fort qui est perçu. C’est la raison pour laquelle une conversation est difficile avec la télé allumée.

Il n’existe pas un seul type de bruit. Généralement, qu’ils proviennent de l’intérieur ou de l’extérieur, on distingue généralement les bruits ‘aériens’ portés par l’air (circulation, avions, discussion dans la pièce à côté), des bruits ‘solidiens’, portés par les murs, les plafonds ou les sols (une chute sur du parquet ou des coups de marteau donné dans un mur).

L’isolation contre le bruitAvant de commencer les travaux d’isolation, en suivant les conseils d’un architecte, voire d’un acousticien issu d’un bureau d’étude, vous devrez bien identifier vos besoins en la matière. En effet, les solutions d’isolation sont différentes selon que vous souhaitez vous protéger du bruit de la rue ou éviter aux voisins la guitare électrique du petit. Dans tous les cas, cette recherche des solutions passera par un diagnostic.

Pour les bruits extérieurs, la pose de fenêtres avec un vitrage et une menuiserie renforcée peut être suffisante. Un vitrage épais d’au moins 8mm permet d’obtenir un isolement de 30 décibels. Un double vitrage, permet de monter à 35 décibels. Les menuiseries calfeutrées avec des joints d’étanchéité en résine ‘durcissable’ ou en polymère permettent de gagner encore 5 décibels. A noter cependant que pour éviter des phénomènes de condensation, il convient d’installer en plus des systèmes de ventilation de l’air.

Si les bruits sont importants, les architectes et les acousticiens préconisent pour les parois le système appelé ‘boîte dans la boîte’ ou encore ‘dur-mou-dur’. Il s’agit de désolidariser les murs, sols et plafonds afin de limiter la propagation du bruit. Pour cela, les séparations sont constituées d’une couche de matériau dur, d’une autre dune matière plus souple et la dernière à nouveau rigide. Les matières utilisées sont, généralement, de la laine de roche ou, plus écologique, de chanvre, ou encore des revêtements bitumeux minces (1cm) mais beaucoup plus lourds. Par ailleurs, le travail réalisé est minutieux : une simple erreur de pose et tout est à refaire car le bruit se faufilera par les points faibles.

L’isolation contre le bruitLes fabricants proposent aujourd’hui des solutions qui combinent à la fois isolation acoustique et thermique. Les fenêtres à double vitrage en sont un parfait exemple. Sinon on peut utiliser des panneaux spécifiques, notamment à base de laine minérale de verre et/ou de roche dont la structure poreuse va absorber le bruit. C’est ce qu’il faut pour le petit guitariste (ou batteur ou trompettiste) ou pour isoler un mur mitoyen. Attention cependant, si cela paraît simple, isoler ou atténuer le bruit est un processus complexe dans lequel l’isolation peut jouer le rôle d’amortisseur, d’atténuateur ou de dissipateur.

A noter également que des solutions existent pour l’isolation des sols, l’intégration d’un isolant lors de la réfection d’une chape ou d’un carrelage par exemple. Il s’agit donc d’identifier vos besoins réels et d’en discuter avec des professionnels sinon les mauvaises surprises peuvent arriver de là où on ne les attend pas ; ainsi isoler trop parfaitement l’extérieur amplifiera les bruits… à l’intérieur.

Cette minutie et cette rigueur, qui coûtent chers, sont compensées en grande partie par les différentes aides proposées : taux de TVA à 5,5%* pour les travaux de rénovation (voir notre dossier et les articles concernant la TVA ), subventions de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) pour les travaux d’amélioration du logement, et de l’Agence pour le développement et la maîtrise de l’énergie (ADEME – pour plus de précisions, voir notre dossier Aides et Suventions).

De même, ces travaux sont éligibles au prêt aidé dit ‘Pass-Travaux’ (pour plus de précisions, lire notre article Le prêt Pass-Travaux).

Garder enfin à l’esprit que l’isolation phonique totale est impossible ou presque et, surtout, non souhaitable. Le silence absolu n’est pas un état naturel ; vous aurez toujours besoin de bruit. L’objectif consiste donc à rechercher l’équilibre.

Christophe Leray

*Attention, en 2012 il est encore possible de bénéficier du taux de 5,5%. Pour cela, votre devis devra avoir été signé et accompagné d’un acompte avant le 20 décembre 2011. Idem pour les travaux réalisés en 2011, payés en 2011 et encaissés en 2012. Enfin dernier cas, pour les travaux dont les devis ont été signé en 2011 mais dont les travaux débuteront en 2012, le montant appliqué sera malheureusement celui de 7%.

Poster un commentaire

Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Demandez un crédit travaux
Les champs avec un * sont obligatoires.

Inscription Newsletter

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll