Aménager un sous-sol en pièce à vivre

Le sous-sol, tout comme le grenier et les combles, est l’un des rares endroits de la maison où il est possible de récupérer une surface habitable importante. Que ce soit pour y installer un bureau, une chambre ou encore une salle de loisirs, l’aménagement de votre sous-sol peut se révéler la solution idéale pour agrandir sans avoir à déménager.

Le sous-sol : une solution à tous les projets

Aménager un sous-sol en pièce à vivreQuel que soit le projet que vous avez en tête, l’aménagement du sous-sol peut être une réponse. “Cela peut-être simplement un espace de rangement, une buanderie, mais aussi une salle de bain, une salle de jeux, de cinéma, un bureau, une chambre à coucher, une cave à vin… Le sous-sol est plein de possibilités !” confirme Anne Charlotte Le Galles, spécialiste en aménagement d’intérieur installée à Paris. Pensez donc à préciser votre projet au maximum pour savoir quels types de travaux vous allez devoir entreprendre.

Sachez que le prix de cet aménagement est extrêmement variable ! Etant donné que le prix au mètre carré est aujourd’hui le double d’il y a seulement 10 ans, l’aménagement du sous-sol fera prendre automatiquement de la valeur à votre maison. Tout dépend à la fois de l’état de votre sous-sol, de son organisation, des contraintes et, surtout, de ce que vous voulez en faire. Il vous faudra sans doute faire appel à des professionnels pour la plomberie, l’électricité, l’isolation, ou même l’architecture.

Principal ennemi : l’humidité

Enterré, le sous-sol jouit d’une température modérée beaucoup moins variable que celle des pièces situées en étage. C’est donc un endroit agréable à vivre toute l’année qui nécessite peu de dépenses en énergie. Le principal problème réside dans l’humidité. Les murs du sous-sol doivent constituer un barrage contre l’humidité provenant de la terre (à l’extérieur) et de la maison (à l’intérieur).

Aménager un sous-sol en pièce à vivreQui plus est, cette humidité est difficile à éliminer car le sous-sol est difficile à ventiler. Jacques Tyssandier, PDG de L’Etanchéité rationnelle, entreprise spécialisée dans l’étanchéité des sous-sols, attire l’attention sur le choix des artisans : “Il faut impérativement faire appel à des professionnels. Le travail en présence d’eau est extrêmement délicat. Surtout que, souvent, les maçons n’appliquent pas les produits adaptés sur les murs extérieurs. Ce n’est pas à la portée de tous les bricoleurs. Assurez-vous que l’entreprise respecte le DTU 14-1, qu’ils n’utilisent donc que des produits agréés”.

Aménager un sous-sol en pièce à vivreRendre votre sous-sol complètement étanche ? C’est possible mais relativement coûteux. Comme l’explique Gilbert Polo, responsable de l’agence Murprotec dans la région d’Aix-en-Provence (13) : “Nous réalisons un cuvelage, c’est-à-dire que nous protégeons le sous-sol comme une cuve, de l’intérieur, en passant plusieurs couches d’un mélange mortier/résine époxy”. L’opération dure de 2 à 4 jours selon la surface, pour un coût variant de 5.000 à 10.000€.

L’isolation la plus efficace est certainement de poser des panneaux à base de polystyrène à l’extérieur de la maison. “Ce qui n’est pas toujours possible pour les maisons déjà construites. Une entrée, un parterre, des voisins… Parfois on ne peut pas se permettre de creuser sur plusieurs mètres”, précise Gilbert Polo. Petit conseil : si vous avez une dalle de béton à poser, veillez à dérouler une membrane en polyéthylène avant de couler la dalle. Si celle-ci est déjà faite, il existe des produits d’étanchéité spécifiques pour béton. Enfin, vous pouvez toujours utiliser un déshumidificateur d’air (de 50 à 400€). Il ne réparera pas les dégradations des murs mais abaissera le taux d’humidité. D’une manière générale, pensez à prévoir le maximum d’ouvertures pour aérer l’espace.

Surveiller la hauteur

Le sous-sol offre généralement une belle surface au sol, mais une faible hauteur de plafond. Une hauteur raisonnable pour une pièce à vivre se situe autour de 2,10m. Or, les installations de plomberie et d’électricité passent bien souvent sous plafond du sous-sol, ce qui diminue considérablement la hauteur de la pièce. Vous pouvez décider de les rehausser, bien sûr, mais cela compliquera considérablement les travaux et votre budget travaux augmentera environ de 3.000 à 5.000€.

Si vous disposez d’une hauteur confortable, vous avez la possibilité de poser un faux parquet, plus chaleureux et confortable que le béton. Sinon, vous pouvez simplement peindre à même le béton, poser un tapis souple, du linoléum, de la moquette… Le choix du revêtement est le même que pour une pièce traditionnelle.

Quelles contraintes juridiques ?

Comme pour tout ajout de surface, les travaux peuvent répondre à différentes obligations. Rappelez-vous que les surfaces disposant de moins de 1,80m de hauteur ne seront pas considérées comme de la SHON (surface hors oeuvre nette). L’ajout de 20m² (au minimum) de SHON rend l’obtention d’un permis de construire obligatoire. Le recours à un architecte, même s’il peut se révéler précieux, n’est obligatoire que si la construction occupe plus de 170m².

Commentaires

1


  • peterwayne Publié le

    Merci pour cet article et ces images. Cela va m’aider à finir mon projet.

  • Poster un commentaire

    Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

    Articles récents


    Demandez un crédit travaux

    Professionnels du bâtiment

    Boostez vos affaires !

    Avec nos solutions Boost Box, développez efficacement votre présence sur Internet pour accélérer votre activité commerciale et signer de nouveaux chantiers.

    En savoir plus

    scroll