Accueil > Travaux > Isolation > Isolation de la véranda : 5 points clés à suivre

Isolation de la véranda : 5 points clés à suivre

L’isolation de la véranda est une point essentiel pour obtenir une pièce agréable à vivre et confortable. Exposition, vitrage, matériaux, structure et toiture, Travaux.com revient sur les 5 points clés pour bien isoler votre nouvelle pièce ouverte vers l’extérieur.

Véranda Véranda Rideau

Véranda ©Véranda Rideau

La véranda joue de plus en plus le rôle de pièce supplémentaire dans la maison : un salon, un bureau, une salle de détente, voire un jardin d’hiver, baigné par la lumière qui passe à travers ses parois vitrées. Mais pour bénéficier d’une pièce agréable, l‘isolation de la véranda doit être réalisée avec soin. Votre nouvelle pièce vitrée se doit en effet d’afficher une température douce en hiver, et ne pas être trop chaude en été sous peine de se transformer en véritable serre tropicale. Voici 5 points clés à connaître pour une isolation de la véranda optimale.

Isolation de la véranda : l’exposition

Véranda Vie & Véranda

Véranda© Vie & Véranda

Règle numéro un pour une véranda confortable : bien choisir son exposition. Bénéficier des apports naturels de soleil ou de fraîcheur sont des points primordiaux pour l’isolation de la véranda et le confort thermique à l’intérieur de cette belle pièce vitrée. Que l’on préfère une véranda classique ou contemporaine, victorienne ou asymétrique, son emplacement a toute son importance et dépend de la région d’habitation et surtout de son ensoleillement. Dans le Nord, une véranda exposée au sud est conseillée alors que dans les régions les plus chaudes, on privilégiera une exposition Est ou sud-est. Le soleil est indispensable à la luminosité, mais point trop n’en faut !

Isolation de la véranda : des bases solides

Véranda ©Vérand’Art

Véranda ©Vérand’Art

Comme toute habitation repose sur des fondations solides, il est nécessaire qu’il en soit de même avec la véranda, afin surtout d’éviter les remontées d’humidité. Pour ce faire, la véranda sera construite sur une dalle (ou un muret) dotée d’une membrane étanche comme du feutre bitumeux ou une plaque de mousse isolante. Faire barrière au froid est aussi une condition indispensable au bien-être dans la véranda. Il est préférable de l’adosser à un mur épais, parfaitement étanche. Si ce n’est pas le cas, la pièce de la maison avec laquelle ce mur fait la liaison devra être chauffée en hiver, y compris s’il s’agit d’un débarras ou de toilettes.

Isolation de la véranda: un double vitrage adapté

Veranda Priscilla © Vie et Veranda

Véranda Priscilla © Vie et Véranda

Le vitrage est l’un des plus importants éléments pour l’isolation de la véranda. Sachant qu’un vitrage simple laisse passer 80% des rayons du soleil, il est évidemment inenvisageable pour les parois vitrées de la véranda. La solution la plus simple pour isoler la véranda consiste à choisir un double vitrage mais les professionnels privilégient le double vitrage à isolation renforcée, où l’air entre les deux vitres est séparé par du gaz argon, très isolant. Encore plus efficace pour bien isoler la véranda, le vitrage à contrôle solaire. Ce type de vitrage a pour particularité de renvoyer une partie des rayons du soleil et donc de limiter la chaleur en été. Outre l’isolation thermique de la véranda, il convient également de penser à l’isolation acoustique, particulièrement pour ceux qui habitent en zone urbaine. Seuls des professionnels seront à même de bien vous conseiller sur le type de vitrage idéal en fonction de l’environnement de votre véranda.

Isolation de la véranda: les bons matériaux pour la structure et l’ossature

Véranda Diana © Vie et Véranda

Véranda bois Diana © Vie et Véranda

On peut aimer l’aspect contemporain de l’acier ou plus traditionnel du bois, mais il est aussi nécessaire de penser isolation lorsque l’on choisit la structure de sa véranda. Outre les capacités isolantes propres aux matériaux, il s’agit ici d’éviter les ponts thermiques, les points de jonction où l’isolation est interrompue, ce qui provoque des pertes de chaleur. D’où l’intérêt, encore une fois, de faire appel à un professionnel. Côté matériaux, il faut savoir, par exemple, que le bois est naturellement 300 fois plus isolant que l’acier, particulièrement ses espèces dites rouges (le cèdre) ou exotiques (le teck). Pour une véranda plus moderne, l’aluminium est une bonne alternative de par ses propriétés isolantes. Le PVC, moins performant, sur le plan de l’isolation est toutefois l’option la plus économique. N’oublions pas installation d’une véranda est aussi question de budget.

Pour obtenir une estimation de prix consultez : Le guide des prix véranda

Une toiture qui ne protège pas que de la pluie

Véranda Vérand’Art

Véranda ©Vérand’Art

Dernier élément à garantir une bonne isolation de la véranda: le toit. Le verre est une solution esthétique et lumineuse, mais il peut aussi être source de chaleur excessive. Des plaques opaques ou des panneaux en polycarbonate garantissent une bonne isolation, même s’ils sont certes moins esthétiques. Des panneaux dits “sandwichs” se composent pour leur part de deux couches d’aluminium séparées par un film isolant. Pour joindre l’utile à l’agréable, on peut aussi envisager une solution ” naturelle” : des matériaux comme l’ardoise ou la tuile présentent de très bonnes propriétés isolantes.

Poster un commentaire

Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Demandez un crédit travaux
Les champs avec un * sont obligatoires.

Inscription Newsletter

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll