Escalier en béton : une solution qui combine modernité, solidité et durabilité

Vous avez décidé d’aménager les combles de la vieille longère que vous venez d’acquérir dans le Loir et Cher. Première étape de ces transformations, qui vont notablement augmenter la surface habitable de votre résidence secondaire ; le choix de l’escalier. Pourquoi ne pas opter pour un escalier béton ? Tout ce que vous devez savoir sur votre futur escalier en béton.

Escalier en béton : une solution qui combine modernité, solidité et durabilitéTerminée l’époque où un escalier intérieur était placé dans une cage ! Aujourd’hui, il n’est pas rare de le trouver au milieu de la pièce. Pour cette raison, les clients, s’ils sont attentifs à la fonctionnalité de l’ouvrage, recherchent également des matériaux qui s’adaptent aux maisons modernes et aux lofts comme aux intérieurs anciens. Les architectes et plusieurs constructeurs de maisons individuelles, conscients de ces nouvelles préoccupations, utilisent de plus en plus souvent des escaliers maçonnés en béton brut coloré, en pierre reconstituée et en granito, qui se déclinent en plusieurs habillages et finis résistants et durables. De fait, l’escalier béton convient à tous les usages ; qu’il s’agisse de relier un sous sol au rez-de-chaussée, des étages entre eux ou d’équiper une sortie extérieure.

Avant de choisir le modèle, la couleur et la finition de votre escalier, il faut vérifier si la pose est possible. Pour une construction neuve ou dans le cas du rez-de-chaussée de votre longère, si c’est pour poser au sol, a priori pas de problème. En rénovation, si votre acquisition est construite sur plusieurs niveaux et que vous souhaitez l’installer au dessus du premier étage, “il faut s’assurer que la structure peut supporter l’ensemble”, prévient Jacques De Villa, le responsable de la Marbrerie DE VILLA, située à Saint Benoît (01), qui fabrique et installe des escaliers “aux plateaux des marches épais de 4 cm et aux contremarches de 3 cm, d’un poids total dépassant les 700kg”. Autre mise en garde de ce spécialiste : “la pose sur du plancher peut parfois provoquer un ‘effet élastique’ à chaque fois que l’on emprunte l’escalier”. Vous l’aurez compris ; pas question pour M. De Villa de poser un de ces escaliers sur un revêtement bois avant d’en avoir étudié la parfaite compatibilité.

Escalier en béton : une solution qui combine modernité, solidité et durabilitéMême souci du détail et du service chez Jean Marie Amen, responsable commercial de la société Escaliers Systèmes, spécialiste nîmois de l’escalier béton. “L’escalier doit toujours s’adapter parfaitement à la configuration des lieux et à l’agencement intérieur de l’habitat. Même si le client a déjà choisi l’emplacement, il nous arrive de lui démontrer qu’il serait mieux à un autre endroit et on le conseille alors sur des formes disponibles pouvant lui donner satisfaction”. En général, la position de l’escalier est imposée par l’aménagement de chacun des niveaux qu’il dessert.

Le système de pose, expliqué par Alex Goudard, le responsable de l’entreprise Granitoplus, sise à Annonay (07), varie selon l’endroit où sera installé l’escalier. “Soit on pose les marches sur des murets, ou sur une crémaillère en béton, soit celles-ci sont encastrées dans les murs. Il existe également une méthode un peu plus compliquée : la voûte sarrasine, un montage de brique qui remplace la paillasse béton, sous l’escalier”, dit-il.

Escalier en béton : une solution qui combine modernité, solidité et durabilitéPour nos trois ‘escaliéteurs’ (soit un professionnel du bâtiment qui conçoit, fabrique et pose des escaliers), il faut éviter d’aller acheter votre escalier dans une grande surface spécialisée ou un marchand de matériaux. La qualité des produits n’est pas en cause mais il n’est pas certain que vous puissiez faire quelque chose de votre achat si, par exemple, l’endroit que vous avez choisi pour le poser ne convient pas et, surtout, si les dimensions sont approximatives. La première démarche est donc de toujours prendre conseil auprès d’un spécialiste fabricant poseur ou maçon (des professionnels que vous trouverez facilement sur les pages jaunes de l’annuaire ou sur Internet) tant la prise de dimensions est primordiale. Les professionnels se rendent sur place pour cette raison mais si, à cause de la distance par exemple, cela n’est pas immédiatement possible, ces spécialistes travaillent également sur des plans envoyés par les clients où figurent les cotes exactes des pièces à équiper, le but étant bien sûr de prévoir la surface de la trémie (place occupée par l’escalier) et la hauteur à monter et déterminer l’échappée (le passage sous le plafond de l’étage). Ils peuvent ainsi fabriquer votre escalier ‘sur mesure’.

Escalier en béton : une solution qui combine modernité, solidité et durabilitéEn tout état de cause, même si certains fabricants proposent des escaliers béton en kit, “installer parfaitement un escalier n’est pas à la portée du premier venu, il faut être un bricoleur de bon niveau et savoir manier la division, comme on dit dans le métier !” insiste M. De Villa en souriant.

Pour un escalier béton standard d’une hauteur de 2,5m comportant 14 marches d’un giron (l’endroit où l’on pose le pied, aussi appelé largeur ou profondeur) de 24 ou 26 cm, vous sera facturé entre 1600 à 2600 euros, par Granitoplus, 1900 à 3000 euros (fourni et posé) par Escaliers Systèmes et autour de 2500 euros par la marbrerie De Villa ; une fourchette de prix qui s’explique par :
- les différences de modèles : droit, un quart tournant, deux quarts tournants, droit hélicoïdal, avec ou sans paliers intermédiaires
- la finition : béton brut que l’on peut finir en carrelages, avec nez bois, poli, brossé, en pierres reconstituées, béton teinté, traitement hydrofuge et oléofuge

Escalier en béton : une solution qui combine modernité, solidité et durabilitéDes nombreuses options qui permettent à tous les concepteurs d’intérieurs, architectes, artistes, décorateurs et autres designers de donner libre cours à leur imagination créatrice ; des qualités esthétiques d’ailleurs complétées par de nombreux avantages soulignés par les experts. Le prix en premier lieu, “inférieur au bois, au métal et à la pierre”, insiste M. Amen. Lequel précise qu’un escalier en béton est “plus solide que le verre et moins bruyant que tous les autres matériaux” tandis que M. Goudard préfère mettre en avant sa facilité d’entretien et sa robustesse : “il ne bougera jamais, certains modèles Granitoplus, aux marches et contremarches séparées, peuvent même être démontés et installés dans une autre maison”.

Escalier en béton : une solution qui combine modernité, solidité et durabilitéDes atouts confirmés par la marbrerie De Villa qui rappelle que ce type d’escaliers principalement utilisés dans des collectivités, à l’intérieur comme à l’extérieur, résiste aux passages intensifs et aux intempéries. Il peut qui plus est bénéficier d’une TVA à 5,5% s’il fait partie d’un équipement d’une maison bâtie depuis plus de 2 ans, ce qui devrait être le cas de la longère choisie en exemple.

Pour finir, sachez qu’un escalier béton se fabrique en 3 à 6 semaines et, même si les fabricants ont plusieurs éléments en stock et qu’un professionnel vous l’installera en moins de 3 jours, il vous faudra compter entre la signature du contrat et la fin de votre chantier un mois de délai.

Commentaires

1


  • saintgildas Publié le

    je voudrais recouvrir un escalier en béton extérieur, mais pas en carrelage. Que me conseillez-vous ? Merci

  • Poster un commentaire

    Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

    Articles récents


    Demandez un crédit travaux

    Professionnels du bâtiment

    Boostez vos affaires !

    Avec nos solutions Boost Box, développez efficacement votre présence sur Internet pour accélérer votre activité commerciale et signer de nouveaux chantiers.

    En savoir plus

    scroll