Accueil > Travaux > Fenêtres et vitrages > Vitrage de fenêtres : devis, prix, budget et aides financières

Vitrage de fenêtres : devis, prix, budget et aides financières

L’installation de nouveaux vitrages performants peut se révéler onéreux à court terme mais profitable à long terme. D’autant que des aides diverses existent, notamment lorsqu’il s’agit de mieux isoler votre logement, qu’il s’agisse d’isolation thermique et/ou acoustique. Attention cependant, en 2012, l’obtention de crédits d’impôts est soumise à des conditions plus restrictives.

Vitrage de fenêtres

Vitrage CMP

Vitrage ©CMP

Le verre est un produit cher même s’il ne compte que pour une petite part du prix d’un logement. Les vitrages à opacification commandée peuvent atteindre facilement les 2.000 euros le m². De même les Vitrages à Isolation Renforcée (V.I.R.) sont bien entendu plus onéreux qu’un simple vitrage : 150 euros le m² pour le double vitrage seul, prix qui peut grimper à 200 voire à 350 euros. Au moins leurs performances thermiques offrent un retour sur investissement (en terme d’économie d’énergie) au bout de deux ans environ ; un surinvestissement qui n’est donc pas inconsidéré quand la durée de vie d’une fenêtre peut atteindre 30 ans.

Par ailleurs, le verre participe également à l’isolation du logement, notamment lorsqu’il s’agit d’un double vitrage. A ce titre, dans le cadre de l’amélioration de l’habitat, une subvention de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH), aussi bien sur les travaux d’isolation acoustique que thermique, est disponible. Les travaux d’isolation thermique des parois vitrées sont également éligibles à un crédit d’impôt d’un taux de 13 % dans un logement achevé depuis plus de deux ans. Plafonné le crédit d’impôt au taux de 13% s’applique aux dépenses payées entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2012. À titre d’exemple, les dépenses payées en 2006 devront être déclarées lors de la déclaration de revenus pour 2006. C’est donc en 2007 qu’il faudra déclarer ces dépenses.

Concernant la TVA, s’il s’agit de la rénovation d’un logement de plus de deux ans, le taux de la TVA réduite s’applique (19,6% pour une construction neuve). A noter que pour les vérandas, la règle est la suivante : le taux réduit de la TVA ne s’applique que pour les travaux sur les vérandas existantes réalisées dans un but d’amélioration (esthétique, thermique, etc.) ou de rénovation (y compris la dépose complète si celle-ci est nécessaire). Dans tous les autres cas, le taux de TVA applicable est de 19,6%.

A noter pour 2012 : A partir du 1er janvier 2012, le taux de TVA préférentiel change et passe de 5,5% à 7% excepté pour les travaux dont les devis (datés et acceptés par les deux parties) auraient fait l’objet d’un acompte encaissé avant la date du 20 décembre 2011, qui continuent de bénéficier du taux de 5,5%. Du côté des équipements, les choses restent inchangées. Certains équipements peuvent donc continuer à jouir d’un taux de TVA réduit.

Attention, le label Cekal, qui garantit dix ans la qualité et l’étanchéité du double vitrage, tant pour la fenêtre PVC qu’Alu ou Bois, est indispensable pour bénéficier des avantages fiscaux.

A noter pour 2012: A partir du 1er janvier 2012, le crédit d’impôt accordé au remplacement des fenêtres descend à 10% si et seulement si cette installation s’accompagne d’au moins une autre action de travaux parmi les catégories suivantes:

  • acquisition et pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, en vue de l’isolation des murs ;
  • acquisition et pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, en vue de l’isolation des toitures ;
  • acquisition de chaudières ou d’équipements de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses ;
  • acquisition d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • acquisition de chaudières à condensation, de chaudières à micro-cogénération gaz et d’équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable ou de pompes à chaleur, à l’exception de celles visées aux deux tirets précédents et acquisition d’équipements de production d’électricité utilisant l’énergie radiative du soleil.

Pour la simple installation, ce crédit d’impôt est tout simplement supprimé. Attention cette condition suspensive ne concerne que les maisons individuelles et non l’habitat collectif.
D’autre part, une majoration de 10 points du taux du crédit d’impôt est instaurée en cas de réalisation d’un bouquet de travaux parmi les logement cité ci-dessus dans un logement ancien. (majoration à laquelle il faudra déduire encore 15%).

Pour plus de précisions concernant les Conditions d’application de la TVA réduite, cliquez ici.

Pour plus de précisions concernant les Aides & Subventions, cliquez ici.

Pour plus de précisions sur les Crédit d’impôts, cliquez ici.

Commentaires

2


  • pollux Publié le

    quel recours pour l’acompte versé pour travaux de portes et fenêtres ???

    • Webmaster Publié le

      Bonjour Pollux, qu’entendez-vous par quel recours ? quel est le problème que vous rencontrez ?

  • Poster un commentaire

    Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

    Articles récents


    Demandez un crédit travaux

    Professionnels du bâtiment

    Boostez vos affaires !

    Avec nos solutions Boost Box, développez efficacement votre présence sur Internet pour accélérer votre activité commerciale et signer de nouveaux chantiers.

    En savoir plus

    scroll