Accueil > Travaux > Fenêtres et vitrages > Remplacement de fenêtre : double ou triple vitrage ?

Remplacement de fenêtre : double ou triple vitrage ?

En construction comme en rénovation, choisir entre double ou triple vitrage est une question récurrente qui influe sur votre consommation d’énergie et le confort thermique de votre habitation. Avantages, inconvénients, éléments de choix, Travaux. com refait le match entre les deux options au moment de remplacer vos fenêtres.

Fenêtre Millet

Fenêtre ©Fenêtre Millet

Fenêtres a double ou triple vitrage ? La question est essentielle à l’heure de poser des menuiseries ou de remplacer ses fenêtres pour des modèles plus performants. En dehors du choix des matériaux (fenêtre bois, alu, pvc, etc.) l’option du vitrage est tout aussi cruciale. Mais les notions de “résistance thermique”, “coefficient thermique”, ou encore les termes “argon” où “Krypton”, peuvent venir compliquer la donne. Voici quelques éléments pour départager ces deux super vitrages.

Double ou triple vitrage : les avantages

Fenêtres en aluminium Leroymerlin

Fenêtres en aluminium ©Leroymerlin

Sans rentrer dans les détails concernant les mesures de coefficient d’isolation et de résistance thermique, il est évident qu’un triple vitrage sera généralement plus efficace qu’un double vitrage pour retenir la chaleur produite dans la maison. A condition bien entendu de comparer des produits de gammes équivalente. Notons toutefois que les évolutions concernant le traitement du verre ont permis une augmentation importante des performances des doubles vitrages qui se rapprochent de plus en plus des performances du triple vitrage. Du côté de ses points forts, notez que le double vitrage laisse plus facilement  passer la chaleur venant de l’extérieur, ce qui en fait une bonne solution pour capter les calories du rayonnement solaire pendant les saisons froides. Le triple vitrage s’avère nettement moins indiqué pour capter cette émission de chaleur passive. En revanche, il est particulièrement adapté pour les climats extrêmes : le triple vitrage limite  l’impact de la chaleur comme du froid extérieurs et permet ainsi de de maintenir l’intérieur frais en été et chaud en hiver. Une solution particulièrement performante donc pour les climats chauds et les pièces très exposées en été mais aussi pour les climats très froids.

Pour en savoir plus lire : Fenêtres: Mieux connaître le triple vitrage

Double ou triple vitrage : quelques bémols

Fenêtre coulissante k-line

Fenêtre coulissante ©k-Line

Du côté des bémols, les deux systèmes, double comme triple vitrage, nécessitent de porter un soin particulier à la ventilation et aux apports d’air dans la maison afin d’éviter l’effet “thermos” dû à une trop grande isolation. De plus, même si les fabricants ont réalisés de gros progrès dans ce sens, le triple vitrage est généralement plus épais et plus lourd qu’un double vitrage classique. Des caractéristiques qui peuvent poser problème dans certaines rénovations où l’encombrement et le poids des fenêtres sont des éléments sensibles. A noter également que le prix des triples vitrages, situé dans la fourchette haute des budgets, peut présenter un frein à l’achat. Toutefois n’oubliez pas que les doubles vitrages comme les triples vitrages, de par leurs performances thermiques importantes sont des équipements éligibles aux aides d’État telles que le crédit d’impôt de transition écologique et l’éco-PTZ. Des dispositifs qui peuvent venir alléger la facture.

 

Pour en savoir plus, lire : Remplacer ses fenêtres à moindre coût

Double ou simple vitrage : Le gaz contenu entre les vitres est il important ?

Double vitrage Grosfillex

Double vitrage ©Grosfillex

Trois types de gaz sont utilisés dans la fabrication des doubles vitrages, par ordre d’efficacité, l’air, l’argon et le krypton. Quelle que soit les vitrages pour lesquels vous opterez, l’argon où le krypton seront plus à conseiller que l’air en terme d’isolation thermique. L’argon reste à l’heure actuelle l’option la plus employée de par son excellent rapport qualité-prix. Le krypton reste indétrônable sur le plan des performances et demande en toute logique un budget plus élevé.

Concernant l’isolation phonique, le nombre de vitrages (double ou triple)  et le gaz utilisé, n’auront aucune incidence sur le résultat. Pour ce genre d’attente, mieux vaudra se concentrer sur des vitrages spécialisés dans l’isolation phonique qui présentent une composition différente.


Double ou triple vitrage : que choisir dans le neuf ?

Fenêtre Pasquet Menuiserie

Fenêtre Pasquet ©Menuiserie

Mais concrètement dans quel cas opter de préférence pour du double ou du triple vitrage ? Si vous faites construire une maison neuve, basse consommation dans le respect de la RT2012, opter pour la nouvelle génération de double vitrage comme les vitrages à isolation renforcée (VIR) et lame d’argon peut s’avérer une solution avantageuse. Selon l’Ademe, la pose de double vitrage autorise des économies de chauffage d’environ 10% mais surtout améliore fortement le confort thermique en supprimant l’effet de parois froide. Idéalement, le choix du double vitrage s’impose dans les régions ou les écarts de températures entre  saisons chaudes et saisons froides est significatif mais pas trop extrême. Attention toutefois, l’évolution des standards de la réglementation thermique, qui fixe désormais comme référence l’habitat passif (soit un type d’habitat ne consommant pas plus d’énergie qu’il n’en produit) les fenêtres à triple vitrage s’imposent vite comme la solution par excellence pour atteindre les performances thermiques exigée. A noter qu’il  est également possible  “mixer” double et tripe vitrage. Pour les menuiseries orientées Sud et Ouest, la priorité peut être donnée au double  vitrage et pour les murs opposés, des triples vitrages seront un atout supplémentaire en termes d’économies d’énergie.

Double ou triple vitrage : quid de l’ancien ?

Fenêtre Performance Aluminium ©Lapeyre

Fenêtre Performance Aluminium ©Lapeyre

Dans le cadre d’une rénovation, souhaitant garder le charme de l’ancien, investir dans du triple vitrage n’est peut-être pas la priorité numéro 1. Les fenêtres ne représentent en effet que 10 à 15% des pertes énergétiques d’un habitat mal isolé contre 30% pour la toiture. Tout dépendra bien-sûr de l’état de l’habitation mais investir dans des menuiseries équipées de triples vitrages dans un logement nécessitant une rénovation globale peut s’avérer un mauvais calcul. Si les triples vitrages s’avèrent dans tous les cas très efficaces, les pertes énergétiques de la toiture et les murs d’un habitat énergivore amoindriront l’impact de ce vitrage performant. Il sera donc préférable de se diriger vers des fenêtres à double vitrage afin d’investir l’économie réalisée dans des travaux plus prioritaires (isolation des murs, combles, toiture) et des équipements de chauffage moins énergivores. A garder en tête pour les rénovation: quel que soit l’état de l’habitation, une certain ordre des travaux doit être respecté pour être sur de ne pas réaliser de dépenses superflues et/ou d’opter pour des équipements de chauffage surdimensionnés et donc plus coûteux à l’achat comme à l’usage. Enfin, n’oubliez pas que la performance d’une fenêtre n’est garantie que lorsque cette dernière est installée dans les règles de l’art. Rien ne sert d’investir dans un double ou triple vitrage coûteux et ultra performant si votre fenêtre est mal posée! Confiez toujours son installation à un professionnel.

Pour aller plus loin sur le sujet :

Poster un commentaire

Javascript doit être activé dans votre navigateur pour pouvoir ajouter des commentaires.

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Demandez un crédit travaux
Les champs avec un * sont obligatoires.

Inscription Newsletter

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll