Accueil > Travaux > Portes > Changer sa porte d’entrée en bénéficiant de crédits d’impôt

Changer sa porte d’entrée en bénéficiant de crédits d’impôt

Les portes d’entrée, au même titre que les volets permettent de disposer d’un crédit d’impôts de 10% jusqu’au 31 décembre 2012…. à condition que votre porte soit changée dans le cadre d’un bouquet de travaux et qu’elle respecte certaines caractéristiques de performance. Détails et conseils pour changer de porte à moindre coût.

Porte d'entrée Alinea mixte ©Bel'm

Porte d’entrée Alinea mixte ©Bel’m

Contrairement aux fenêtres, chaudières et autres systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables, le crédit d’impôts attribué aux portes d’entrée ouvrant sur l’extérieur est un dispositif peu connu des particuliers. Pour cause, les portes d’entrée n’ont été ajoutées qu’en 2010 sur la liste des équipements ouvrant droit à cet avantage fiscal. Un ajout sur la liste des équipements éligibles effectué e  par l’ Union Française de fabricants de menuiserie extérieures (UFME) et le fabricant de portes Bel’M suite aux énormes progrès en terme de performance d’isolation réalisés par les modèles. Depuis 2010 donc, et jusqu’au 31 décembre 2012,  l’achat d’une porte d’entrée permet l’obtention de 10% de crédit d’impôts dans le cadre d’un bouquet de travaux.

Portes d’entrée :  Considérées comme des équipements d’isolation

Porte d'entrée Virgule ©Bel'm

Porte d’entrée Virgule ©Bel’m

En rénovation, les raisons de changer une porte d’entrée peuvent être multiples : simple opération de valorisation de votre bien en vue d’une meilleure revente, choix d’une porte à l’entretien plus facile (en optant pour une porte en alu par exemple), volonté de renforcer la sécurité de la maison, en choisissant une serrure plus sûre…. Enfin et surtout, changer sa porte d’entrée c’est aussi l’occasion de remplacer une porte peu étanche et laissant fuiter la chaleur pour un nouveau modèle de porte aux qualités d’isolation renforcées.  Au même titre que les volets isolants les portes d’entrée sont donc considérées désormais comme des équipements permettant d’optimiser l’isolation d’un logement. Un tour d’horizon du parc existant suffit à convaincre de l’intérêt de cette nouvelle classification : la plupart des anciennes portes affichent un coefficient Ud supérieur à 4W/ m2.K alors que le crédit d’impôt impose aujourd’hui un coefficient inférieur ou égal à 1,8W / m2.K! Les fabricants de portes se sont donc en grande partie alignés sur cette exigence, au moins pour une certaine partie de leur gamme.

Portes d’entrée : Performante et design

Porte d'entrée Oreoline ©Bel'm

Porte d’entrée Oreoline ©Bel’m

Mais si la performance est le plus souvent au rendez-vous, qu’en est-il de l’esthétique de ces nouvelles portes ? Conscient que les particuliers ne pourraient pas être séduits par un aspect “bunker”, la plupart des fabricants proposent une large gamme de portes d’entrée aux modèles aussi performants que design. C’est le cas du fabricant Bel’m qui déclare offrir l’offre éligible la plus large du marché avec 180 modèles de portes d’entrée sur-mesure répondant aux exigences thermiques du crédit d’impôts. Acier, aluminium, bois, modèles mixtes, avec ou sans vitrage pour un apport de lumière… de nombreux matériaux et de nombreux styles sont disponibles afin de trouver le bon modèle à accorder avec votre maison et sa façade.

Portes d’entrée : Un crédit  d’impôts accordé dans le cadre d’un bouquet de travaux

Porte d'entrée montparnasse ©Bel'm

Porte d’entrée montparnasse ©Bel’m

Des portes design, une meilleure isolation,  un coût amorti par un dispositif fiscal… Reste une condition à connaître pour pouvoir bénéficier de ce coup de pouce. Pour obtenir le crédit d’impôts dans l’habitat individuel, votre logement doit être achevé depuis plus de 2 ans et vous devez, dans la même année, en plus du remplacement de votre porte d’entrée, réaliser au moins deux des travaux suivants : remplacement de fenêtres ou vitrages ; acquisition et pose de matériaux d’isolation des murs ; acquisition de chaudières ou d’équipements de chauffage : chaudières bois ; acquisition d’équipements de production d’eau chaude sanitaire (ECS) avec énergies renouvelables (ENR); acquisition de chaudières à condensation ou énergies renouvelables.

Ainsi si vous décidez de changer vos fenêtres, que vous installez une chaudière bois et que vous acquérez une nouvelle porte d’entrée, vous pourrez bénéficier des taux suivants : 10% de crédit d’impôts pour votre porte, 10% pour vos fenêtres et 36% pour une chaudière bois. Dans l’habitat collectif, l’octroi du crédit d’impôts de 10% pour les portes d’entrée n’est pas soumis à l’obligation de réalisation de bouquet de travaux.

Rappel : Pour un même contribuable et une même habitation, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôts ne peut excéder 8 000 € pour une personne seule. Ce montant peut être majoré en fonction de la situation familiale puisqu’il est porté à 16 000 € pour un couple sans enfant.

Sources : Article 200 quater du code général des impôts.

Poster un commentaire

Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Demandez un crédit travaux
Les champs avec un * sont obligatoires.

Inscription Newsletter

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll